Assurance professionnelle : 11% d’augmentation des primes en 2021

De nombreux acteurs du marché de l’assurance ont pris le parti, malgré le contexte économique engendré par la crise sanitaire et les appels à la solidarité, d’augmenter les cotisations pour les professionnels et des entreprises. Coover a consulté les données disponibles et croisé ces données avec celles fournies par 14 de ses partenaires.

+ 11 %

...c'est l'augmentation moyenne constatée sur les primes d'assurances en 2021 pour les professionnels et les entreprises

Un phénomène constaté sur l'ensemble des assurances pro

Voici les augmentations moyennes en 2021 des primes pour les professionnels : 

AssuranceAugmentation moyenne en 2021
Assurance automobile pro (y compris flotte)+2%
Assurance collective (mutuelle & prévoyance)+4%
Assurance individuelle TNS (mutuelle & prévoyance+4%
Assurance Responsabilité Civile professionnelle+17%
Assurance cyber et fraude+27%
Assurance RC des dirigeants+30%
Assurance multirisque (y compris pertes d'exploitation)+12%
Moyenne*+11%*

* Méthodologie détaillée à la fin de l'étude

Des augmentations importantes sur l’assurance dommage et mesurées sur les assurances de personne

L’étude des chiffres démontre que les assurances dommages (RC, auto et multirisque professionnelle) sont nettement plus impactées que les assurances de personnes (mutuelle, prévoyance). 

En 2020, les deux confinements ont limité les déplacements et les dépendances, ce qui induit donc une économie importante sur les assurances de personnes.  “Le gouvernement évalue les moindres dépenses de santé des complémentaires à quelque 2,6 milliards d'euros pendant le confinement” (source les Echos).

En revanche, il n’en est pas de même pour les assurances dommages qui sont bien plus sensibles au contexte économique. Suite à la pandémie et en répercussion des faibles taux d'intérêts qui minent les revenus des assureurs, ces derniers compensent par des hausses tarifaires sur ces produits. 

Une intervention gouvernementale pour protéger les secteurs les plus sinistrés 

L’augmentation des cotisations d’assurance professionnelle aurait pu être plus significative sans l'intervention du gouvernement. En effet, pour protéger les secteurs de la restauration et de l'évènementiel, Bercy a forcé les assureurs à geler les primes des assurances multirisques professionnelles (source l’Argus de l’Assurance).

Les assureurs ont du s'exécuter, dénonçant toutefois un « chantage » pour le PDG d’Axa et une "prise d'otage" pour le directeur général de Groupama.

La hausse moyenne du tarif sur l'assurance multirisque professionnelle est de 12%, preuve les autres secteurs ont du absorber les conséquences financières de cette solidarité forcée.

Les réponses des assureurs aux professionnels sur les augmentations de primes

Sous les feux des projecteurs, les assurances justifient au mieux ces augmentations qui font leur apparition dans un contexte déjà tendu. Deux arguments principaux semblent émerger :

  • En 2021, les conséquences de la crise sanitaire seront importantes et le taux de défaillances des entreprises le sera donc également : une hausse entre 2 et 25%, 175 000 emplois en danger. Tout cela représente donc de la matière assurable ainsi que des cotisations en moins qu’il faut compenser pour les assurances. 
  • Aussi, les assurances disent anticiper la création d’une garantie couvrant le risque pandémique. Grâce à cette majoration, le coût de cette nouvelle garantie serait moins brutal pour les assurés qui devront y souscrire. (Source Le JDD

Des hausses tarifaires également observées pour les particuliers

Du côté des assurances de particuliers, la hausse est aussi de mise dans ce contexte de crise. Selon Agéa, on parle d’une augmentation moyenne de 4,3% pour les assurances auto, +2,8% pour la santé et 4,66% pour la MRH.

Des chiffres qui ne sont pas négligeables et qui ne font que souligner la prudence des acteurs pour l’année à venir. Chez les particuliers comme chez les professionnels, les assureurs semblent anticiper le pire en augmentant considérablement le prix des cotisations. (Source l’Argus de l’Assurance

1612363016948

Pierre Fruchard, expert en assurance et cofondateur de Coover

“Nombreux de nos clients ont été désagréablement surpris lors du renouvellement de leurs contrats des hausses tarifaires subies. En tant que courtier, c'est toujours un élément difficile à expliquer surtout pour des professionnels qui payent déjà une prime élevée, qui n'ont pas déclaré de sinistre et qui subissent un contexte compliqué. Nous espérons vivement que 2021 restera un exception et que 2022 marquera une stabilisation des primes d'assurances. "

Méthodologie

Étude réalisée auprès de 14 partenaires Coover en janvier 2021 et croisées avec les données publiques disponibles.
La moyenne des augmentations tarifaires a été obtenue en pondérant la prime moyenne de chacun des contrats d’assurance professionnelle. 

Notez cet article

Note moyenne 4.5 / 5. Votes : 2