Assurance Obsèques : souscription, garantie et devis

À l’heure actuelle, plus de 4 millions de français ont déjà souscrit à une assurance obsèques ou une assurance funérailles. Ce type de contrat, qui doit être distingué de l’assurance décès, permet à l’assuré de mettre de l'argent de côté de son vivant pour préparer le financement de ses funérailles futures, et même de les organiser en avance. Ces démarches préventives permettent de faciliter le travail de gestion de la famille du défunt. Comment fonctionne cette assurance ? Quelles sont les garanties ? Comment choisir le bon contrat ? Coover réponds à ces questions.

Assurance obsèques : définition

L'assurance obsèques est d'abord un contrat de prévoyance, qui vous permet, de votre vivant, de préparer le financement de vos obsèques futures, voire de les organiser en amont. On distingue ainsi deux types de contrat obsèques : ceux qui visent à provisionner le financement des obsèques et ceux qui servent non seulement à financer ces dernières, mais aussi à les organiser.

Type de contrat d'assurance obsèquesIntervenant(s)
Contrat obsèques en capitalBanque, assureur, mutuelle...
Contrat obsèques en prestationsBanque, assureur mutuelle...
+
Opérateur de pompes funèbres
Type de contrat assurance obsèques

Le contrat d’assurance obsèques en capital

Dans cette hypothèse, le contrat obsèques est un "simple" contrat d’assurance vie, destiné à constituer un capital, lequel sera versé à un bénéficiaire. Ce dernier pourra être soit un membre de la famille soit un proche qui se chargera d’organiser lui-même les funérailles. Il est aussi possible de désigner directement une entreprise de pompes funèbres, si l'assuré a déjà fait son choix à ce niveau.

Dans le contrat, rien ne stipule que ce capital est affecté spécifiquement au financement des frais d’obsèques : aucune prestation funéraire n’est prévue d’avance. Le but est "simplement" de constituer le capital. Au décès de l'assuré, le bénéficiaire désigné devra toutefois obligatoirement utiliser les fonds pour financer les obsèques (cela est obligatoire depuis une loi de 2013).

Des garanties d’assistance existent pour compléter le contrat de capital : rapatriement du corps du défunt et des personnes l’accompagnant au moment du décès, transport de la famille, aide à domicile...

Si l’assuré choisit de désigner une société de pompes funèbres, celle-ci percevra le capital en règlement partiel ou total des frais d’obsèques. Si le montant du capital est supérieur à la facture des obsèques, le solde sera reversé aux bénéficiaires de « second rang », également désignés dans le contrat.

Le contrat d’assurance obsèques en prestations

Un contrat d'assurance obsèques en prestations personnalisées permet d'organiser de manière précise, de son vivant, le déroulement de ses funérailles futures. L'assuré pourra donc tout prévoir : type de sépulture, crémation ou inhumation, cérémonie (laïque ou religieuse), prestations complémentaires.... L'opérateur funéraire lui remettre un inventaire détaillé des prestations qui seront assurées.

Ce contrat est en fait une combinaison entre un contrat de prestations funéraires et une assurance-vie destinée à les financer. Cela implique donc l’action conjointe d’un assureur et d’un opérateur funéraire :

  • L’assureur se charge du financement : il gère le contrat durant la phase d’épargne, puis au décès de l’assuré, reverse le capital au bénéficiaire, c'est-à-dire à l’opérateur funéraire,
  • L’opérateur funéraire se charge d’exécuter les volontés du défunt, consignées dans un contrat obsèques adossé au contrat d'assurance-vie : mode de sépulture, modèle de cercueil, de tombe ou de caveau, modèle d’urne funéraire, type de cérémonie...

Suite au décès de l'assuré, le capital est versé très rapidement : au plus tard, dans les 48 heures qui suivent.

Quelles sont les garanties de l’assurance obsèques ? 

La principale garantie de l’assurance obsèques consiste en la constitution du capital qui sera versé après le décès pour financer les funérailles. En optant pour un contrat en prestations funéraires (standardisées ou personnalisées), l’assuré peut aussi tout organiser de son vivant. 

L’assurance obsèques ne s’arrête pas là. La plupart des contrats disponibles sur le marché intègrent des garanties complémentaires

Citons notamment : 

  • L’aide administrative pour les proches, à la suite du décès de l’assuré, 
  • L’aide à l’organisation des obsèques (bien utile si aucun contrat de prestations funéraires n’a été signé avec une entreprise de pompes funèbres), 
  • Le rapatriement de corps si le décès survient à plus d’une certaine distance du domicile, 
  • Le soutien psychologique des proches, 
  • Les garanties d’assistance : garde des enfants du défunt, des animaux… 
  • Le transport des proches vers le lieu d’inhumation ou de crémation. 
  • La clause de modification : qui permet de modifier le bénéficiaire du capital, l'opérateur funéraire, le montant du capital, les prestations funéraires précues

Pourquoi et quand souscrire à une assurance obsèques ?

Au décès de l’assuré, c’est le (ou les) bénéficiaire désigné qui percevra le capital. Il pourra s’agir d’un proche ou d’une entreprise de pompes funèbres directement. 

Outre le fait de prévoir un capital destiné à ses funérailles, l’assuré peut donc aller plus loin et les organiser de son vivant, en signant un contrat de prestations funéraires. Cela lui assure que ses choix seront respectés (inhumation ou crémation, cérémonie religieuse ou civile…). 

Comme toute assurance, la garantie obsèques fait l’objet de cotisations. Les contrats ne posent en général pas d’âge minimum pour l’adhésion à une garantie décès, dès lors que le souscripteur est majeur. Pensez néanmoins à vérifier cela auprès de l'assureur sur lequel vous vous renseignez. Plusieurs possibilités existent, selon les contrats et l’âge du souscripteur : 

  • Le versement unique : l’adhérent verse en une fois une partie du capital qu’il souhaite voir constitué au jour du décès (par exemple, un versement de 3000 euros pour un capital attendu à la fin de 4000 euros, grâce aux intérêts). Il se destine surtout aux assurés déjà âgés, pour qui les versements temporaires sont inaccessibles (du fait de leur âge, justement). Rien ne vous empêche toutefois de provisionner ce capital dès 50 ou 60 ans. Au delà de 70 ans, l’option versements temporaires n’est en général plus offerte par les assureurs. 
  • Les versements temporaires, qui permettent de constituer le capital au fur et à mesure sur une période définie (5, 10 ans…) s’adressent surtout aux jeunes séniors, qui auront le temps de provisionner le capital en douceur. 
  • Les versements viagers, c’est-à-dire jusqu’au décès, concernent surtout les assurés âgés, qui n’ont pas les fonds pour verser le capital en une fois. Les cotisations sont toutefois plus élevées (du fait des risques supportés par l’assureur). 

Selon les contrats, il est possible de choisir un capital obsèques allant jusqu’à 20 000 euros. En souscrivant par exemple à une assurance obsèques Caisse d’Épargne, le capital pourra aller de 3000 à 8000 euros. 

Au moment de choisir un niveau de capital, prévoyez une « marge ». Le coût des funérailles est en hausse depuis des années, et rien n’indique que cette tendance s’inversera.

Quelle est la meilleure assurance obsèques ?

Assureurs, banques, organismes de mutuelle… Les acteurs sur le marché de la convention obsèques ne manquent pas. Tous ont leurs formules, montants de capital… Il est donc primordial de bien comparer les devis reçus.  

Pour vous donner une première idée, Coover a étudié plusieurs contrats d’assurance obsèques disponibles sur le marché

ÉtablissementPoints forts
aesio mutuelleContrat en capital ou en prestations
Service d’assistance 
Aucune formalité médicale
Assistance rapatriement de corps
Services de garde des enfants, aide à domicile… 
Assistance psychologique pour les proches 
prevoir assureur 1Contrat en capital ou en prestations
Service d’assistance 
Aucune formalité médicale
Capital jusqu’à 10 000 euros
En cas de décès non accidentel les 2 premières années, remboursement des cotisations
Revalorisation du capital : 1,5 % / an 
mutac logoLabel Excellence « Les dossiers de l’épargne » 
Aucune formalité médicale
Souscription jusqu’à 80 ans
Cotisation fixe 
Tarifs compétitifs
Mutuelle experte du produit
aviva logoSouscription immédiate sans délai de carence
Cotisation fixe 
Versements des fonds dans les 48h suivant le décès 
Assistance des proches dans l’organisation des obsèques
- 5 % en cas de souscription en couple
santianeDemande de devis en ligne 
Adhésion immédiate en ligne
Partenaires reconnus (Generali, Malakoff Humanis…)
comparatif assurance obsèques

Assurance obsèques : comment obtenir des devis ?

Il est possible de souscrire à un contrat d'assurance obsèques jusqu’à 75 ans, parfois plus. Il n’y a pas de questionnaire médical. En général, le décès n’est pas couvert lors des deux premières années de souscription (on parle de "délai de carence").

Reste à savoir auprès de qui se tourner. Pour la partie assurance-vie (financement donc), vous pourrez consulter les offres d'assureurs, de banques, de mutuelles... Certains établissements vous permettent de faire votre devis en ligne en toute autonomie sur leur site (c'est par exemple le cas de Metlife).

Plutôt que de solliciter des devis un à un, tournez-vous plutôt vers un comparateur d'assurances obsèques en ligne / un courtier.

Si vous souhaitez en plus organiser vos obsèques et signer un contrat de prestations obsèques, vous devrez aussi choisir votre opérateur funéraire. La meilleure pratique est ici de solliciter un maximum de devis personnalisés. Le choix d'un contrat obsèques doit toujours se faire après comparatif de plusieurs devis, tant les prestations et tarifs varient d'un opérateur de pompes funèbres à l'autre. Une fois votre offre sélectionnée, vous saurez combien vous aurez à provisionner.

Si vous choisissez un contrat obsèques en prestations personnalisées, vous devrez d'abord solliciter des devis d'entreprises funéraires, avant de rechercher l'assurance obsèques qui financera ces prestations.

Assurance obsèques : comment faire votre comparatif ?

Les offres des banques et autres mutuelles diffèrent largement, et désormais presque toutes les banques et compagnies d’assurance commercialisent de l’assurance obsèques. que ce soit au niveau des intérêts servis sur le capital, des modalités de versement, des frais (de gestion notamment)...

Voici les critères qui sont à nos yeux les plus importants pour choisir votre contrat obsèques (partie financement) :

  • Les conditions d’adhésion : formalités médicales ou non (ce qui est rare aujourd’hui), âge limite… 
  • La liberté quant au choix du niveau de capital (8000 euros au maximum pour Aviva par exemple), 
  • Le fait que les primes augmentent avec l’âge ou non (idéalement non), 
  • Le fait que le capital soit « rachetable » (que vous puissiez le récupérer) ou non, 
  • Le niveau de frais prélevés par l’assureur (frais sur versements et frais de gestion annuels), 
  • Le niveau de rendement attendu, c’est-à-dire le taux de rendement / de revalorisation, 
  • La rapidité de déblocage des fonds suite au décès (en général dans les 48h), 
  • Le réseau d’entreprises de pompes funèbres partenaires (si vous optez pour un contrat en prestations), 
  • Les cas d’exclusion : suicide la première année, décès résultant d’une consommation d’alcool, maladie préexistante et cachée à l’assureur… 

De nombreux critères doivent être étudiés pour choisir la meilleure offre d'assurance obsèques. Passer par un comparateur d'assurances obsèques vous simplifiera largement la vie.

Dans le cas où vous choisiriez une assurance obsèques en prestations, l'opérateur funéraire pourra vous recommander un établissement (bancaire, une mutuelle...) pour la partie financement. Cela ne devrait toutefois pas vous empêcher de comparer quand même un maximum d'offres de votre côté.

Combien coûte un contrat d’assurance obsèques ?

Le prix de l'assurance funérailles dépend à la fois du montant garanti, de l’âge de l’assuré et donc de la durée des cotisations pour constituer le capital voulu. Globalement, plus l’assuré souscrit tard, plus la cotisation d’assurance obsèques est élevée. En fait, de nombreux critères jouent dans le calcul de la prime, tels que : 

  • Le montant de capital souhaité, 
  • L’âge, 
  • Le mode de versement : le coût total est par exemple plus élevé en versements viagers qu’en versements temporaires, 
  • La durée des versements (pour les versements temporaires), 
  • Les garanties du contrat. 

Exemple :

Pour garantir un capital obsèques de 6 000 €, une personne âgée de 60 ans devra débourser environ 45 € par mois, jusqu’à la date de son décès, tandis qu’une personne de 75 ans devra payer le double. Pour un capital de 5000 euros sur 10 ans, la cotisation tournera autour de 40 euros par mois.

Si votre capacité d'épargne vous le permet, constituer le capital "en une fois" en faisant un versement unique est souvent la meilleure solution, peu importe votre âge. Vous ne verserez en fait pas l'intégralité du capital : les intérêts viendront gonfler celui-ci chaque année. Vous pourrez par exemple, selon votre âge, ne verser "que" 2500 euros en une prime unique, pour un capital obsèques souhaité "à la fin" de 3000 euros. La différence sera constituée par la revalorisation annuelle du contrat.

Certains assureurs proposent des offreset réductions temporaires et conditionnelles : mois d'assurance offerts, réduction en cas de souscription couple...

FAQ

Assurance obsèques en capital ou en prestations : comment choisir ?

Le contrat obsèques en capital permet seulement de constituer la somme destinée au financement des funérailles. Au décès, le bénéficiaire désigné (un proche en général) s’en servira pour payer l’entreprise de pompes funèbres prestataire. Le capital sera obligatoirement utilisé à cette fin. 
Via un contrat en prestations standardisées ou personnalisées, l’assuré peut exprimer ses choix de son vivant et les « graver dans le marbre ». Deux contrats sont ici signés : un avec une entreprise funéraire, un autre avec une banque ou un assureur pour la partie financement. 

Combien coutent des funérailles en France ?

Le coût moyen des obsèques en France tourne aux alentours de 3500 euros, à noter cependant que la tendance est à la hausse depuis des années. La moyenne est plus élevée en Ile-de-France que dans le reste du territoire. Une inhumation présente en 2022 un coup moyen de 3300 euros, et une crémation un coup moyen de 2300 euros.

Comment déterminer le capital de son assurance obsèques ?

Peu importe que vous optiez pour un contrat d'assurance obsèques en capital ou en prestations, vous devrez déterminer quel sera le montant de capital à constituer pour vos funérailles. Ce choix est très important. Prévoyez une "marge" : le coût des prestations obsèques est en constante augmentation (+ 35 % sur les 10 dernières années). Lors de la souscription du contrat, vous choisissez le capital à constituer, en général entre 1000 et 20 000 euros (voire plus pour certains contrats). Vous pourrez le constituer en une fois via un versement unique ou au contraire étaler cette constitution dans le temps.

Notez cet article

Note moyenne 4.2 / 5. Votes : 6

2 commentaires à "Assurance Obsèques : souscription, garantie et devis"

Dhaneus Chantal, le 2 juin 2021

Ma mère avait souscrit un contrat obsèques en capital avec pour bénéficiaire un de ses fils, lequel est décédé avant elle. Peut-on obtenir de la compagnie d'assurance le versement du capital pour le réglement des frais d'obsèques de Maman. Si oui, quelle procédure, démarches dois-je entreprendre ?
Merci d'avance.

Répondre
Pierre Fruchard, le 2 juin 2021

Madame,
un contrat obsèques en capital se transfère du bénéficiaire de premier rang au bénéficiaire de second rang en cas de décès de celui-ci. Il faut regarder la rédaction du contrat. De plus, le souscripteur du contrat à toujours la possibilité de changer le nom du bénéficiaire du contrat. Nous vous conseillons de vous renseigner auprès de votre assureur.
Cordialement.

Répondre


Un expert vous répondra