Comment devenir growth hacker ? Formation, salaire et conseils

De nombreux métiers se sont récemment développés dans le digital, notamment celui de growth hacker ! En plus de permettre une bonne rémunération et des évolutions de carrière intéressantes, ce profil est très recherché par les entreprises et les start-up. Vous n'aurez donc aucun mal à trouver du travail.

Cependant, il n'est pas toujours facile de trouver les bonnes informations sur les études nécessaires, la formation, les démarches, les qualités pour ce métier etc...

Dans ce guide, retrouvez tous nos conseils concernant la formation à suivre pour devenir growth hacker et les démarches pour y parvenir au mieux. Enfin, consultez la grille du salaire moyen d'un growth hacker en région et à Paris.

Que fait un growth hacker ?

Le growth hacker est un expert en acquisition. Il sait identifier les bons canaux pour attirer du traffic qualifié (leads clients, candidats, abonnés, etc.) sur le site d’une startup.

Cet expert en digital maîtriser plusieurs canaux / outils d’acquisition et de conversion (SEO, Adwords, social ads, content marketing, viral marketing, CMS, etc.).

Le growth hacker doit également coder pour développer des nouvelles méthodes d’acquisition rapide avec un budget très limité (data crawling, web scraping, …).

Le growth hacker travaille doit attirer toujours plus de trafic internet sur le site de son employeur. Il doit donc suivre l’évolution du coût d’acquisition (CPA), le taux de conversion, le taux de rétention, le volume d’utilisateurs, le taux de rebond, etc.

Quelle est la formation pour devenir growth hacker ?

Comment devenir growth hacker sans diplôme ?

Il est possible de devenir growth hacker sans diplôme. Ce qui importe, en plus de votre motivation, c'est votre appétence pour le domaine du web. Si vous êtes de nature autodidacte, vous pourrez par exemple suivre l'une des nombreuses formations disponibles en ligne.

Si le diplôme n'est donc pas obligatoire pour exercer le métier de growth hacker, il est utile pour être bien formé et pour trouver plus facilement un emploi ou des clients.

Les diplômes de growth hacker

Vous pouvez devenir growth hacker après avoir suivi des études de growth hacking.

Voici où se former pour obtenir un diplôme de growth hacker :

  • BTS informatique ;
  • BTS systèmes numériques ;
  • DUT informatique ;
  • licence professionnelle métiers de l’informatique ;
  • en suivant le cursus de l’école 42 ;
  • école d’ingénieur spécialisée (EPITA, ISEP, ESGI, Epitech etc.).

Il n’existe  pas de formation spécifique pour devenir growth hacker. L’important est donc d’avoir une forte appétence pour le domaine du web (référencement, connaissances en programmation) et en marketing. Etre diplômé dans le secteur de l’informatique vous permettra toutefois d’être embauché plus facilement.

Quelles sont les qualités pour être growth hacker ?

L'activité de growth hacker ou de growth hacker freelance requiert :

  • d'être rigoureux , les langages de programmation requièrent une extrême précision ;
  • une parfaite maîtrise des logiciels et des outils digitaux ;
  • de savoir respecter des contraintes et des délais pour travailler en mode projet ;
  • d'avoir une bonne capacité d'analyse ;
  • d’être rusé et créatif pour trouver de nouveaux canaux d’acquisition sans dépenser des fortunes en publicité.

    .

Combien gagne un growth hacker ?

Le salaire d'un growth hacker est variable. S'il est salarié, son salaire dépend de son expérience et du type d'entreprise dans lequel il évolue (une société du CAC 40 sera souvent plus généreuse qu'une start up). S'il est growth hacker en freelance, ses revenus vont dépendre des compétences qu'il pourra mettre en avant et de la nature de la mission.

Voici les salaires moyens d'un growth hacker constatés à Paris et en région :

Salaire/revenus à ParisSalaire/revenus à Lyon
Growth hacker salarié
  • 2 600 € par mois en début de carrière
  • entre 3 500 € et 4 000 € en milieu et fin de carrière
  • 2 300 € par mois en début de carrière
  • 3 300 € et 3 800 € en milieu et fin de carrière
Growth hacker freelanceEntre 2 800 € à 4 300 € par moisEntre 2 200 € à 4 100 € par mois
Salaire growth hacker

Un growth hacker indépendant peut donc espérer des revenus plus importants que le growth hacker salarié. Cependant sa rémunération fluctue énormément en fonction de sa capacité à obtenir des projets et à fidéliser ses clients.

Être growth hacker freelance ou salarié ?

Le métier de growth hacker salarié

Avantages d'être growth hacker salarié

  • Pas besoin de rechercher des clients ;
  • De nombreuses opportunités actuellement ;
  • Bon équilibre vie professionnelle et vie privée surtout si vous pouvez travailler certains jours en télétravail;
  • Sécurité de l'emploi et salaire perçu tous les mois quelle que soit l'activité ;
  • Cadre de travail établi.

Inconvénients d'être growth hacker salarié

  • Perspectives d'augmenter son salaire limitées ;
  • Contraintes liées au salariat (congés, horaires, décision etc...)

Le métier de growth hacker auto-entrepreneur

Avantages d'être growth hacker indépendant :

  • Etre son propre patron donc avoir la liberté de prendre soi-même les décisions ;
  • Développer des compétences commerciales (fidélisation des clients) ;
  • Plus vous travaillez, plus votre salaire augmente et les revenus moyens des growth hackers sont largement plus élevés chez les indépendants.

Inconvénients d'être growth hacker indépendant :

  • Nombreuses tâches administratives (Urssaf, impôts, assurance etc..) ;
  • Grande compétition et stress important ;
  • Incertitude sur les revenus que vous allez générer.

L'activité de growth hacker à son compte vous permettra de gagner plus d'argent sur le moyen et long terme. Cependant, être indépendant est par nature plus exigeant, plus risqué et plus incertain.

Quelles perspectives d'évolution pour un growth hacker ?

Le growth hacker peut évoluer vers les carrières de :

  • acquisition manager ;
  • social media manager ;
  • head of acquisition (sous réserve d’avoir une appétence pour la gestion de projet).

Growth hacker indépendant : quelles obligations ?

Le metier de growth hacker est une profession non réglementée. Pour l'exercer en indépendant, vous devez simplement créer votre statut.

Vous pouvez vous inscrire en quelques clics en tant qu'auto-entrepreneur growth hacker. La demande se fait, en ligne, sur le site de l'URSSAF rubrique "créer mon auto entreprise".

Même si cela n'est pas obligatoire, sachez qu'il est fortement recommandé de souscrire une assurance de responsabilité civile professionnelle. En effet, comme tout professionnel, les auto-entrepreneurs growth hackers sont responsables des dommages qu'ils causent à autrui. Or, si vous causez un dommage, on pourra vous demander une indemnisation pour le réparer. Avec une RC pro, c'est votre assureur qui paiera à votre place.

Ainsi en cas de mauvais conseil, d'atteintes aux données confidentielles, vous pourrez faire jouer votre assurance de responsabilité civile. Vous pouvez également faire tomber l'ordinateur d'un client, dans ce cas c'est le volet exploitation de votre contrat qui vous couvrira. La responsabilité civile exploitation est souvent incluse dans les contrats de RC pro growth hacker.

De plus, de nombreux clients vous demanderont de présenter votre attestation de responsabilité civile professionnelle avant de vous confier des missions.

coover home 2

L'assurance responsabilité Civile Professionnelle du growth hacker est donc très utile car elle le couvre pour la majorité des dommages qu’il pourrait causer à ses clients, au cours de son activité, et les conséquences pécuniaires qui en découlent.

Notez cet article

Note moyenne 5 / 5. Votes : 1


Un expert vous répondra