Quels sont les meilleurs courtiers en placement ?

Que l’on souhaite épargner sans risques ou investir dans une optique de rendement, il est préférable de se faire accompagner, notamment si l’on est pas expert en matière d’épargne financière. C’est là qu’interviennent les courtiers en placement, conseillers financiers et autres conseillers en gestion de patrimoine. Voyons ensemble comment trouver le « meilleur » courtier en placements.  

Courtiers en placements financiers : notre comparatif 

En France, bon nombre de professionnels se proposent de vous conseiller / accompagner dans la dynamisation de votre épargne, l’optimisation de votre fiscalité ou encore la gestion de votre patrimoine. Les courtiers en placement, conseillers financiers, cabinets en gestion de patrimoine… sont nombreux. Il est de ce fait impossible de comparer toutes les offres disponibles. 

Coover vous propose ici un bref comparatif de courtiers en placement, lequel vous permettra de vous faire un premier avis. Nous vous donnerons plus loin des pistes pour choisir le bon professionnel en fonction de vos besoins propres. 

CourtierPour qui ?Avantages
CleerParticuliersQualité de l’accompagnement, spectre de produits et d'instruments financiers disponibles (SCPI, crypto monnaies…), transparence, nombreux outils disponibles
PandatEntreprises, associations
et institutionnels
Plus de 10 ans d’expérience, nombreux partenaires, contact rapide, simplicité, aucun frais, rentabilité
Expertise pour le placement de trésorerie excédentaire
SelexiumParticuliersGestion de patrimoine et placements financiers, offre complète, différents pôles d’expertise, agences physiques en France
Capitaine ÉpargneParticuliersNombreux partenaires, simplicité d’utilisation des outils en ligne 
Net InvestissementsParticuliersAccès à tous les supports du marché français, transparence des prix (pas de frais cachés), présence sur tout le territoire, prise de contact simple et rapide
Comparatif meilleurs courtiers en placement

Courtier en placements financiers : définition 

Le rôle d’un courtier en placements financiers est de vous informer et de vous conseiller quant à la gestion et à la valorisation de votre épargne. Il vous oriente vers des produits et instruments financiers et / ou immobiliers en fonction, entre autres, de vos objectifs et de votre horizon de placement. On trouve des courtiers en ligne, des courtiers en placements indépendants, des cabinets… 

Il s’agit d’une sorte de médiateur, qui fait le lien entre les acheteurs, par exemple, d’actifs financiers, et des vendeurs. Son objectif est de dénicher les meilleures solutions pour ses clients, que ce soit en termes de support (assurance-vie, PEA…) ou de produits (OPCVM, FCP…). 

Un courtier est en principe autonome et indépendant. Il ne dépend pas d’une banque ou d’une compagnie d’assurances : il peut ainsi choisir les meilleurs placements sur la base de critères objectifs, plus que ne le ferait par exemple un conseiller bancaire, qui vend des solutions « maison ». Attention ici aux agréments professionnels : les courtiers doivent être agréé par l’ACPR (l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution) ou l’AMF (l’Autorité des marchés financiers) et être inscrits à l’ORIAS

Comme nous le verrons, il existe plusieurs types de professionnels qui peuvent être considérés comme courtiers en placement. Les CIF (conseillers en investissement financier) en font par exemple partie.

Le principal avantage des CIF ou des conseillers en gestion de patrimoine est qu’il s’agit de professionnels « transversaux », qui prennent en compte votre situation patrimoniale globale. Pour vous conseiller au mieux, ils tiennent ainsi compte de votre situation fiscale, personnelle, professionnelle…

Globalement, le courtier vous propose des solutions en fonction, notamment

  • Des sommes à placer : les possibilités ne sont pas les mêmes selon que vous ayez 10 000 ou 500 000 euros à investir, 
  • De vos objectifs : rendement, sécurité, optimisation fiscale… 
  • De votre profil de risques : dynamique, sécuritaire… 
  • De votre horizon de placement

Les différents types de courtiers et conseillers financiers 

Il est facile de confondre courtier en placement bancaire, en placement financier, courtier en gestion de patrimoine et investissements… Ce qu’il faut en fait comprendre, c’est que tous les courtiers et conseillers financiers ne font pas la même chose

Lorsqu’un particulier souhaite placer son argent, son premier interlocuteur est en général sa banque, qu’il s’agisse d’un établissement traditionnel ou d’une banque / néobanque en ligne. Outre les produits et services bancaires « classiques » (compte courant, livrets, crédit…), sont aussi proposés assurance-vie, compte-titres, Plan épargne en actions… La banque est donc la « première » conseillère en termes de placement

Votre conseiller bancaire ne vous proposera toutefois que des offres et contrats maison. Cela limite donc les possibilités. Si vous avez ouvert, par exemple, une assurance-vie auprès de voter banque, vous n’aurez accès qu’aux seules unités de compte proposées par le contrat.  

En banque privée (accessible si vos avoirs dépassent un certain montant, qui varie d’un établissement bancaire à l’autre), vous accéderez à des conseillers en placement, gestionnaires d’actifs, spécialistes de l’optimisation fiscale… Il ne s’agit là encore pas de courtiers puisque, même si la gamme est en général plus étendue, seuls les produits maison seront proposés. 

N’oublions pas non plus les assureurs, qui ne commercialisent pas que des contrats d’assurance auto ou MRH, mais aussi des assurances-vie (qui sont des enveloppes d’épargne), des contrats de capitalisation, des PEA-assurance… Il s’agit donc là encore de conseillers en placements. 

Viennent ensuite les conseillers en investissements financiers (CIF), qui sont des professionnels agrémentés par l’AMF et qui accompagnent leurs clients dans leurs placements. Leur rôle est de dénicher pour eux les meilleurs produits et instruments financiers, d’apporter leur expertise quant aux marchés et actifs à viser ou encore à l’enveloppe à choisir (assurance-vie, PEA, compte-titres…). 

Dans la même lignée, les conseillers en gestion de patrimoine (CGP) indépendants / réunis au sein d’un cabinet sont des intermédiaires financiers qui commercialisent des produits et instruments de différentes entités (banques, assureurs…). Leur rôle est de prodiguer conseils et accompagnement avec une vision globale. Ils ne se limitent donc pas à conseiller tel ou tel placement : ils interviennent aussi en matière d’optimisation fiscale, successorale… 

N’oublions pas, enfin, les sociétés de gestion d’actifs, qui ne sont pas des conseillers en investissement à proprement parler, mais qui gèrent quand même des titres acquis par des particuliers. C’est ainsi, souvent, une société de gestion qui gère votre assurance-vie si vous avez opté, par exemple, pour une gestion pilotée. 

Comment trouver le meilleur courtier en bourse ?

Un courtier en bourse, c’est quoi ?

Un courtier en bourse vous permet d’investir sur les marchés financiers. Il commercialise en général a minima :

  • Le PEA (Plan épargne en actions), 
  • Le PEA-PME, 
  • Le compte-titres (CTO : compte-titres ordinaire). 

L’on trouve de nombreux courtiers en bourse en ligne. Citons par exemple Boursorama, Binck ou encore BforBank. Ces courtiers en ligne ont largement facilité l’accès, pour les particuliers, aux marchés financiers. Grâce à eux, tout épargnant peut aujourd’hui accéder à un très large éventail de titres financiers, sur de très nombreuses places boursières. 

Binck propose par exemple un « catalogue » de plus de 25 000 actions cotées. 

Au delà des fonds (OPCVM, FCP, ISR…) et titres en direct (actions, obligations…), le particulier pourra acquérir des produits dérivés / complexes types trackers ou options, des produits structurés… 

Comment choisir son courtier en bourse ?

Nous l’avons dit, il existe de nombreux courtiers en bourse en ligne. Sur quels critères en choisir un plutôt que l’autre ? 

Voici quelques pistes à étudier lorsque l’on veut choisir son courtier

  • Sa renommée / réputation : il est toujours préférable de se tourner vers un courtier bien établi et / ou qui dépend d’un grand groupe. À titre d’illustration, BforBank dépend du Crédit Agricole, Hello Bank de BNP Paribas… 
  • L’éventail des supports disponibles : assurance-vie, PEA… 
  • Le nombre et la diversité d’instruments et d’actifs accessibles : fonds, marchés, types de titres… 
  • Les frais : frais de courtage, de garde… Il s’agit là d’un point important car ils peuvent vite sabrer la rentabilité des placements. À ce niveau, avantage aux courtiers en ligne (par rapport aux établissements bancaires traditionnels). Binck ne facture par exemple aucun frais hormis pour les passages d’ordres. 
  • La qualité des outils et services en ligne : l’interface de votre espace client doit par exemple être simple et intuitive, 
  • Les ressources et informations disponibles : bon nombre de courtiers en bourse en ligne donnent accès à leurs clients à du contenu pédagogique, des livres blancs, des webinaires…  

Notez cet article

Note moyenne 0 / 5. Votes : 0


Un expert vous répondra