Prévoyance avocat : tarifs, devis en ligne et conseils

Si vous êtes avocat, votre régime obligatoire de sécurité santé vous couvre mal en cas d’accident de la vie. Il est donc nécessaire de souscrire de votre côté à une assurance prévoyance indépendante pour être mieux couvert. Dénicher le « meilleur » contrat de prévoyance, ajusté pour votre profession, n’est toutefois pas une mince affaire. Quelles sont les garanties essentielles pour un avocat ? Combien coûte une prévoyance pour avocat ? Comment comparer les offres, et quels sont les pièges à éviter ? Coover vous aide à trouver un contrat adapté à vos besoins sans casser votre tirelire.

Assurance prévoyance avocat : comment ça marche ?

Comme tout professionnel indépendant, l’avocat est exposé à tous les aléas de la vie (maladie, chute, accident etc.). À tout moment, il peut ainsi être contraint de mettre son activité en pause. Cela peut durer longtemps, et entraîner une perte de revenus importante. 

En tant qu’avocat, les risques sont ceux d'accident, d'arrêt maladie, d’invalidité ou pire, de décès. Et contrairement à un salarié, vous ne bénéficiez d’aucune garantie employeur. Si vous cessez de travailler pendant un moment, vous n'aurez droit qu'à des prestations limitées de votre régime obligatoireL'assurance prévoyance individuelle pourra venir compléter ces prestations

Les remboursements du régime obligatoire pour les avocats

En tant qu’avocat, vous payez des cotisations obligatoires et bénéficiez d’un régime obligatoire, lequel prévoit des garanties de prévoyance. 

Les avocats libéraux sont affiliés aux CNBF-LPA. Ces deux organismes se relaient pour le versement d’indemnités journalières en cas d’arrêt de travail, ou une rente / un capital en cas de décès ou d’invalidité.

Ainsi, si vous êtes en arrêt de travail, les deux organismes se complètent de la façon suivante

  • La CNBF verse désormais 90 euros par jour à partir du 91ème jour d’arrêt, jusqu’au 1095e jour (61 euros / jour avant 2022),  
  • La LPA (La Prévoyance des Avocats, le régime complémentaire au régime de base de la CNBF) verse 61 € par jour pendant 90 jours.

Dans les faits, la prévoyance de base est la somme de tout cela (CNBF + LPA nationale + LPA Barreau). 

Pour un arrêt de travail lié à une hospitalisation ou à un accident, les montants sont identiques mais ils sont versés après un délai de franchise plus court. Au-delà, une rente invalidité pourra être versée sous conditions.

Pour résumer, en fonction de votre situation, vous pourrez percevoir les prestations suivantes :

GarantiesMontant des prestations versées par la CNBF-LPA
Arrêt de travail90 € par jour jusqu'à 1095 jours :
  • 0 jour de franchise en cas d'hospitalisation

  • 8 jours de franchise en cas d'accident

  • 30 jours de franchise en cas de maladie
Invalidité partielleRente mensuelle (versée jusqu'à 60 ans) d'un montant variable en fonction de l'âge, de la durée de cotisation et du taux d'invalidité (si supérieur à 33 %)
Invalidité permanenteRente annuelle variable selon l'âge et la durée de cotisation versée jusqu'à 60 ans
Décès
  • Capital de 34 302 € (doublé si accident)
  • Rente orphelin de 4 208 € (jusqu'aux 21 ans de l'orphelin ou ses 25 ans s'il poursuit des études)
Garanties prévoyance CNBF-LPA

La prévoyance avocat : une protection supplémentaire indispensable

En cas d'interruption temporaire de travail, vous aurez droit à des indemnités journalières, mais elles se déclencheront tard (surtout en cas d'arrêt maladie). En tant qu'indépendant, vous dépendez donc entièrement de la continuité de votre activité. Si celle-ci s’arrête, vous perdrez des revenus mais vos frais professionnels (loyer, factures diverses, salaires versés…) ne disparaîtront pas pour autant. 

Une prévoyance individuelle, souscrite de votre côté, est donc essentielle. Selon les garanties incluses, le contrat vous permettra de toucher des indemnités journalières plus ou moins confortables en cas d’arrêt. Il est aussi possible que les charges fixes et frais professionnels soient pris en charge par votre assureur (selon le niveau de couverture). 

De plus, en cas d'invalidité ou de décès, un contrat de prévoyance viendra compléter les prestations versées par les CNBF-LPA.

Au final, un contrat de prévoyance avocat permet de garantir l'équilibre financier de l’activité, et de soutenir le professionnel et ses proches en cas d’accident de la vie. 

La prévoyance Madelin pour les avocats, c’est quoi ? 

Tout avocat peut souscrire à un contrat de prévoyance Madelin. Concrètement, il s’agit d’une couverture « classique », mais avec des avantages fiscaux spécifiques : ceux de la loi Madelin de 1994.

La déductibilité du contrat de prévoyance Madelin

La loi Madelin vous permet de bénéficier d’avantages fiscaux si vous souscrivez à un contrat de prévoyance avocat. Ce dispositif vous permet en effet de déduire vos cotisations de vos revenus imposables.

Cette déductibilité est toutefois plafonnée (par un double plafond) : 

- 3,75 % du revenu professionnel, majoré de 7 % du PASS (Plafond annuel de la Sécurité Sociale);

- Dans la limite de 3% de 8 PASS soit 9725,76 euros.

Picto : Par exemple, pour un avocat déclarant 50 000 €, le plafond de déduction sera calculé comme suit : 3,75 % de 50 000 + 7 % de 41 136 soit 4 754 €, ce qui reste bien en deçà de la « limite » de 9725,76 euros.

Si le contrat de prévoyance couvre aussi le conjoint, mais que celui-ci n’est pas travailleur indépendant, sa part de cotisation ne sera pas déductible. La solution est donc de souscrire un contrat de groupe, qui n’est pas individualisé. 

Pour calculer votre plafond Madelin, vous pouvez vous rendre sur notre outil en ligne.

Qu’est-ce qu’un contrat de prévoyance Madelin ?

Les contrats de prévoyance Madelin s’adressent à tous les TNS, et donc aussi aux avocats. Les avantages fiscaux que nous avons vus ont pour objectif d’inciter les indépendants à s’équiper en prévoyance individuelle, afin de palier aux insuffisances de leur régime obligatoire. 

Ces contrats couvrent les risques liés aux accidents de la vie : arrêt de travail, incapacité, invalidité et décès. Les prestations prévues prennent la forme d’indemnités journalières, de capital ou de rente. 

Précisons enfin que deux types de contrat Madelin existent : 

  • Les contrats Madelin en fonction de l’âge du souscripteur : la cotisation évolue tous les ans ou par période de 5 ans. Ces derniers sont surtout intéressants pour les plus jeunes membres du Barreau, 
  • Les contrats Madelin à cotisation fixe, qui présentent l’avantage d’être plus lisibles en termes de tarifs sur le long terme. 

Les garanties du contrat prévoyance avocat

La garantie maintien de salaire

La garantie maintien de salaire vous permet de bénéficier d'indemnités journalières (IJ) en cas d’arrêt de travail. Le montant de ces indemnités dépend du contrat souscrit. Tout est « personnalisable ». Ces IJ ne peuvent cependant pas dépasser vos revenus habituels.

Vous pouvez généralement souscrire à une option "remboursement des frais professionnels". En cas d'arrêt de travail, la compagnie d'assurances prendra à sa charge tout ou partie des frais fixes (loyers du cabinet, factures etc.).

Les assureurs prévoient des délais de franchise durant lesquels vous ne percevrez pas d'IJ. Plusieurs types de franchise existent

  • Celle en cas d’arrêt de travail pour cause de maladie, 
  • Celle pour un accident, 
  • Celle pour une hospitalisation. 

La franchise peut être de 3, 7, 15, 30, 60 ou 90 jours. Là encore, tout dépend du contrat souscrit. 

Vous vous en doutez, plus la franchise prévue est courte, plus la prime grimpe. L’objectif est donc de trouver le juste milieu : une franchise acceptable pour une prime acceptable. 

La garantie invalidité

En cas d'invalidité permanente, votre assureur vous versera une rente ou un capital jusqu'à l'âge légal de départ en retraite. Selon votre contrat, vous pourrez choisir un niveau de rente ainsi que le taux d'invalidité à partir duquel cette rente se déclencherait. 

En fonction des contrats, le barème d'invalidité peut être fonctionnel (il ne prend pas en compte la profession du bénéficiaire), professionnel ou croisé (une combinaison des deux). En tant qu’avocat, nous vous conseillons de privilégier un barème croisé. Le barème d’incapacité professionnelle est plutôt « avantageux » pour les professions plus « manuelles ». 

Là encore, les compagnies d'assurance prévoient des délais de franchise plus ou moins longs, et des taux d'incapacité variables. L’invalidité est reconnue totale et permanente au delà de 66 %, et partielle entre 33 et 66 %. 

Là encore, les compagnies d'assurance prévoient des délais de franchise plus ou moins longs et des taux d'incapacité variables. Privilégiez donc les délais et les taux les plus courts possibles.

La garantie décès

En cas de décès ou de perte totale et irréversible d’autonomie (PTIA), un capital ou une rente peuvent vous être versés, ainsi qu'aux bénéficiaires que vous désignez dans le contrat. Selon les assureurs, vous pourrez en choisir librement le montant. Cette garantie est largement modulable. 

La garantie décès est souvent exprimée en pourcentage des revenus (par exemple, 300 % des revenus annuels). 

Les compagnies proposent en général les options suivantes :

  • Capital en cas de maladie grave et redoutée : capital supplémentaire le cas échéant, 
  • Rente du conjoint : en cas de décès de la personne couverte, le conjoint perçoit une rente temporaire ou viagère, 
  • Rente éducation : elle permet de soutenir financièrement les enfants jusqu'à leurs 18 ans, ou jusqu'à ce qu'ils terminent leurs études supérieures, 
  • Rente doublée en cas de décès accidentel
  • Rente PTIA, versée à l’assuré lui-même. 

Lorsque vous comparez des contrats, veillez à bien vérifier les conditions des différents types de rente

Comment faire son comparatif de prévoyances avocat ?

Avant de choisir votre contrat de prévoyance avocat, commencez par faire un point sur ce à quoi vous avez droit avec votre régime obligatoire. N’oubliez ensuite pas que la prévoyance est souple et modulable : prenez le temps de sélectionner une couverture adaptée à vos besoins propres. Vérifiez aussi les conditions médicales à la souscription (chaque assureur a les siennes). 

De nombreux éléments sont à prendre en compte pour trouver la meilleure prévoyance avocat. Voici les principaux à nos yeux :

Element à prendre en compteExplication
TarifLe tarif est évidemment un élément clé mais n'oubliez pas de regarder l'échéancier
Formalités médicalesSelon les assureurs, les formalités médicales seront plus ou moins contraignantes
Barème de rente d'invaliditéPrivilégiez le barème croisé plutôt que le barème fonctionnel qui ne prendra pas en compte les spécificités de votre activité d'avocat
Taux d'invaliditéChoisissez un contrat dans lequel le versement de la pension d'invalidité est déclenché par un taux d'invalidité réduit
Montant des IJLes indemnités journalières vous permettent de maintenir vos revenus en cas d'arrêt de travail
ExclusionsCertaines professions, pathologies et sports sont exclus des contrats de prévoyance
FranchisesCertains assureurs proposent des contrats peu chers mais avec des délais de franchise importants
Options disponiblesRente éducation, rente conjoint, doublement en cas d'accident ... Les options sont variées à vous de déterminer lesquelles sont nécessaires
Comment choisir sa prévoyance avocat ?

Il ne s’agit pas là des seuls critères importants. Regardez aussi

  • La durée d’indemnisation maximum, qui est de 3 ans dans l’absolu (soit 1095 jours), 
  • Le type d’indemnités journalières : fixes, indexées, forfaitaires, indemnitaires (après versement de votre régime obligatoire)… 
  • Les garanties accessoires, non négligeables : couverture de la rechute, versement d’IJ pour mi-temps thérapeutique, garantie aménagement du domicile, garde d’enfants… 

Préférez les indemnités journalières forfaitaires (au premier euro), qui ne tiennent pas compte de ce que versera la CNBF. 

Notre outil en ligne gratuit et totalement anonyme vous permet de comparer les contrats d'assurance prévoyance et de trouver celui qui est le plus adapté à vos besoins. En moins de 5 minutes, vous pouvez obtenir un devis personnalisé et souscrire en ligne !

Quels sont les meilleurs contrats de prévoyance avocat ?

Les contrats en prévoyance avocat peuvent être très différents d'un assureur à un autre et sont plus ou moins modulables. En effet, les compagnies d'assurance ne proposent pas les mêmes options et les mêmes niveaux de garanties. Il est donc important de comparer les offres afin de trouver celle qui vous convient le mieux.

Voici les principales caractéristiques des contrats de nos partenaires assureurs en prévoyance :

AssureursNotre avisDevis
Generali
  • Calcul de l'invalidité avec le barème professionnel
  • Invalidité professionnelle reconnue dès 15%
  • Un contrat évolutif en cas d'événements familiaux
En ligne
April
  • Rente éducation particulièrement attractive
  • Indemnisation possible dès le premier jour d'hospitalisation
  • Contrat compétitif pour les avocats
  • Option confort dos gratuite
  • Invalidité professionnelle reconnue dès 15%
En ligne
Alptis
  • Formalités médicales allégées
  • Tarifs très compétitifs
  • Indemnisation possible dès le premier jour d'hospitalisation
  • Délais de franchise extrêmement faibles
  • Option confort dos attractive
En ligne
Mutuelle Bleue
  • Les options confort dos et confort psy attractives
  • Indemnités journalières permettant de maintenir votre salaire à 100%
  • La rente éducation majorée lorsque votre enfant grandit
En ligne
Comparatif assurance prévoyance avocat

Quels sont les tarifs de la prévoyance avocat ?

Pour un contrat de prévoyance pour avocat, voici les prix constatés pour deux profils différents :

ProfilGarantiesTarif mensuel
Avocat à Paris - 27 ans
Revenu annuel de 40 000€
  • arrêt de travail (indemnités journalières)
  • décès (rente viagère)
  • invalidité (rente d'incapacité)
  • Franchise : 30 jours
28 €

Avocat à Lyon - 46 ans
Revenu annuel de 60 000€
  • arrêt de travail (indemnités journalières)
  • décès (rente viagère)
  • invalidité (rente d'incapacité)
  • Franchise : 15 jours
71 €
Coût moyen constatés pour un contrat de prévoyance avocat

Globalement, un avocat entre 30 et 50 ans payera, selon la couverture choisie (franchises, seuils d’invalidité, garanties…), entre 50 et 150 euros par mois pour sa prévoyance. Bien sûr, les contrats les plus haut-de-gamme pourront dépasser les 200 euros mensuels. 

Ces tarifs sont indicatifs, puisque de nombreux éléments jouent sur le prix d'un contrat de prévoyance avocat. Voici les principaux :

  • l'âge ;
  • le chiffre d'affaires ;
  • les niveaux de franchise ;
  • les niveaux des garanties et les options choisies ;
  • le seuil de déclenchement de l'invalidité ;
  • fumeur ou pas ;
  • avec des enfants à charge ou pas ;
  • la zone géographique d'exercice ;
  • la politique tarifaire de l'assureur.

Ainsi, pour obtenir le contrat d’assurance prévoyance avocat le plus adapté à votre situation professionnelle et le moins cher possible, nous vous conseillons de comparer les offresObtenez un devis en quelques clics sur notre comparateur de prévoyance.

Si vous avez créé ou repris depuis moins d'un an votre activité, vous pourrez obtenir une réduction tarifaire.

Prévoyance avocat et grossesse : quelles spécificités ?

Les femmes avocates ont droit au congé légal de maternité qui est, au maximum, de 112 jours. Si vous percevez des revenus annuels de plus de 3 919 € et que vous êtes affiliée à votre caisse pendant plus de 10 mois, vous aurez le droit à :

  • un forfait de 3 377 € ;
  • des indemnités journalières de 55 € par jour.

Ces prestations peuvent s’avérer insuffisantes. Vous pouvez donc les compléter avec une assurance prévoyance. Grâce à ce contrat, des indemnités journalières (équivalentes à celles versées en cas de maladie) vous seront versées si :

  • vous êtes en arrêt de travail avant la durée légale du congé légal de maternité. C’est le cas lorsque votre médecin indique que votre grossesse est incompatible avec l’exercice professionnel ;
  • votre arrêt de travail est causé par une grossesse pathologique.

Certains assureurs excluent cependant la grossesse et la maternité de leur contrat. Vous devez donc impérativement vérifier les conditions générales de votre contrat. Dans un tel cas, vous ne pourriez percevoir d’indemnités journalières.

Bonne nouvelle, en cas de naissance ou d'adoption (d'un enfant de moins de 5 ans), la LPA vous versera un forfait de 1 470 €. Pour la conjointe de l'avocat qui n'a pas d'activité professionnelle, un forfait de 460 € est également prévu. De plus, en fonction du barreau auquel vous êtes inscrite, vous pouvez bénéficier d'avantages supplémentaires !

Certaines prévoyances profession libérale et mutuelles professionnelles prévoient un forfait naissance/adoption très avantageux.

Prévoyance avocat : les 5 règles d’or avant de souscrire

  • Faites attention aux délais de carence et aux délais de franchise. En effet, si un sinistre survient durant cette période, vous ne pourrez pas vous prévaloir des garanties de votre contrat.
  • Lisez attentivement les exclusions prévues par votre contrat. Les assureurs en prévoyance prévoient très souvent des exclusions. C'est notamment le cas pour certaines pathologies (dorsales et psychiques), certaines professions et certaines activités sportives.
  • Ne regardez pas que la cotisation de la première année mais aussi l'échéancier. Certains contrats de prévoyance avocat vous permettent de bénéficier du même tarif pendant plusieurs années consécutives tandis que d'autres augmentent de 5 à 10% par an.
  • Ne privilégiez pas forcément les contrats les moins chers. Leurs prix attractifs est le plus souvent la contrepartie de délais de franchise importants et de garanties minorées.
  • Comparez les offres et évitez les courtiers traditionnels. En effet ces derniers ont souvent une offre limitée pour les avocats et ajouteront des frais de courtage. Privilégiez un comparateur en ligne de prévoyance pour avoir plus de propositions et éviter les frais.

Notez cet article

Note moyenne 4.5 / 5. Votes : 6

1 commentaire à "Prévoyance avocat : tarifs, devis en ligne et conseils"

HERVE Jean Claude, le 14 octobre 2020

J'ai été au départ Clerc d'avoué, puis salarié administeur judiciaire, puis salarié conseil juridique et enfin indépendant. La couverture fut assuré, jusqu' à ma retraite. J'ai été en caisse principal à RAM- PLI et cotisation complémentaire à Alp tis.Depuis plus rien RAM_PLI est devenu Caisse Primaire Securité sociale et Alps tis a arrêté son contrat.
Je me retrouve au Regime générale, sans complèmentaire qui est assuré
pour la retraite plus par Cavitec-Cipav, et par Agirc-Arrco et pour
la maladie principal RSI- RAM-PLI complémentaire par CREPA-Kirialis à la place de. Maintenant Kirialis propose des Mutuelles fort onereuses pour les pensions que l'on nous sert à 81 ans passés.

Répondre


Un expert vous répondra