Comment devenir conducteur de travaux ? Formation, salaire et conseils

Vous envisagez de devenir conducteur de travaux ou conducteur de travaux TCE ?

Devenir conducteur de travaux ne se fait pas du jour au lendemain et il faut bien se renseigner avant de se lancer. Il n’est pas toujours facile de trouver les bonnes informations sur les études nécessaires, la formation, les salaires, les qualités requises pour ce métier etc…

Dans ce guide, retrouvez tous nos conseils concernant la formation à suivre pour devenir conducteur de travaux et les démarches pour y parvenir au mieux. Enfin, consultez la grille du salaire moyen d’un conducteur de travaux en région et à Paris.

Quelle est la formation pour devenir conducteur de travaux ?

Devenir chef de travaux sans diplôme

Il n’est pas possible de devenir conducteur de travaux sans diplôme. Un professionnel qui exercerait sans respecter cette obligation de diplôme s’exposerait à des sanctions pénales.

Les diplômes de conducteur de travaux

Vous pouvez devenir conducteur de travaux ou conducteur de travaux TCE après avoir suivi des études de conduite de travaux. Voici où se former pour obtenir un diplôme de conducteur de travaux :

  • avec un BTS bâtiments ou un BTS travaux publics ou études et économie de la construction ;
  • à l’aide de licences professionnelles en Génie civil et construction spécialisées conducteur de travaux ou conduite de projets travaux publics.

Quelles sont les qualités pour devenir conducteur de travaux ?

L’activité de conducteur de travaux ou de chef de travaux requiert :

  • de l’organisation, pour pouvoir gérer son équipe et ses chantiers ;
  • un goût pour le travail d’équipe et être doté d’un bon relationnel , le métier de conducteur de travaux s’exerce rarement seul ;
  • d’être capable de prendre des décisions et avoir un sens de la responsabilité ;
  • de savoir respecter des contraintes et des délais ;
  • d’être créatif et de proposer des solutions innovantes aux clients ;
  • d’avoir une appétence pour la supervision et l’encadrement.

Que fait exactement un conducteur de travaux ?

Les conducteurs de travaux sont chargés de gérer les chantiers de construction dans le domaine du bâtiment. Ils se basent sur les plans dessinés par les architectes pour organiser le déroulement des travaux. Ils sont alors chargés du recrutement des différents corps de métiers qui vont intervenir sur le chantier (ainsi qu’éventuellement les sous traitants).

Pour organiser au mieux le chantier, ils ont le devoir de choisir les matériaux ainsi que les outils nécessaires.

Les conducteurs de travaux sont avant tout polyvalents. S’occupant à la fois de la partie administrative (permis de construire, devis), ils doivent également être capable de répondre aux questions des différents corps de métier intervenant sur le chantier (maçon, plombier, électricien, carreleur etc.). Il doit également avoir une bonne connaissance des règles de sécurité à adopter sur un chantier.

Le métier de conducteur de travaux peut être stressant. En tant que chef de chantier, il est le garant du bon déroulement de celui-ci ainsi que du respect des délais impartis. Il doit être capable de faire face aux imprévus possibles (employé malade, conditions météorologies difficiles) et aux pressions exercées par les clients.

Assurance conducteur de travaux

AssuranceCaractèreConseilTarifs indicatifs
Garantie décennale conducteur de travauxObligatoireNe tardez pas pour souscrire, car le tarif augmentera si vous avez exercé sans assuranceA partir de 2000 € / an
Mutuelle d’entrepriseObligatoireComparez les contrats d’entreprise pour trouver les meilleurs remboursements sur vos besoins (dentaire, optique, soins hospitaliers ou consultations)À partir de 25 € / mois
Mutuelle conducteur de travauxFacultativeComparez les contrats TNS pour trouver les meilleurs remboursements sur vos besoins (dentaire, optique, soins hospitaliers ou consultations) À partir de 38 € / mois
Auto proObligatoire Vous pouvez utiliser votre assurance personnelle si vous déclarez à votre assureur l’usage professionnel de ce dernier50 € / mois
Prévoyance d’entrepriseObligatoire pour certaines conventions collectivesLa convention collective de votre société définit si la prévoyance est obligatoire et les seuils obligatoires de prestation à fournir à vos salariés 27 € / mois
Prévoyance conducteur de travauxFacultativeGrâce au contrat loi Madelin, vous pouvez bénéficier d’avantages fiscaux27 € / mois
Multirisque professionnelle FacultativeC’est la garantie indispensable si vous louez un local et si vous avez du matériel que vous désirez couvrirA partir de 200 € / an
Quelles assurances pour un conducteur de travaux ?

L’assurance décennale doit être souscrite avant l’ouverture de votre premier chantier.

Le salaire d’un conducteur de travaux

Le salaire d’un conducteur de travaux est variable. Il dépend de la qualification, de la géographie, des compétences et de l’ancienneté dans la branche.

Voici les salaires moyens d’un conducteur de travaux constatés à Paris et en province :

conducteur de travaux indépendantchef de travaux salarié
A Paris Entre 2 500 € à 3 900 € par mois
  • 2 000 € par mois en début de carrière
  • entre 2 700 € et 3 100 € en milieu et fin de carrière
En régionEntre 2 000 € à 3 600 € par mois
  • 1 800 € par mois en début de carrière
  • 2 500 € et 2 900 € en milieu et fin de carrière
Combien gagne un conducteur de travaux ?

Être conducteur de travaux auto-entrepreneur ou salarié ?

Le métier de chef de travaux salarié

Avantages d’être conducteur de travaux salarié

  • Pas besoin de rechercher des clients ;
  • Bon équilibre vie professionnelle et vie privée ;
  • Sécurité de l'emploi et salaire perçu tous les mois quelle que soit l’activité ;
  • Cadre de travail établi.

Inconvénients d’être conducteur de travaux salarié

  • Perspectives d’augmenter son salaire limitées ;
  • Contraintes liées au salariat (congés, horaires, décision etc…)

Le métier de conducteur de travaux auto-entrepreneur

Avantages d’être conducteur de travaux indépendant :

  • Etre son propre patron donc avoir la liberté de prendre soi-même les décisions ;
  • Développer des compétences commerciales ;
  • Plus vous travaillez, plus votre salaire augmente et les revenus moyens des conducteurs de travaux sont largement plus élevés chez les indépendants.

Inconvénients d’être conducteur de travaux indépendant :

  • Nombreuses tâches administratives (Urssaf, impôts, assurance etc..) ;
  • Grande compétition et stress important ;
  • De nombreux frais pour un conducteur de travaux à son compte, dont la garantie décennale ;
  • Incertitude sur les revenus que vous allez générer.

En résumé :

L’activité de conducteur de travaux à son compte présente de nombreux avantages et vous permettra de gagner plus d’argent sur le moyen et long terme. Cependant, être indépendant est plus exigeant, plus risqué et plus incertain.

Si vous êtes intéressé par l’activité conducteur de travaux mais que vous n’êtes pas sûr du format qui vous convient, nous vous recommandons de commencer à exercer en tant que salarié. Vous pourrez ensuite capitaliser sur votre expérience, votre réseau et exercer en en indépendant.

De plus, ce justificatif d’expérience vous permettra plus facilement de négocier votre prime d’assurance et d’obtenir un financement professionnel si besoin.

Quelles sont les démarches pour devenir conducteur de travaux à son compte ?

Le statut juridique d’une entreprise de conduite de travaux

Avant de créer votre société, vous devez décider du statut juridique à adopter. En effet, vous pouvez vous exercer comme auto entrepreneur conducteur de travaux, en entreprise ou en société.

Le statut d’auto entrepreneur est souple, rapide à mettre en place et il bénéficie d’une fiscalité allégée.

Le statut d’entreprise (EIRL, EURL) et de société (SAS ou SASU) ne bénéficie pas de ces formalités allégées mais permet de protéger votre patrimoine personnelle.

Consulter notre article sur les statuts juridiques si nous ne savez pas encore sous quelle forme ouvrir votre entreprise.

La création d’une société de conduite de travaux

S’agissant d’une activité libérale, votre Centre de Formalités des Entreprises (CFE) sera l'URSSAF.

Les démarches à accomplir pour demander l’immatriculation de votre entreprise de conduite de travaux dépendent de la forme juridique que vous avez choisi. Pour plus d’informations sur les formalités de création, vous pouvez consulter notre article sur la création d’entreprise.

Votre code NAF / APE vous sera automatiquement attribué une fois votre société créée. Le code principal des conducteurs de travaux est le 7490A.

Le compte bancaire de conducteur de travaux

L’activité de conducteur de travaux à son compte implique l’ouverture d’un compte bancaire professionnel sauf pour les auto-entrepreneurs qui peuvent ouvrir un compte classique (uniquement dédié à leur activité).

De plus, en dessous de 10 000 € de chiffre d’affaires annuels, vous pouvez utiliser votre propre compte personnel.

Vous prenez néanmoins un risque en utilisant un compte personnel pour une activité professionnelle car les banques n’acceptent pas cette utilisation et sont en droit de fermer votre compte si elles découvrent cette utilisation.

Aujourd’hui, les néo-banques et banques en ligne proposent des tarifs très intéressants pour les professionnels. Consultez notre comparatif des banques pro avec les meilleurs prix et des avis sur chacune d’entres elles.

Les obligations d’un conducteur de travaux

Les conducteurs de travaux sont tenus au devoir de conseil envers leurs clients.

Ils doivent être couverts par une assurance décennale pour couvrir les potentiels dommages ayant lieu pendant la construction et pendant les 10 ans suivant leur réception.

La jurisprudence considère que les conducteurs de travaux ont une obligation de moyen et non pas de résultat.

Notez cet article

Note moyenne 5 / 5. Votes : 2


Un expert vous répondra