Prévoyance kiné libéral : tarifs, devis en ligne et conseils

Vous êtes kinésithérapeute ? Votre régime obligatoire vous couvre malheureusement très mal contre les aléas de la vie, par exemple l'arrêt maladie en raison du coronavirus. C'est la raison pour laquelle nous vous conseillons fortement de souscrire une assurance prévoyance.

Cependant, trouver le meilleur contrat de prévoyance adapté au métier de kinésithérapeute est difficile. Quelles sont les garanties importantes ? Combien coûte une prévoyance kiné libéral ? Comment comparer les offres des compagnies d'assurance et quels sont les pièges à éviter ? Coover vous livre ses astuces pour trouver un contrat adapté à vos besoins sans casser votre tirelire.

Prévoyance kiné libéral et Coronavirus

Dans le cadre du coronavirus, les contrats de prévoyance indemniseront les kinésithérapeutes sous réserve qu’ils justifient d’un arrêt de travail. Le gouvernement a annoncé que les parents qui ont des enfants de moins de 16 ans pouvaient bénéficier automatiquement d'un arrêt de travail.

Ce dispositif s’applique à toute mesure de confinement ou d’isolement sur le territoire français uniquement.

L’arrêt de travail sera indemnisé après application de la franchise maladie qui va généralement de 15 à 90 jours selon les contrats de prévoyance.

En cas d’hospitalisation d'un kiné libéral, il sera fait application de la franchise hospitalisation qui va de 0 à 3 jours selon les contrats.

Pour plus de détails, consultez notre étude sur la prévoyance des indépendants.

Assurance prévoyance kiné libéral : comment ça marche ?

En tant que kiné libéral, vous risquez comme tout le monde de tomber malade, faire une mauvaise chute ou être victime d’un accident de la route. Votre métier peut vous amener à effectuer de nombreux déplacements de voiture, vous pouvez également vous blesser lors d’une manipulation d’un patient ou attraper un microbe etc. Dans une telle situation, vous cesserez pour une période donnée votre activité ce qui engendra une perte de revenus importante.

Travaillant comme kinésithérapeute, vous êtes particulièrement exposé en cas d'arrêt maladie ou d'invalidité. Contrairement à un salarié, vous ne bénéficiez pas de garanties employeur. De ce fait, si vous cessez de travailler pendant une durée courte ou longue (confinement par exemple), vous n'aurez que des prestations limitées de la part de votre caisse vieillesse. L'assurance prévoyance interviendra dans ses situations pour compléter ces prestations.

Les remboursements du régime obligatoire pour les kinésithérapeutes

Les kinésithérapeutes et les masseurs-kinésithérapeutes sont, comme tous les auxiliaires médicaux, affiliés obligatoirement à la caisse de retraite CARPIMKO. En cas d’arrêt de travail, votre caisse vous permet de bénéficier d’indemnités journalières. Toutefois, un délai de franchise de 90 jours est applicable. Pendant cette période vous n’aurez aucun revenu pour compenser votre perte de salaire.

En fonction de votre situation, vous pourrez percevoir les prestations suivantes :

GarantiesMontant des prestations versées par la CARPIMKO
Arrêt de travail
  • Indemnités journalières de 54,78 € / jour entre le 90e et 1095e jour d'arrêt
  • Majoration journalière pour un enfant on descendant à charge de 16,43 €
  • Majoration journalière pour tierce personne de 19,92 €
Invalidité partielle
  • Rente trimestrielle de 2 490 € jusqu'à 65 ans
Invalidité totale
  • Rente trimestrielle de 4 980 € jusqu'à 65 ans
  • Majoration de 1 494 € si conjoint, enfant ou descendant ou tierce personne à charge
Rente de survie
Conditions : - de 65 ans avec au moins 2 ans de mariage ou un enfant né du mariage et ne pas être séparé
  • Rente de 2 490 € par trimestre
  • Capital décès de 35 856 € (ou 53 784 € si enfant(s) à charge)
Orphelin
Conditions : âgés de 18 ans ou de 25 ans s'ils poursuivent leurs études
  • Rente éducation trimestrielle de 1867,50 €
  • Capital décès de 17 928 €
Garanties prévoyance CARPIMKO

Exemple de prise en charge pour le métier de kiné libéral par le régime obligatoire en cas d'arrêt de travail :

Un kiné libéral ayant un revenu de 45K€ annuel est en arrêt de travail durant 5 mois. Pendant 90 jours, il ne recevra aucune indemnité journalière. A partir du 91e jour d’arrêt de travail, il touchera 54,78 €/jour durant les 2 mois suivants soit 1 643,40 €/mois. Le manque à gagner sera donc de 2 106 € par mois si il n’a pas de souscrit de prévoyance.


La prévoyance kinésithérapeute : une protection supplémentaire indispensable

En cas d'interruption temporaire de travail, vous n'aurez aucune indemnité jusqu'au 90e jour d'arrêt de travail. En tant qu'indépendant, vous dépendez pourtant totalement de la continuité de votre activité. Même si un kiné libéral remplaçant pourra toujours vous rétrocéder une partie de ses honoraires, il peut tarder à arriver. Vous n'aurez plus de revenu alors que vous devrez toujours payer vos charges fixes (loyer de votre local, factures d'électricité et de gaz, salaire de votre secrétaire etc.).

Un contrat de prévoyance peut donc être très utile car il vous permettra de toucher des indemnités journalières pendant cette période. Selon votre contrat, vos charges fixes pourront également être remboursées par votre assureur.

L'assurance prévoyance vous permettra de bénéficier d'indemnités journalières si vous êtes placé en arrêt maladie à cause du Covid 19.

De plus, en cas d'invalidité ou de décès, un contrat de prévoyance viendra compléter les prestations versées par la CARPIMKO.

Un contrat de prévoyance kinésithérapeute permet de garantir l'équilibre financier de votre activité et de soutenir vos proches.

La déductibilité du contrat de prévoyance Madelin

La loi Madelin du 11 février 1994 vous permet de bénéficier d’avantages fiscaux si vous souscrivez un contrat prévoyance kinésithérapeute. En effet, cette loi vous permet de déduire vos cotisations d’assurance de vos revenus imposables.

Cette déductibilité est toutefois plafonnée selon les conditions suivantes :

  • 3,75 % du revenu professionnel majoré de 7 % du PASS (le PASS en 2020 est de 41 136 €);
  • Dans la limite de 3% de 8 PASS soit 9 872 € en 2020.

Pour une activité de kinésithérapeute déclarant 50 000 €, le plafond de déduction sera calculé comme suit :

3,75 % de 50 000 + 7 % de 41 136 soit 4 754 €. C’est donc en deçà de la limite de 9 872 €.

Toutefois, si votre contrat couvre également votre conjoint mais qu’il n’est pas travailleur indépendant, sa part de cotisation ne sera pas déductible. La solution est de souscrire un contrat de groupe qui n’est pas individualisé. Vous pourrez alors déduire le prix total de ce contrat.

Pour calculer votre plafond Madelin, vous pouvez vous rendre sur notre outil en ligne.

Les garanties du contrat prévoyance kiné libéral

La garantie maintien de salaire

La garantie maintien de salaire vous permet de bénéficier d'indemnités journalières (IJ) notamment si vous êtes touché par le Coronavirus. Selon les assureurs, vous pouvez choisir librement le montant de ces indemnités. Elles ne doivent cependant pas dépasser vos revenus habituels.

De plus, vous pourrez généralement souscrire une option "remboursement des frais professionnels". En cas d'arrêt de travail, votre compagnie d'assurance prendrait ainsi à sa charge tout ou partie de vos frais fixes (loyers de votre cabinet, factures etc.).

Les assureurs prévoient des délais de franchise durant lesquels vous ne percevrez pas d'IJ. Nous vous conseillons donc de privilégier les contrats avec un délai de franchise court.

La garantie invalidité

En cas d'invalidité professionnelle, votre assureur vous versera une rente ou un capital jusqu'à l'âge légal de départ à la retraite. Selon votre contrat, vous pourrez choisir le montant de votre rente ainsi que le taux d'invalidité à partir duquel cette rente se déclenche.

En fonction des contrats, le barème d'invalidité peut être fonctionnel (ne prend pas en compte la profession du bénéficiaire), professionnel ou croisé (une combinaison des deux). Ainsi, en tant que kiné libéral, nous vous conseillons de privilégier un barème professionnel. En effet, le risque avec barème fonctionnel est de ne plus pouvoir continuer à exercer son métier mais de ne pas être reconnu en invalidité car capable techniquement d'en exercer un autre.

Là encore, les compagnies d'assurance prévoient des délais de franchise plus ou moins longs et des taux d'incapacité variables. Privilégiez donc les délais et les taux les plus courts possibles.

La garantie décès

En cas de décès ou de perte totale et irréversible de l'autonomie (PTIA), un capital ou une rente peuvent vous être versés ainsi qu'aux bénéficiaires que vous désignez dans le contrat. Selon les assureurs, vous pourrez en choisir librement le montant.

Les compagnies proposent également les options suivantes :

  • un capital en cas de maladie grave et redoutée : vous pouvez percevoir un capital supplémentaire si vous êtes atteint d’une maladie grave et redoutée ;
  • la rente du conjoint : lors de votre décès, votre conjoint peut percevoir une rente temporaire ou viagère ;
  • la rente éducation : permet de soutenir financièrement vos enfants jusqu'à leur 18 ans ou jusqu'à ce qu'ils terminent leurs études supérieures.

Comparatif prévoyance kiné libéral

De nombreux éléments sont à prendre en compte afin de trouver la meilleure prévoyance kiné libéral. Voici un tableau vous montrant les principaux éléments à prendre en compte avant de souscrire un contrat de prévoyance :

Element à prendre en compteExplication
TarifLe tarif est évidemment un élément clé mais n'oubliez pas de regarder l'échéancier
Formalités médicalesSelon les assureurs, les formalités médicales seront plus ou moins contraignantes
Barème de rente d'invaliditéPrivilégiez le barème professionnel plutôt que le barème fonctionnel qui ne prendra pas en compte les spécificités de votre activité de kiné libéral
Taux d'invaliditéChoisissez un contrat dans lequel le versement de la pension d'invalidité est déclenché par un taux d'invalidité réduit
Montant des IJLes indemnités journalières vous permettent de maintenir vos revenus en cas d'arrêt de travail
ExclusionsCertaines professions, pathologies et sports sont exclus des contrats de prévoyance
FranchisesCertains assureurs proposent des contrats peu chers mais avec des délais de franchise importants
Options disponiblesRente éducation, rente conjoint, doublement en cas d'accident ... Les options sont variées à vous de déterminer lesquelles sont nécessaires
Comment choisir sa prévoyance kiné libéral ?

Notre outil en ligne gratuit et totalement anonyme vous permet de comparer les contrats d'assurance prévoyance et de trouver celui qui est le plus adapté à vos besoins. En moins de 5 minutes, vous pouvez obtenir un devis personnalisé et souscrire en ligne !

Nos experts prévoyance sont également disponibles au téléphone pour répondre à toutes vos questions.

Les tarifs de la prévoyance kinésithérapeute et masseur

Voici les tarifs constatés pour deux profils de kinésithérapeutes.

ProfilGarantiesTarif mensuel
Kinésithérapeute à Paris - 27 ans
Revenu annuel de 40 000€
  • arrêt de travail (indemnités journalières)
  • décès (rente viagère)
  • invalidité (rente d'incapacité)
  • Franchise : 30 jours
25 €

Masseur à Lyon - 46 ans
Revenu annuel de 60 000€
  • arrêt de travail (indemnités journalières)
  • décès (rente viagère)
  • invalidité (rente d'incapacité)
  • Franchise : 15 jours
67 €
Prix moyens constatés pour un contrat de prévoyance kiné libéral

Ces tarifs sont indicatifs puisque des nombreux éléments jouent sur le prix d'un contrat de prévoyance kiné libéral. Voici les principaux :

  • l'âge ;
  • le chiffre d'affaires ;
  • les niveaux de franchise ;
  • les niveaux des garanties et les options choisies ;
  • le seuil de déclenchement de l'invalidité ;
  • fumeur ou pas ;
  • avec des enfants à charge ou pas ;
  • la zone géographique d'exercice ;
  • la politique tarifaire de l'assureur.

Ainsi, pour obtenir le contrat d’assurance prévoyance kiné libéral le plus adapté à votre situation professionnelle et le moins cher possible, nous vous conseillons de comparer les offresObtenez un devis en quelques clics sur notre comparateur de prévoyance.

Si vous avez créé ou repris depuis moins d'un an votre activité, vous pourrez obtenir une réduction tarifaire.

Les meilleurs contrats de prévoyance kiné libéral

Les contrats en prévoyance kinésithérapeute peuvent être très différents d'un assureur à un autre et sont plus ou moins modulables. En effet, les compagnies d'assurance ne proposent pas les mêmes options et les mêmes niveaux de garanties. Il est donc important de comparer les offres afin de trouver celle qui vous convient le mieux.

Voici les principales caractéristiques des contrats de nos partenaires assureurs en prévoyance :

AssureursNotre avisDevis
MACSF
  • Offre spécifique aux professionnels de santé
  • indemnisation mi-temps thérapeutique et grossesse pathologique
  • Volet assistance très complet
En ligne
Generali
  • Calcul de l'invalidité avec le barème professionnel
  • Invalidité professionnelle reconnue dès 15%
  • Un contrat évolutif en cas d'événements familiaux
En ligne
April
  • Rente éducation particulièrement attractive
  • Indemnisation possible dès le premier jour d'hospitalisation
  • Contrat compétitif pour les kinésithérapeutes
  • Option confort dos gratuite
  • Invalidité professionnelle reconnue dès 15%
En ligne
Alptis
  • Formalités médicales allégées
  • Tarifs très compétitifs
  • Indemnisation possible dès le premier jour d'hospitalisation
  • Délais de franchise extrêmement faibles
  • Option confort dos attractive
En ligne
Comparatif assurance prévoyance kiné libéral

Prévoyance kiné libéral et grossesse : quelles spécificités ?

Les femmes kinésithérapeutes ont droit au congé légal de maternité qui est, au maximum, de 112 jours. Si vous percevez des revenus annuels de plus de 3 919 € et que vous êtes affiliée à votre caisse pendant plus de 10 mois, vous aurez le droit à :

  • un forfait de 3 377 € ;
  • des indemnités journalières de 55 € par jour.

Ces prestations peuvent s’avérer insuffisantes. Vous pouvez donc les compléter avec une assurance prévoyance. Grâce à ce contrat, des indemnités journalières (équivalentes à celles versées en cas de maladie) vous seront versées si :

  • vous êtes en arrêt de travail avant la durée légale du congé légal de maternité. C’est le cas lorsque votre médecin indique que votre grossesse est incompatible avec l’exercice professionnel ;
  • votre arrêt de travail est causé par une grossesse pathologique.

Certains assureurs excluent cependant la grossesse et la maternité de leur contrat. Vous devez donc impérativement vérifier les conditions générales de votre contrat. Dans un tel cas, vous ne pourriez percevoir d’indemnités journalières.

La CARPIMKO permet aux kinésithérapeutes libéraux de bénéficier d’un forfait maternité égal au montant du PMSS (en 2020 : 3 428 €). De plus, en cas d’arrêt de travail, vous pouvez toucher des indemnités journalières (d’un montant égal aux IJ en cas de maladie) pendant la durée de votre congé maternité.

Toutefois, en cas de grossesse pathologique, vous aurez le droit à des indemnités journalières qu’à partir du 91e jour d’arrêt maladie.

Certaines prévoyances profession libérale et mutuelles professionnelles prévoient un forfait naissance/adoption très avantageux.

Prévoyance kinésithérapeute : les 6 règles d'or

  • Privilégiez les contrats se basant sur l'invalidité professionnelle pour calculer le taux d'invalidité. En effet, le barème d'invalidité fonctionnelle ne prendra pas en compte les spécificités de votre métier. Vous pourrez ainsi être déclaré apte sans toutefois pouvoir continuer à exercer votre métier ;
  • Faites attention aux délais de carence et aux délais de franchise. En effet, si un sinistre survient durant cette période, vous ne pourrez pas vous prévaloir des garanties de votre contrat.
  • Lisez attentivement les exclusions prévues par votre contrat. Les assureurs en prévoyance prévoient très souvent des exclusions. C'est notamment le cas pour certaines pathologies (dorsales et psychiques), certaines professions et certaines activités sportives.
  • Ne regardez pas que la cotisation de la première année mais aussi l'échéancier. Certains contrats de prévoyance kiné libéral vous permettent de bénéficier du même tarif pendant plusieurs années consécutives tandis que d'autres augmentent de 5 à 10% par an.
  • Ne privilégiez pas forcément les contrats les moins chers. Leurs prix attractifs est le plus souvent la contrepartie de délais de franchise importants et de garanties minorées.
  • Comparez les offres et évitez les courtiers traditionnels. En effet ces derniers ont souvent une offre limitée pour les kinésithérapeutes et ajouteront des frais de courtage. Privilégiez un comparateur en ligne de prévoyance pour avoir plus de propositions et éviter les frais.

Notez cet article

Note moyenne 5 / 5. Votes : 2


Un expert vous répondra