Quelles différences entre l’assurance obsèques et l’assurance décès ?

L’assurance décès et l’assurance obsèques permettent toutes deux à l’assuré de compenser les conséquences financières de son décès. Bien qu’elles soient souvent confondues, ces deux prévoyances répondent en fait à des objectifs différents, et ne fonctionnent pas tout à fait de la même façon. Faisons le point ensemble. 

Assurances obsèques et assurance décès : une finalité différente

L’assurance décès et l’assurance obsèques sont deux contrats de prévoyance. Même si leur « objectif » est différent, il s’agit, dans les deux cas, d’un moyen pour l’assuré de protéger ses proches s’il venait à décéder.  

Type de prévoyanceObjectif
Assurance décèsGarantir un capital ou une rente à sa famille
en cas de décès accidentel ou pour cause de maladie
Assurance obsèquesPrévoir un capital pour financer ses obsèques futures
(voire aussi les organiser en amont)

L’assurance obsèques : financer ses funérailles futures  

L’assurance obsèques permet à l’assuré de financer, de son vivant, ses funérailles futures, et donc d’alléger ses proches de cette charge financière. Les cotisations versées servent à constituer un capital qui payera, le jour venu, ses funérailles, la sépulture choisie, la cérémonie… 

En France, le coût moyen des funérailles est de 3500 euros. Selon les contrats d’assurance obsèques, il sera possible de garantir un capital de 8000, 10 000 euros voire plus. 

La cotisation de l’assurance obsèques peut prendre plusieurs formes :

  • Le versement unique : l’assuré verse une fraction du capital qu’il souhaite constituer au final, et les intérêts viendront combler la différence au fur et à mesure, 
  • Les versements temporaires, afin de constituer le capital sur, par exemple, 5 ou 10 ans, 
  • Les versements viagers, c’est-à-dire jusqu’au décès. 

Sachez qu’il est possible d’aller plus loin et d’organiser de son vivant ses funérailles futures. Il s’agit dans ce cas d’un contrat obsèques en prestations. Nous y reviendrons plus bas. 

L’assurance décès : une prévoyance complète  

La finalité de l’assurance obsèques est simple : l’assuré cotise à cette prévoyance afin que ses proches touchent, s’il vient à décéder à cause d’un accident ou d’une maladie, un capital décès ou une rente. Le but est donc de compenser les conséquences financières du décès. Sachez qu’il est aussi possible que le contrat couvre d’autres risques, comme la perte totale et irréversible d’autonomie (PTIA) par exemple. 

Ce contrat va donc plus loin que l’assurance obsèques, puisque le capital (ou la rente) n’est ici pas affecté au financement des funérailles de l’assuré. Il peut ainsi servir, par exemple : 

  • À maintenir le niveau de vie du conjoint survivant et de la famille à la suite du décès, 
  • À financer les études des enfants, 
  • À faire face aux frais de succession. 

Le capital maximum est largement supérieur à celui de l’assurance obsèques. L’assuré peut par exemple garantir à ses proches un capital de 100 000 euros s’il venait à décéder. Les experts s’accordent à dire, à ce niveau, qu’il est judicieux de choisir un montant équivalent à 1, 2 ou 3 année(s) de salaire.   

Le capital décès peut bien sûr servir, en tout ou partie, à financer les obsèques de l’assuré défunt. 

Les différents types d’assurance décès / obsèques 

L’assurance obsèques en capital sert « simplement » à constituer une somme destinée au financement des funérailles futures. L’assurance obsèques en prestations funéraires permet à l’assuré, en plus de les financer, d’organiser en amont ses obsèques, et donc de choisir le type de sépulture, de cérémonie… Cela simplifiera encore plus la vie de ses proches lors de sa disparition. 

Dans ce cas, l’assurance funéraire est une combinaison de deux contrats

  • Le contrat de financement, souscrit auprès d’un assureur, à qui l’on verse la ou les cotisation(s) pour constituer le capital, 
  • Le contrat de prestations obsèques, signé auprès d’un opérateur funéraire. Celui-ci percevra directement le capital au décès de l’assuré et se chargera des funérailles. 

S’il opte pour cette solution, l’assuré aura intérêt à solliciter plusieurs devis auprès d’entreprises de pompes funèbres. Il devra ensuite souscrire un contrat avec l’une d’elle puis ouvrir son assurance obsèques auprès de l’assureur ou de la banque de son choix. 

Une distinction doit aussi être faite pour ce qui est de l’assurance décès. On distingue en effet : 

  • Le contrat d’assurance décès temporaire (l’assurance emprunteur qui garantit un crédit immobilier par exemple), qui couvre l’assuré jusqu’à un terme fixé dans le contrat (jusqu’à ses 70 ans par exemple). Si le risque ne se réalise pas, les cotisations resteront acquises à l’assureur et auront donc été versées « à fonds perdus ». 
  • Le contrat d’assurance décès « vie entière », qui intègre une garantie viagère. Celui-ci couvre l’assuré jusqu’à son décès. Il est « rachetable » : on peut donc récupérer le capital et les intérêts. Il s’apparente à ce niveau à une assurance-vie. Il ne s’agit donc pas d’un contrat à fonds perdus.  

Assurance décès ou assurance obsèques : comment faire son choix ?

Faites un point sur vos objectifs

Vous l’avez compris : opter pour l’assurance obsèques ou pour l’assurance décès n’est pas si compliqué lorsque l’on sait qu’elles n’ont pas la même finalité. 

Ainsi, si vous souhaitez prioritairement financer (voire organiser) vos obsèques futures afin que cette dépense n’incombe pas à votre famille, l’assurance obsèques est toute désignée

Si vous souhaitez protéger votre conjoint survivant, vos enfants ou des proches et leur permettre de maintenir leur niveau de vie, de poursuivre des études… c’est vers l’assurance décès que vous devrez vous tourner. N’oubliez pas qu’il est aussi possible, avec ce type de contrat, de couvrir les risques de PTIA, d’interruption temporaire de travail… Il s’agit d’une prévoyance complète et personnalisable. 

Ces solutions sont toutes deux judicieuses si l’épargne dont vous disposez ne permettrait pas à vos proches de faire face aux premières dépenses.  

Peut-on cumuler assurance obsèques et assurance décès ?

Il est tout à fait possible de cumuler assurance décès et assurance obsèques. Il s’agit même de prévoyances complémentaires, puisqu’elles répondent à des objectifs différents. 

Il est aussi possible de ne souscrire qu’à une assurance décès en précisant à vos proches qu’une partie du capital sera, le cas échéant, à utiliser pour vos obsèques. S’il s’agit toutefois d’une assurance décès temporaire et que le risque ne se réalise pas avant le terme, aucun capital ne sera prévu pour vos obsèques. Celles-ci seront donc payées avec la succession. 

Si vous souhaitez souscrire aux deux, vérifiez si l’assureur que vous visez propose des réductions tarifaires. C’est souvent le cas si vous ouvrez plusieurs contrats. 

Comment choisir son contrat de prévoyance ?

Assureurs, banques et mutuelles (entre autres) se partagent le marché de la prévoyance. Pour un même niveau de capital garanti, on note toutefois d’importantes différences au niveau des cotisations. En un mot : comparez ! 

Pour obtenir des devis personnalisés, rendez-vous sur le site de plusieurs entités commercialisant des contrats obsèques ou décès. Il est parfois possible de faire votre devis en ligne en toute autonomie, mais le plus souvent, vous devrez entrer en contact avec un conseiller par téléphone. 

On trouve aussi, en ligne, des comparateurs d’assurance obsèques / d’assurances décès. Ces derniers vous font gagner du temps et vous permettent d’accéder aux meilleures offres en quelques clics. 

Quels sont les tarifs d’une assurance obsèques ou d’une assurance décès ?

Que ce soit pour l’assurance décès ou pour l’assurance obsèques, le montant de la cotisation dépend principalement de l’âge de l’assuré et du capital souhaité

Le tarif d’une assurance obsèques dépend aussi du type de cotisation. Le moins cher reste à ce niveau de faire un versement unique : l’assuré ne verse qu’une partie du capital souhaité. Année après année, les intérêts terminent de constituer le capital. 

Les cotisations temporaires, versées sur quelques années, sont moins moins chères que les cotisation viagères. Dans le premier cas, le capital est constitué au fur et à mesure et les cotisations sont donc plus douces. Ce mode n’est toutefois réservé qu’aux assurés plus jeunes, et est exclu par les assureurs pour les plus de 70 / 75 ans. 

Voici deux exemples de primes d’assurance obsèques

CapitalType de cotisationCotisation mensuelle idéale
3000 eurosCotisations temporaires sur 10 ans25 euros
6000 eurosCotisations viagères45 euros pour un assuré de 60 ans
90 euros pour un assuré de 75 ans
Tarif assurance obsèques

Le tarif d’une assurance décès répond à la même logique : plus l’assuré est jeune, plus les cotisations sont faibles. Les cotisations d’une assurance décès temporaire sont moins élevées, en moyenne, que celle d’une assurance décès vie entière. 

Voici deux exemples de primes mensuelles pour l’assurance décès

CapitalPrime mensuelle pour un assuré de 36 ans
60 000 euros8,50 euros
50 000 euros7 euros

Notez cet article

Note moyenne 5 / 5. Votes : 1


Un expert vous répondra