Garantie accidents de la vie, comment ça marche ?

assurance accidents de la vie

Lancée en 2000 par les assureurs, la garantie des accidents de la vie connaît un succès grandissant. Ce sont des accidents très graves qui se produisent hors du temps de travail et qui entraîne des séquelles graves ou une invalidité.

Les accidents pris en charge

L’accident de la vie est toujours un accident très grave. Il intervient inopinément au cours de la vie privée et en dehors de la conduite d’un véhicule. Cela inclut :

  • Les accidents domestiques graves subis par n’importe quel membre de la famille ;
  • Les accidents graves subis au cours d’une activité sportive ou d’un loisir ;
  • Les accidents médicaux (indépendamment de l’évolution de la maladie) ;
  • Les accidents causés par une catastrophe naturelle ;
  • Les accidents causés par un incident technique ou technologique : intoxication alimentaire, explosion ;
  • Les accidents dus à des attentats ;
  • Les agressions physiques (sauf si l’assuré a participé à une manifestation).

La garantie accidents de la vie couvre tous les membres d’une même famille âgés de moins de 65 ans.

La Fédération Française de l’Assurance (FFA) a créé un label « Garantie accidents de la vie ». Pour pouvoir s’en prévaloir, les assureurs doivent respecter un socle de garanties minimales :

  1. L’indemnisation des dommages corporels dès lors que l’invalidité est supérieure à 30 % (ce qui correspond à la perte d’un pied) ;
  2. Le plafond de garantie ne doit pas être inférieur à 1 million d’euros.

Ils peuvent bien sûr proposer mieux (par exemple une indemnisation à compter d’un taux d’invalidité de 10 %).

L’indemnisation

Le montant de l’indemnisation est fixé au cas par cas, en fonction du taux d’invalidité de l’assuré, de son âge et des répercussions économiques de son accident.

Pour évaluer le préjudice économique, l’assureur prend en compte différents critères : si le conjoint ou le compagnon exerce encore une activité professionnelle, s’il y a encore des enfants à charge, et combien ils sont, s’il y a des ressources complémentaires, etc.

Bien sûr, tout cela est inscrit dans le contrat : il faut donc le lire attentivement avant de le souscrire.

Les délais d’indemnisation sont rapides : une proposition indemnitaire doit être effectuée au plus tard dans les huit mois qui suivent la date de l’accident. Par la suite, le règlement des sommes convenues doit intervenir dans un délai d’un mois à partir de l’accord de la victime ou de sa famille.

Le coût de l’assurance des accidents de la vie ?

Les assureurs doivent respecter le label de la FFA mais ils sont libres de fixer leur tarif. De manière générale, la cotisation s’élève à environ 15 € par mois pour garantir toute la famille.

Si l’offre de l’assureur est plus large, par exemple avec une prise en charge dès 10 % d’invalidité, la prime sera forcément plus chère, autour du double.

Notez cet article

Note moyenne / 5. Votes :


Un expert vous répondra