Simulation PER

Le Plan épargne retraite, ou PER, est encore « tout jeune ». S’il diffère du PERP et du Madelin (qu’il remplace) sur de nombreux points, sa finalité est la même : permettre à chacun de préparer sa retraite en épargnant pendant sa période d’activité. Pour estimer quel sera le capital accumulé par ce biais d’ici votre départ en retraite ainsi que la rente qui en découle, pensez à notre simulateur d’épargne « nouveau » PER !

Simulation de rendement PER

Coover a développé pour vous un simulateur d’épargne PER en ligne. À partir des informations que vous renseignez (votre âge, l’âge de départ souhaité, les versements effectués / ceux que vous comptez faire…), il calcule le capital dont vous disposerez lors de votre départ en retraite ainsi que votre rente.

%
%
%
ans
%

Capital final au terme : montanttotaldesinterets|number_format(2,',',' ')

Votre rente viagère mensuelle sera de rente_1|number_format(2,',',' ')

Votre rente viagère mensuelle sera de rente_2|number_format(2,',',' ')

Votre rente viagère mensuelle sera de rente_3|number_format(2,',',' ')

Votre rente viagère mensuelle sera de rente_4|number_format(2,',',' ')

Votre rente viagère mensuelle sera de rente_5|number_format(2,',',' ')

Le capital récupéré à la sortie sera de capital|number_format(2,',',' ')

Pour que votre simulation PER soit vraiment utile, soyez le plus précis possible dans vos réponses. Plus vous l’êtes, plus les résultats seront pertinents.  

Ce sera à vous d’estimer le rendement du fonds euro et des unités de compte (dans le cas d’un PER assurance), et donc le rendement général du contrat. Nous vous conseillons, à ce niveau

  • De ne pas être « trop optimiste » : le taux du fonds euro baisse d’année en année depuis longtemps. Quant aux unités de compte, même si leur potentiel est intéressant, notamment sur le long terme, elles demeurent soumises aux aléas des marchés financiers / immobiliers. Ne le surévaluez pas. 
  • De faire plusieurs projections en indiquant des taux de rendement différents
  • De faire plusieurs simulations avec des niveaux de versement annuel différents. Peut-être êtes vous capable de verser 2000 euros par an aujourd’hui, mais cela ne sera peut-être pas le cas dans 5 ans. 

Pour le fonds euro, nous vous déconseillons d’indiquer un taux supérieur à 1,50 % par an. Cela ne serait, à notre avis, pas réaliste. Pour les unités de compte, reportez-vous aux performances passées des supports du contrat PER qui vous intéresse (les banques et assureurs les communiquent en général sur leur site). N’oubliez pas que des performances passées ne présagent jamais de performances futures. 

Voici quelques points d’attention supplémentaires à observer lorsque vous utilisez notre simulateur d’épargne PER en ligne : 

  • Pensez à déduire les frais (sur versement notamment) facturés par l’établissement auprès duquel vous comptez ouvrir votre plan épargne retraite. Ils sont par exemple de 2,50 % chez BNP Paribas. 
  • Retenez que notre outil ne prend pas en compte les frais de gestion (lesquels dépendent de l’assureur / de la banque et des supports détenus sur le plan), 
  • Retenez que notre outil se base sur une ventilation fonds euro / unités de compte constante (celle que vous indiquez). Or, dans les faits, celle-ci peut évoluer dans le futur, surtout si votre PER est en gestion pilotée (du fait de la « sécurisation progressive », que nous verrons plus bas). 

Pourquoi utiliser un simulateur d’épargne PER en ligne ?

Le PER (Plan Épargne retraite) est le « nouveau » contrat destiné à la préparation de la retraite. Le PERin (pour PER individuel) remplace le PERP et le Madelin pour les TNS, lesquels ne sont plus commercialisés aujourd’hui. 

Comme les anciens plans, le PER vous permet d’épargner pendant votre période d’activité afin de sortir, au départ en retraite (ou dans l’un des 6 cas de sortie anticipée), en rente et / ou en capital. Vous alimentez le plan à votre rythme via des versements libres ou réguliers, et les gains et intérêts qu’ils dégagent viennent progressivement gonfler la valorisation de votre contrat.

L’intérêt d’utiliser un simulateur PER en 2021, que vous ayez déjà un plan ouvert ou non, est d’estimer quel montant de capital aura été constitué lorsque vous partirez en retraite à la date envisagée. Cette simulation d’épargne vous permettra donc d’estimer quel sera l’effort d’épargne à réaliser pour atteindre le capital souhaité, et d’évaluer les gains et intérêts qui seront générés d’ici là. 

Les résultats donnés par un simulateur sont indicatifs. Ils dépendent des informations que vous renseignez. Ce sera par exemple à vous d’évaluer et d’indiquer le niveau de rendement du PER. N’hésitez pas à faire plusieurs simulations en modifiant cette donnée, afin de simuler plusieurs scénarios de rentabilité. 

De quoi dépend le rendement du PER ?

Avant d’utiliser notre simulateur de PER individuel, il faut d’abord bien comprendre comment fonctionne le rendement d’un tel plan.  

Sur un PER assurance, les gains et intérêts dégagés dépendent des supports choisis par l’épargnant (ou par la banque ou l’assureur s’il est en gestion profilée). On trouve donc

  • Le fonds euro : il s’agit du support sécurisé et garanti du PER assurance (un PER bancaire ne donne pas accès au fonds euro). Son taux oscille, selon les contrats, entre 0,5 et 2 % par an en moyenne. Il est toutefois en baisse depuis des années, et rien n’indique que cette tendance s’inversera à l’avenir. En 2020, Multiplacements PER de BNP Paribas a par exemple servi 1,20 %, La Retraite de Generali 1,40 %… 
  • Les unités de compte, dont les performances dépendent de l’évolution des marchés financiers / immobiliers. Leur potentiel de rentabilité est plus intéressant que celui du fonds en euros, mais elles ne présentent pas de garantie en capital. 

Le rendement des unités de compte ne peut jamais être anticipé avec certitude. Il est seulement possible de se baser sur des performances passées et d’établir des projections plus ou moins optimistes, en gardant bien en tête que des risques de perte en capital existent bel et bien. 

De base, un PER est en gestion pilotée, quelle que soit l’entité choisie par l’épargnant. C’est donc l’établissement en question qui gère le contrat et donc, la répartition du capital entre fonds euro et unités de compte (pour un PER assurance). Les choix opérés par le gestionnaire dépendent principalement de l’âge de l’épargnant : plus il est jeune, plus la répartition penche vers des supports dynamiques (UC) dans une optique de rendement. Plus il s’approche de l’âge de la retraite (et donc de sortie du plan), plus la fraction placée en fonds euro augmente. On parle de « sécurisation progressive ». 

L’épargnant peut préférer la gestion libre. Il choisira alors seul les supports sur lesquels placer son argent. Cela n’est à conseiller qu’aux investisseurs avertis. 

Si l’épargnant opte pour un PER bancaire, qui fonctionne comme un compte-titres, il n’aura pas accès au fonds en euros. Cette solution s’adresse donc plutôt aux profils plus « dynamiques », ayant un horizon de placement long terme, et visant des supports particuliers dans l’optique d’une rentabilité maximale. 

Les autres simulateurs PER en ligne

Le PER est une « enveloppe fiscale » : les versements faits par l’épargnant peuvent, jusqu’à une certaine limite, être déduits de ses revenus imposables. Cela se traduit in fine par une économie d’impôt. La déduction n’est toutefois pas obligatoire : si les versements ne sont pas déduits, la fiscalité du capital ou de la rente à la sortie (au départ en retraite) sera plus douce (que s’ils l’avaient été). Selon le choix fait par l’épargnant, on parlera alors de fiscalité « à l’entrée » ou « à la sortie ». 

L’économie d’impôt réalisée en cas de déduction dépend des montants versés sur le PER, du niveau de revenus de l’épargnant, de sa tranche marginale d’imposition… 

Pour savoir quelle sera l’économie d’impôt réelle, l’épargnant titulaire d’un PER pourra utiliser un simulateur de réduction d’impôt. Nous avons construit un simulateur PERP qui peut aussi s'utiliser pour le PER car le dispositif de déduction d'impôt est le même (dans la grande majorité des cas).

Notez cet article

Note moyenne 3 / 5. Votes : 12


Un expert vous répondra