Banque mutualiste et coopérative : avantages et fonctionnement

Certains des grands établissements bancaires français sont des banques coopératives et mutualistes. A l'inverse des autres banques traditionnelles et des banques en ligne, elles sont détenues par leur clientèle sociétaire et non pas des actionnaires. Leur gouvernance et leurs principes divergent donc. Qu’est-ce que cela signifie ? Quelle est l’incidence pour les clients ? Voyons ensemble comment fonctionne une banque mutualiste et en quoi elle diffère d’une banque commerciale.

Qu’est-ce qu’une banque mutualiste ? 

Une banque coopérative et mutualiste appartient à ses clients, lesquels sont sociétaires. Ces derniers peuvent donc acquérir des parts sociales de leur banque : ils sont à la fois usagers et copropriétaires.  Le pouvoir y est démocratique : chaque sociétaire peut assister et voter aux assemblées générales de sa banque, participer à des réunions locales…

Les banques mutualistes et coopératives sont nées du constat que les banques commerciales comme la Société Générale ont, pendant longtemps, peu été présentes dans certains territoires ruraux et auprès de certaines populations. Les agriculteurs, artisans, commerçants… étaient alors « délaissés ». Les banques mutualistes ont donc été fondées afin de leur donner accès aux services bancaires. Le nom de ces établissements illustre encore cette volonté : Crédit Mutuel, Crédit Agricole… 

À partir des années 1960, les frontières entre banques commerciales (Crédit Lyonnais, BNP…) et banques coopératives ont commencé à s’atténuer. Les banques mutualistes se sont implantées dans les grandes villes, et les banques commerciales ont étendu leur réseau en campagne. 

Une banque mutualiste (ou coopérative) reste une entreprise commerciale. Son objectif est donc de faire des bénéfices. À l’instar des banques commerciales, elle est soumise aux règles du Code Monétaire et Financier et relève de l’ACPR (l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution). 

Comment fonctionne une banque mutualiste ?

Une banque coopérative et mutualiste est organisée sur plusieurs niveaux : 

  • Une caisse nationale (la « Caisse centrale » pour le Crédit Mutuel par exemple), 
  • Des caisses régionales, 
  • Des caisses locales. 

La Caisse d’Épargne est par exemple une banque mutualiste présente sur tout le territoire grâce à ses 15 caisses régionales et plus de 4100 agences. 

Les caisses régionales ont une certaine autonomie. Elles fixent par exemple les tarifs bancaires. Cela explique qu’il puisse y avoir, pour une même enseigne, des écarts de prix entre les régions. 

Les banques mutualistes ont un système de gouvernance particulier, car elles sont détenues par des sociétaires, et non par des actionnaires (comme c’est le cas pour les banques commerciales). 100 % du capital est détenu par ces sociétaires, lesquels sont aussi clients de la banque. Chaque client, personne physique ou morale, peut ainsi acquérir des parts, qui représentent une fraction du capital de la banque. 

La valeur de la part est fixe et ne dépend pas des marchés financiers. Elle est par exemple fixée à 20 euros à la Caisse d’Épargne (pour une part). 

À titre d’illustration, voici le document d’information émis par le Crédit Mutuel

part sociale credit mutuel
Part sociale Crédit Mutuel - Banque mutualiste

Les banques mutualistes reposent sur un modèle coopératif et démocratique. Chaque sociétaire peut assister aux AG et ainsi participer à l’orientation générale de sa banque. Il peut faire entendre sa voix quant aux associations à soutenir, aux investissements à réaliser… Il participe in fine au financement de l’économie locale. 

La Caisse d’Épargne a par exemple un site dédié à ses sociétaires. Ces derniers peuvent ainsi prendre connaissance des actions concrètes de leur caisse : réalisations, partenariats, financements locaux…  

Quelles sont les banques françaises mutualistes ?

On compte 4 grandes banques mutualistes en France :

  • Le Crédit Mutuel, 
  • Le Crédit Agricole, 
  • Banque Populaire (y compris CASDEN et le Crédit Coopératif), 
  • Caisse d’Épargne. 

Le CIC peut aussi être considéré comme une banque mutualiste car il dépend désormais d’une grande banque elle-même mutualiste, le Crédit Mutuel. 

Toutes ces banques sont implantées localement, avec des caisses régionales et des agences. Leurs actions se font donc principalement au niveau local : financement des entreprises de la région, soutien des associations… 

EntitéCaisses régionalesCaisses locales ou agencesSociétaires
logo banque populaire14/4,7 millions
logo caisse d'épargne151854,5 millions
logo credit agricole392410Près de 11 millions
credit mutuel logo18Plus de 20008 millions
Les banques mutualistes françaises

Les produits et services bancaires proposés sont les mêmes que ceux commercialisés par les grandes banques commerciales. 

Banque mutualiste ou non mutualiste : quelles différences ?

Il y en a en fait de moins en moins aujourd’hui. Les deux commercialisent les mêmes produits et services bancaires :

Les banques mutualistes et leurs homologues commerciales sont tout aussi bien implantées localement, sur tout le territoire, ce qui n’était pas le cas par le passé. 

La principale différence entre une banque mutualiste et une banque « classique » réside dans le fait que la première n’est pas cotée en bourse. Elle est détenue par des sociétaires (qui sont des clients) et non par des actionnaires. Cela impacte le mode de gouvernance : au sein d’une banque mutualiste, chaque sociétaire a une voix, quel que soit le nombre de parts détenues.

Les sociétaires sont clients de la banque, ce qui est loin d’être le cas de tous les actionnaires d’une banque commerciale. 

En banque mutualiste, les résultats ne sont pas redistribués à des actionnaires. Ils viennent consolider les fonds propres ou sont réinvestis localement (via le financement d’entreprises de la région par exemple). 

Les banques commerciales ont en outre une gouvernance centralisée : il n’y a pas de détachement en caisses régionales. Les banques mutualistes présentent l’avantage (en principe) de participer plus activement à l’économie locale, ce que font (faisaient ?) moins les grandes banques commerciales. 

Banques françaises mutualistes : nos conseils pour faire le meilleur choix

Ouvrir un compte et transférer son épargne auprès d’une banque mutualiste peut se faire pour de nombreuses raisons. Par exemple : 

  • La banque que vous visez est la mieux implantée dans votre région, 
  • Vous souhaitez participer à la vie et aux décisions de votre banque, 
  • Vous souhaitez contribuer, via votre épargne, au financement de l’économie locale. 

Mais alors, comment choisir « la bonne » parmi les 4 banques mutualistes françaises ? La meilleure solution en 2021 est de passer par un comparateur de banques en ligne, après avoir fait un point sur vos besoins et votre utilisation de la banque au quotidien. 

Comparez ensuite les offres du Crédit Mutuel, de la Caisse d’Épargne etc. en vous concentrant notamment sur : 

  • La gamme de produits proposés : épargne, bourse… 
  • Les conditions liées au compte : carte bancaire, offre groupée de services… 
  • Les conditions tarifaires, 
  • L’offre de crédit (consommation et immobilier), 
  • La qualité de services (et des services en ligne), 
  • La densité du réseau bancaire (le nombre d’agences proches de chez vous par exemple), 
  • Les engagements coopératifs avancés par la banque, 
  • Les modalités d’ouverture d’un compte. 

Les banques coopératives et mutualistes ne sont pas nécessairement moins chères que les banques commerciales. 

Les banques mutualistes sont-elles présentes en ligne ?

Vous ne trouverez pas, en 2021, de banque en ligne mutualiste (au sens de banque « 100 % en ligne »). Si vous souhaitez ouvrir un compte auprès d’une banque digitale, vous devrez donc avoir conscience qu’il ne s’agira pas d’une banque mutualiste. 

Bien sûr, le fait que les banques coopératives et mutualistes que l’on connaît ne soient pas des banques en ligne ne signifie évidemment pas qu’elles n’offrent aucun service en ligne. Si vous êtes chez Banque Populaire par exemple, vous aurez accès aux mêmes types d’outils et de services que ceux offerts par BNP Paribas ou LCL, via votre espace client. 

Sachez aussi que certaines banques en ligne bien connues sont des filiales de banques mutualistes. C’est par exemple le cas de Monabanq, qui est une filiale de Cofidis et donc du Crédit Mutuel. 

Une fois votre compte ouvert auprès d’une banque française mutualiste, vous aurez accès à votre espace client, accessible sur ordinateur, tablette et application mobile. L’ouverture de compte se fera toutefois en agence, à l’inverse d’une banque en ligne (où l’ouverture se fait sur internet). 

La banque des fonctionnaires : la Banque Française Mutualiste

La BFM, ou « banque française mutualiste », est la banque des agents du Service Public. Son offre s’adresse aux fonctionnaires des 3 versants de la Fonction Publique (État, territoriale et hospitalière). Peuvent aussi y accéder les élèves majeurs d’une école de la FP ou les retraités de la FP. Il en va de même pour les conjoints et concubins d’agents de la Fonction Publique. 

La banque mutualiste des fonctionnaires distribue ses produits et services via le réseau Société Générale. La gamme est assez large : 

  • Crédits à la consommation, 
  • Crédits immobiliers, 
  • Livrets (« Livret BFM Avenir »), 
  • Assurance emprunteur. 

Une offre spécifique est aussi proposée pour certaines populations de fonctionnaires : enseignants, police… 

Si vous souhaitez en savoir plus sur l’offre de la Banque française mutualiste, voici les contacts

Par téléphone 

0 987 980 980

Du lundi au vendredi de 9h à 20h 

Le samedi de 9h à 14h 

Vous pouvez aussi contacter la BFM en ligne, via un formulaire de contact. Vous retrouverez également la gamme de produits et services en agence Société Générale. 

Qu'est-ce qu'une banque mutualiste ?

Une banque mutualiste est une banque détenue par ses clients sociétaires. Elle n'est pas cotée en bourse et n'a pas d'actionnaires.

Comment devenir sociétaire d'une banque mutualiste ?

Pour devenir sociétaire d'une banque coopérative et mutualiste, vous devez être client et acheter des parts sociales.

Quelles sont les banques mutualistes en France ?

En France, les banques mutualistes sont Banque Populaire, la Caisse d'Épargne, le Crédit Mutuel et le Crédit Agricole.

Notez cet article

Note moyenne 5 / 5. Votes : 1


Un expert vous répondra