Lovys : une assurance 100% digitale

Coover donne la parole à des entreprises innovantes du secteur de l’assurance. Aujourd’hui, nous vous présentons Lovys, une assurance habitation 100% digitale, flexible et personnalisée. Entretien avec João Cardoso, CEO de l’entreprise.

Racontez-nous la genèse de Lovys !

Après avoir commencé ma carrière en Angleterre puis au Brésil où j’ai créé l’un des premiers site comparateur d’assurances, je me suis vraiment intéressé aux produits vendus par les assureurs mais aussi aux services qu’ils proposaient. Je me suis interrogé sur ce que je pouvais attendre d’une assurance en tant que particulier : quelles sont les garanties et les qualités qui font que je choisis une assurance plutôt qu’une autre ? Quand on pense à se protéger, on souhaite que ce soit facile, accessible, compréhensible et personnel.

Fort de ce constat, je me suis installé en France en 2017 pour lancer Lovys ! J’ai choisi la France car c’est un pays européen mais aussi parce que c’est un pays ouvert à l’innovation et très porteur pour les entrepreneurs. Paris est une ville inspirante, où Lovys a été reçu avec beaucoup de bienveillance. Aujourd’hui, nous sommes 55 personnes et on compte dans notre équipe 12 nationalités différentes !

En quoi son offre se différencie des autres acteurs sur le marché ?

Je pense que ce qui fait notre force c’est que nous ne voulons pas révolutionner l'assurance et les offres qu’elle propose. Nous souhaitons simplement faire en sorte de la rendre plus accessible ! Comme pour Spotify et Netflix : ils n’ont pas changé la façon de faire de la musique ou du cinéma mais ils nous offrent la possibilité de voir et d’écouter autrement. Pour nous, particuliers, le monde de l’assurance peut parfois se montrer confus et complexe, alors nous avons naturellement pris le parti de simplifier tout cela.

Vous présentez une offre 100% digitale : en quoi la digitalisation est aujourd’hui un game changer pour le marché de l’assurance ?

Si par “digitalisation” on entend vendre en ligne un produit qui à la base n’était pas créé pour ça alors je ne crois pas que ce soit un game changer. Pour moi, ce sont les nouvelles technologies qui jouent le rôle fondamental de game changer ! Elles nous permettent de faire des choses différentes, uniques et pas juste de transposer les choses comme peut le faire la digitalisation.

Le défis aujourd’hui c’est de trouver de nouveaux concepts et c’est peut-être pour cela que certains acteurs traditionnels ont du mal à suivre le mouvement. Et c’est compréhensible, car ça prend du temps d’inscrire un marché traditionnel dans le mouvement des nouvelles technologies. Le fait est qu’on ne peut pas vendre un produit en ligne comme on pourrait le vendre en boutique ou par téléphone : il faut s’adapter ! Adapter le vocabulaire, l’approche, etc. En soit tout le monde peut se procurer les technologies nécessaires, le plus dur reste de se remettre en questions et de créer de nouvelles façons de faire via ces outils.

Quels sont les avantages de ces nouvelles technologies en termes d’offres et de relations clients ?

Concrètement, je trouve que les nouvelles technologies apportent beaucoup de transparence. Elles permettent également de simplifier les choses en terme d’achat mais aussi en terme d’expérience, lorsqu’il faut par exemple déclarer un sinistre ou lorsqu’elles permettent d’être couvert à 100% (sa maison, son téléphone, ses animaux, sa voiture) via une seule et même facture. C’est une offre tout en un.

Aussi, l’un des grands changements via les nouvelles technologies pour les assurés est la notion de flexibilité : on peut souscrire ou se désengager d’un contrat en quelques clics, ce qui permet une grande liberté de choix et d’action pour le consommateur.

Est-ce que tous ces changements rendent le marché plus concurrentiel ? 

Sans doute ! Mais je trouve cela positif qu'il y ait des changements qui fassent émerger de nouveaux acteurs sur le marché des assurances car ces nouveaux acteurs permettent aux plus anciens de se remettre en question et de repenser leur système de fonctionnement. Résultat : le mouvement est permanent ! Et c’est déjà une réussite.

La crise sanitaire que nous traversons participe aussi à ces changements dans le sens où elle a bousculé toutes nos certitudes et pas seulement sur notre marché. Nous devons être plus rapides, plus flexibles, plus attentifs. La COVID 19 a fait émerger un réel besoin de dématérialisation sans vouloir négliger la communication entre les individus, bien au contraire !

Pour revenir à Lovys, quelles sont les ambitions pour la suite ?

On a 3 objectifs pour la suite. Le premier : atteindre les 100 000 clients d’ici la fin de l’année. Le second : on souhaite - au cours de cette phase de développement - rester fidèle à nos valeurs et à nos principes pour proposer avec cohérence 2 nouveaux produits pour les particuliers ! Enfin, le troisième : développer Lovys à l’étranger, surtout en Europe. On est prêt pour cette étape, notre technologie est prête et nos produits le sont aussi !

Merci pour cet échange de qualité. Nous souhaitons une excellente continuation à Lovys !

Lovys

Notez cet article

Note moyenne 3 / 5. Votes : 6


Un expert vous répondra