Qu’est-ce qu’une prime d’assurance auto ?

Pour rouler en toute légalité, vous devez avoir souscrit une assurance auto (à minima la garantie Responsabilité Civile). Au-delà de ce caractère obligatoire, il s’agit d’une protection essentielle pour vous éviter de débourser des sommes folles en cas de dommages. La prime d'assurance auto est ce que vous devez régler pour bénéficier des garanties de votre contrat.

A quoi correspond-elle exactement ? Comment se fait le calcul de la prime d’assurance auto ? Pour le non-paiement de prime, que risquez-vous ? Et en temps de Covid, la prime peut-elle être ajustée ? Nos réponses.

La prime d’assurance auto : définition

Dans le domaine de l'assurance auto, la prime est la somme annuelle que vous devez payer pour bénéficier de vos garanties. En d’autres termes, c’est ce que doit payer l’assuré pour être couvert par l’assureur selon les termes de son contrat d’assurance auto. 

Plus vos garanties sont performantes, plus votre prime d’assurance auto est élevée ! Par exemple, si vous choisissez la formule tous risques, en y ajoutant une ou deux garanties optionnelles, vous paierez logiquement plus que si vous n’optiez que pour la formule intermédiaire. 

Par ailleurs, sachez qu’elle est réévaluée chaque année. Elle dépend effectivement de nombreux facteurs, que nous détaillons dans la partie suivante.

Les cotisations sont mensuelles (ou trimestrielles), tandis que la prime représente bien le coût annuel de la couverture.

Comment est fixée une prime d’assurance auto ?

Le calcul de la prime d’assurance auto se base sur divers éléments : 

  • Le profil du conducteur : par exemple, une personne en permis probatoire se verra appliquer une prime plus importante car peu expérimentée. L'âge est également un critère important pour les assureurs auto.
  • La voiture, et plus précisément la valeur à neuf du véhicule, le modèle et la puissance de celui-ci.
  • L'usage que vous faites du véhicule : environ combien de kilomètres par an ? Pour des trajets personnels uniquement ou pour vous rendre au travail ? etc.
  • Votre coefficient de bonus-malus (coefficient réduction-majoration) et les antécédents du conducteur.
  • Les modalités d'indemnisation, telles que les plafonds, délais de carence et plus particulièrement la franchise.
  • Comme vu précédemment, le niveau de garanties influe sur le montant de votre prime d'assurance auto. La couverture au tiers, la moins protectrice, est la plus abordable. Elle peut être intéressante pour les conducteurs utilisant peu leur véhicule. À vous d'arbitrer selon vos besoins et budget !

Prime d’assurance auto et Covid : pouvez-vous demander une réduction ? 

En temps de confinement, vos déplacements sont considérablement réduits. Votre véhicule reste plus au garage qu’il n’est sur les routes !

Vous pouvez demander la réduction de votre prime d’assurance auto en temps de covid. En effet, le code des assurances prévoit qu’en cas de diminution du risque en cours de contrat, une diminution du montant de la prime peut être réclamée.

Pour ajuster votre prime, vous devez en faire la demande auprès de votre assureur par courrier, en indiquant le numéro de votre contrat et en invoquant la diminution du risque dû à des déplacements moins fréquents. Le remboursement de la prime assurance auto due à la covid n’est jamais total, mais selon les assureurs, vous pouvez espérer bénéficier de bonnes réductions ou offres.

A situation particulière réponse particulière : certains assureurs ont décidé de faire un geste financier. Plusieurs assureurs ont annoncé le gel de leurs tarifs auto en 2021, voire 2022 (Matmut, Maif, Crédit Mutuel, etc.).

Comment réduire le montant de sa prime d’assurance auto ?

Vous trouvez que vous payez trop cher, souhaitez diminuer votre budget consacré à l'assurance de votre véhicule ? Voici quelques idées pour baisser le coût de votre assurance auto :

  • Opter pour une couverture au tiers ou intermédiaire sans garanties optionnelles, ou avec les garanties les plus essentielles à vos yeux.
  • Changer le montant de votre franchise vous permettra également de réduire vos cotisations. La franchise est la somme qui reste à votre charge après indemnisation. Ainsi, plus la franchise est élevée, plus la prime est réduite.
  • Adopter une conduite prudente : un conducteur avec un bon coefficient bonus malus a des chances de réduire le montant de sa prime d’assurance auto.
  • Utiliser un comparateur d’assurances en ligne pour trouver l’offre la plus avantageuse. En effet, un tel outil permet d’obtenir en quelques clics des devis d’assurances auto et de les comparer facilement pour trouver le contrat présentant le meilleur rapport couverture prix.

Vous pouvez utiliser notre comparateur en ligne gratuit et sans engagement. Vous obtiendrez une simulation de la prime d’assurance auto sans qu’aucune coordonnée ne soit demandée. Nos conseillers sont là pour vous accompagner !

Pourquoi ma prime d’assurance auto augmente ? 

La prime d’assurance auto peut augmenter ou baisser en cours de contrat, pour correspondre au risque que vous représentez. La compagnie d’assurance peut par exemple réduire vos cotisations en réponse à un changement de situation diminuant le risque, mais également l’augmenter !

Quoiqu’il en soit, l’assureur ne peut pas augmenter le prix de votre couverture comme bon lui semble. Des règles encadrent ces revalorisations. Pour que ce soit possible, votre contrat doit contenir une « clause de révision », également appelée « clause d’adaptation des cotisations ».

La plupart des contrats comporte cette clause.Il est également possible pour les assureurs d’augmenter le montant de vos cotisations selon la hausse des prix dans un domaine. C’est la clause d’indexation.

Quelques raisons possible d’augmentation de la prime d’assurance auto :

  • Vous avez un accident responsable : un malus vous est donc appliqué,
  • En cas d’aggravation du risque : par exemple, vous souhaitez ajouter un jeune conducteur à votre contrat, vous ajoutez l’option “prêt de volant”, etc.
  • Pour des raisons légales ou réglementaires,
  • En cas de hausse des prix si votre contrat comporte la clause d’indexation.

Si votre contrat ne prévoit aucune clause permettant la révision de la prime d’assurance auto, l’augmentation n’est pas légale et vous pouvez vous y opposer.

Quels risques pour non-paiement de la prime d’assurance auto ?

Selon le code des assurances, tout assuré doit payer sa prime d’assurance dans les 10 jours suivant la date d’échéance. En cas de non-paiement de votre prime d’assurance auto, vous risquez :

  • La suspension de vos garanties,
  • La résiliation de votre contrat, avec un risque de défaut d’assurance si vous continuez à utiliser votre véhicule,
  • Une possible poursuite en justice par l’assureur pour obtenir le paiement des sommes dues,
  • La mention “résiliation pour non-paiement” sur votre relevé d’information, rendant la souscription d’une nouvelle assurance plus difficile et l’application quasi systématique d’une surprime.

Si vous ne payez pas vos cotisations, l’assureur vous envoie une mise en demeure par courrier recommandé. La couverture est suspendue 30 jours après l’envoi de cette lettre, soit 40 jours après la date d’échéance.

Vous ne pouvez cacher votre résiliation pour non-paiement à votre nouvel assureur, au risque d’être sanctionné pour fausse déclaration s’il le découvre. De plus, vous serez normalement inscrit au fichier de l’Agira fichier des impayés de l’Agira (Association pour la gestion des informations sur le risque automobile).

Notez cet article

Note moyenne 5 / 5. Votes : 1


Un expert vous répondra