Assurance professionnelle : 8% d’augmentation des primes en 2022

2022 marque une augmentation significatives des primes d'assurance pour les professionnels et des entreprises. Coover a consulté les données disponibles et croisé ces données avec celles fournies par 14 de ses partenaires.

Il en ressort que les primes d'assurances ont augmenté de 8% pour les professionnels et les entreprises en 2022.

Un phénomène constaté sur l’ensemble des assurances professionnelles

Voici les augmentations moyennes en 2022 des primes pour les professionnels par produit d'assurance : 

AssuranceAugmentation moyenne en 2022
Assurance automobile pro (y compris flotte)+2%
Assurance collective (mutuelle & prévoyance)+4%
Mutuelle professionnelle+4%
Prévoyance professionnelle+6%
Assurance Responsabilité Civile professionnelle+12%
Garantie décennale+4%
Assurance cyber et fraude+27%
Assurance RC des dirigeants+7%
Assurance multirisque (y compris pertes d'exploitation)+10%
Moyenne*+8%

* Méthodologie détaillée à la fin de l'étude

Il faut noter que les augmentations des primes d'assurances ne sont pas uniformes en fonction des secteurs d'activité :

  • Prévoyance : Les professionnels qui dépendent de la CARPIMKO (d'infirmiers, masseurs-kinésithérapeutes, pédicures-podologues et orthophonistes) sont les plus impactés avec une hausse moyenne de 13% sur leurs cotisations d'assurance.
  • Multirisque professionnelle : Les restaurateurs sont les plus concernés avec une hausse moyenne de 15% sur leurs cotisations d'assurance. De plus, il devient très difficile de s'assurer pour tous les professionnels de la restauration rapide.

Des augmentations importantes sur l’assurance dommage et mesurées sur les assurances de personne

L’étude des chiffres démontre que les assurances dommages (responsabilité civile professionnelle, auto et multirisque professionnelle) sont nettement plus concernées par les augmentations que les assurances de personnes. En effet les dépenses de santé (et donc les remboursements de la mutuelle) ont reculé en conséquence de la crise sanitaire.

En revanche, il n’en est pas de même pour les assurances dommages qui sont bien plus sensibles au contexte économique. Suite à la pandémie et en répercussion des faibles taux d'intérêts qui minent les revenus des assureurs, ces derniers compensent par des hausses tarifaires sur ces produits. 

L’augmentation la plus significative concerne les primes de cyber-assurances

Si les entreprises se tournent de plus en plus vers les produits d'assurance cyber, les assureurs vont en revanche aller à contre-courant en étant plus sélectif et augmentant considérablement les primes. Les récentes attaques diminuent l'appétit des assureurs qui maitrisent encore mal l'aléa de ce marché.

Voici les principales évolutions constatées sur le marché Cyber :

  • Diminution des garanties et augmentation des franchises (source Capital) ;
  • Augmentation des primes de 15 à 20% en 2021 (source Association pour le Management des Risques et des Assurances de l’Entreprise) et de 27% en 2022 ;
  • Capacités en baisse avec des plafonds réduits.

Une hausse qui pèse plus lourd sur les micro-entreprises

C'est pour les auto-entrepreneurs dont seulement 10% gagne plus de 26 000 euros par an que ces augmentations pèsent le plus. Le poids des assurances a en effet un impact conséquent leur budget.

Par exemple, par un autoentrepreur du bâtiment qui paye en moyenne 1100 euros d'assurance décennale, 420 euros de mutuelle et 530 euros de prévoyance, cela représente près de 100 euros d'augmentation.

Pourquoi les assurances augmentent-elles en 2022 ?

Voici les raisons invoquées par les assureurs pour justifier les augmentations des primes en 2022 :

  • le retour d'une inflation importante notamment sur les matières première
  • une augmentation des catastrophes naturelles et de manière générale une dégradation de la sinistralité avec des provisions techniques insuffisantes
  • le maintien d'un environnement de taux négatifs durable
  • l'impact de la crise du COVID 19 

Par ailleurs, la Fédération Française du Bâtiment a annoncé une augmentation de l'indice des coûts de construction de 3,8%, les contrats d'assurance dommages liés à cet indice ont également vu leur prime augmenter.

L'augmentation des prix d'assurances est plus importante pour des contrats en cours. Sur de nombreux produits les assureurs maintiennent des prix d'appels intéressants mais appliquent les augmentations sur les polices existantes.

1612363016948

Pierre Fruchard, expert en assurance et cofondateur de Coover

“Nombreux de nos clients ont été désagréablement surpris lors du renouvellement de leurs contrats des hausses tarifaires subies. En tant que courtier, c'est toujours un élément difficile à expliquer surtout pour des professionnels qui payent déjà une prime élevée, qui n'ont pas déclaré de sinistre et qui subissent un contexte compliqué. Nous espérons vivement que 2022 restera un exception et que 2023 marquera une stabilisation des primes d'assurances. "

Méthodologie

Étude réalisée auprès de 14 partenaires Coover entre janvier et février 2022 et croisées avec les données publiques disponibles. La moyenne des augmentations tarifaires a été obtenue en pondérant la prime moyenne de chacun des contrats d’assurance professionnelle. 

Notez cet article

Note moyenne 5 / 5. Votes : 1


Un expert vous répondra