Combien coûte une assurance obsèques ?

L’assurance obsèques permet à toute personne de constituer, de son vivant, un capital qui servira au financement de ses funérailles futures. Ce faisant, elle allège sa famille de cette charge. S’il s’agit d’une prévoyance très utile, elle a quand même un coût non négligeable. Comment fonctionne le financement d’une telle assurance ? Combien coûte-t-elle au final ? Voyons cela ensemble.  

De quoi dépend le coût d’une assurance obsèques ?

L’assurance obsèques vous permet de préparer, de votre vivant, le financement de vos funérailles futures, afin d’alléger vos proches de cette charge. Il est aussi possible, en souscrivant à un « contrat obsèques en prestations », d’à la fois constituer un capital pour vos obsèques futures, mais aussi de les organiser / préparer en amont, en contractant avant un opérateur funéraire. L’assurance obsèques sera ici une combinaison entre deux contrats : celui de financement et celui de prestations obsèques. 

Assurance obsèquesContrat(s)
Assurance obsèques en capitalContrat de financement (banque, assureur...)
Assurance obsèques en prestationsContrat de financement (banque, assureur...)
+
Contrat de prestations funéraires (entreprise de pompes funèbres)
Les différentes assurances obsèques

Nous parlerons ici du coût de l’assurance obsèques elle-même, c’est-à-dire du contrat de prévoyance qui vous permettra de constituer un capital destiné à financer les funérailles. 

Ce type de contrat, commercialisé par de nombreux acteurs (banques, assureurs…), vise donc à la constitution d’un capital en une ou plusieurs fois, via des cotisations. Les versements peuvent donc être étalés dans le temps, soit pendant une certaine durée, soit jusqu’au décès de l’assuré (cotisations viagères). Les cotisations sont en général fixes (évitez si possible les contrats prévoyant une augmentation des cotisations avec l’âge). 

Le niveau de cotisation de l’assurance obsèques dépend notamment, quels que soient la banque ou l’assureur : 

  • Du montant de capital souhaité pour les obsèques (en général entre 1 000€ et 20 000€, même si certains contrats posent un plafond à 8 000€) ;
  • De l’âge de l’assuré lorsqu’il fait ses versements (un âge limite est fixé par chaque type de cotisation) ;
  • De la durée pendant laquelle les cotisations seront versées, et donc du type de prime choisi. 

Des frais sont aussi ponctionnés : frais sur versement, frais de gestion annuels… Ceux-ci varient assez largement d’un établissement à l’autre. 

Quel est le prix moyen d’une assurance obsèques ?

Nous l’avons vu, la cotisation d’assurance obsèques dépend de nombreux critères. Il est donc difficile de déterminer une cotisation moyenne. Tout dépend de l’âge qu’a l’assuré lorsqu’il y souscrit, de la durée de cotisation, du capital qu’il souhaite provisionner… 

Dans tous les cas, l’assurance obsèques coûte rarement moins de quelques dizaines d’euros par mois. Globalement, plus vous souscrivez tôt, moins l’assurance obsèques coûte cher. Il est souvent préférable de souscrire à ce contrat pendant sa période d’activité afin d’être « débarrassé » de cette charge lors du départ en retraite (et donc d’opter pour des cotisations temporaires). 

Le système de cotisations temporaires coûte en général moins cher que celui des cotisations viagères. 

Voici quelques exemples de primes :

  • Pour un capital de 3 000€, provisionné sur 10 ans (en cotisations temporaires donc), la prime sera idéalement au plus proche de 25€ par mois ;
  • Pour un capital de 6 000€ en cotisations viagères, un assuré de 60 ans payera environ 45€ par mois. Un autre âgé de 75 ans devra souvent débourser le double mensuellement.  

Pour vous faire une bonne idée du coût moyen d’une telle prévoyance, voici d’autres exemples :

EntitéÂge de l'assuréCapitalDuréeCotisation
Aviva60 ans4 000 €10 à 20 ans40 €
AG2R La Mondiale64 ans4 000 €Viagère32 €
MMA60 ans4 000 €Viagère23 €
Coûts moyens de l'assurance obsèques

Les différents types de primes d’une assurance obsèques 

Lorsque l’on souscrit à une assurance obsèques, c’est dans l’optique de constituer un capital qui sera utilisé spécifiquement pour ses funérailles futures. Pour cela, trois types de cotisations existent

  • La prime unique : l’assuré fait un seul versement ;
  • Les cotisations temporaires : l’assuré paye une cotisation tous les mois, et ce pendant plusieurs années (5 à 20 ans) ;
  • Les cotisations viagères : l’assuré s’acquitte d’une cotisation mensuelle jusqu’à son décès. 

Le type de cotisation qui sera appliqué dépend surtout de l’âge de l’assuré. Les cotisations temporaires sont, par exemple, rarement accessibles pour les personnes de plus de 70 ans. Tout dépend ici des conditions posées par l’établissement qui édite le contrat.  

Dans la plupart des cas, la solution à préférer est le versement unique. Il faut bien sûr, pour cela, que votre capacité d’épargne / vos liquidités vous le permette(nt). Sachez que vous n’aurez d’ailleurs pas à verser l’intégralité du capital, mais une fraction seulement : le « reste » sera constitué, au fil des ans, par les intérêts dégagés par le contrat (selon son niveau de « revalorisation »). 

Les cotisations temporaires concernent plutôt les jeunes séniors (à partir de 50/55 ans environ). En allongeant la durée de cotisation, celles-ci sont plus « indolores ». 

Les cotisations viagères s’adressent plutôt aux personnes d’un âge avancé. La cotisation est en général assez élevée, car un risque existe pour l’assureur : celui de devoir verser le capital obsèques avant que les cotisations ne l’aient constitué intégralement. De son côté, l’assuré risque de cotiser à fonds perdus, s’il décède bien après la constitution complète du capital. Il s’agit toutefois de la seule « solution » pour les plus âgés. 

Certains assureurs ou mutuelles excluent d’ailleurs les cotisations viagères. C’est par exemple le cas de la Maif : le seul mode disponible (hormis le versement unique) est celui des cotisations temporaires (sur 5 ou 10 ans). 

Comment trouver les meilleurs prix d’assurance obsèques ?

Le but pour tout assuré est évidemment de trouver le contrat aux cotisations les plus basses pour le niveau de capital attendu. La « meilleure » assurance obsèques est donc celle qui s’adapte parfaitement à ses besoins (capital souhaité, type de cotisations…) au meilleur prix. 

On trouve sur le marché de l’assurance obsèques de nombreux acteurs : banques, assureurs et mutuelles en tête. Vous aurez donc l’embarras du choix. Tous ont leurs propres offres et conditions (capital maximal, délai de carence, frais…). Vous aurez donc intérêt à solliciter un maximum de devis

Ne comparez que « ce qui est comparable ». Ne mettez donc en concurrence que des devis personnalisés sur la base de vos propres critères (âge, type de cotisations, capital garanti…). 

Pour obtenir des devis d’assurance financement obsèques, vous pouvez vous rendre sur le site de divers acteurs du marché et faire des devis en ligne, lorsque cela est possible. Parfois, il vous faudra prendre contact avec un conseiller par téléphone

La meilleure solution selon nous reste toutefois d’utiliser un comparateur de prix d’assurances obsèques. À partir d’un formulaire unique, vous accédez à une sélection des meilleures offres du marché, sans avoir à solliciter des devis les uns après les autres. Vous n’aurez plus qu’à comparer les 2 ou 3 meilleures propositions reçues. 

Les courtiers / comparateurs en ligne avancent en général des tarifs négociés avec les banques et assureurs. Vous ne gagnez donc pas seulement du temps, mais aussi de l’argent. 

Bien entendu, d’autres critères sont à prendre en compte, au moment de la comparaison, en plus de celui du prix. Citons par exemple la revalorisation du capital, le fait qu’une clause de rachat soit incluse ou non, le délai de carence… 

Bon nombre d’assureurs ou de banques ont des offres temporaires ou permanentes si vous souscrivez directement sur leur site : remise en cas d’adhésion à deux, offres « flash »… 

Quel est le prix moyen d’un enterrement en France ?

Chaque opérateur funéraire a son propre catalogue de prestations, tarifs et options. Le contrat de prestations obsèques est donc largement personnalisable. On note d’énormes différences de prix entre les entreprises de pompes funèbres. La région importe aussi. Un enterrement coûte par exemple, en moyenne, 25 % plus cher en Ile-de-France qu’ailleurs sur le territoire.  

En un mot : comparez ! Les écarts tarifaires pour des prestations similaires peuvent aller du simple au triple. Certes, demander des devis vous prendra du temps : il faudra souvent prendre un rdv physique pour obtenir une offre chiffrée personnalisée. Nous vous conseillons quand même de solliciter au moins 3 ou 4 devis, afin d’avoir une bonne idée de la réalité du marché pour les prestations que vous attendez. 

Demander des devis vous permettra donc de savoir exactement quel capital sera à constituer pour financer vos funérailles futures. Cela est préférable au fait de l’estimer vous-même, d’autant que le coût des prestations funéraires augmente à vitesse grand V (+35 % sur les 10 dernières années). 

Le coût moyen des funérailles dépend des choix manifestés par le défunt. Voici les prix moyens selon une étude UFC Que Choisir de 2019

Choix effectuéCoût moyen
Crémation3609 euros
Inhumation3350 euros, hors marbrerie

Notez cet article

Note moyenne 5 / 5. Votes : 1


Un expert vous répondra