Comment devenir guide touristique ? Formation, salaire et conseils

Le métier de guide touristique vous intéresse et vous hésitez à vous lancer ?

S'installer comme guide touristique offre de bonnes opportunités mais il faut bien se renseigner avant de se lancer. Il n'est pas toujours facile de trouver les bonnes informations sur les études nécessaires, la formation, les démarches et le salaire qu'il est possible d'atteindre.

Dans ce guide, retrouvez tous nos conseils concernant la formation à suivre pour devenir guide touristique et les démarches pour démarrer rapidement et sereinement son activité.

Que fait un guide touristique ?

Le guide touristique travaille pour une agence ou un organisateur de voyage. Son métier est souvent saisonnier.

En tant qu’accompagnateur, le guide touristique dois satisfaire les clients, en négociant leurs intérêts avec les différents prestataires, comme les hôteliers ou les directeurs de musées par exemple, tout en défendant les intérêts de l’agence pour laquelle il travaille.

Afin de pouvoir faciliter les voyages et visites des clients, le guide touristique doit avoir des connaissances historiques, techniques, culturelles quant au villes, régions et pays de visites.

Enfin, il s’efforce de résoudre les différents problèmes rencontrés par les touristes afin que leur voyage se déroule le mieux possible.

 

Quelle est la formation pour devenir guide touristique ?

Comment devenir guide touristique sans diplôme ?

Il est possible de devenir guide touristique sans diplôme. Il est donc possible de devenir guide touristique à 30 ans ou à 40 ans en reconversion. Ce qui importe, en plus de votre intérêt pour le métier, c'est votre excellent relationnel.

Si vous êtes titulaire d'un diplôme étranger, il est possible, sous certaines conditions, d'obtenir une équivalence pour exercer le métier de guide touristique en France.

Les diplômes de guide touristique

Vous pouvez devenir guide touristique ou accompagnateur touristique après avoir suivi des études de tourisme.

Voici où se former pour obtenir un diplôme de guide touristique :

  • BTS tourisme ;
  • BTSA développement, animation, des territoires ruraux, etc.

 

Quelles sont les qualités pour être guide touristique ?

L'activité de guide touristique ou de guide accompagnateur requiert :

  • De l’intérêt pour la culture, l’histoire, l’architecture et tout autre domaine se rapprochant aux domaines du savoir et de la visite ;
  •  Des capacités importantes en négociation, afin de satisfaire pleinement les intérêts des clients et de l’agence à laquelle ils sont rattachés ;
  • Une grande disponibilité pour répondre aux attentes des clients le mieux possible ;
  • Un excellent relationnel pour permettre aux touristes de se sentir bien accueillis et écoutés ;
  • Un attrait important pour les visites culturelles.

Combien gagne un guide touristique ?

Le salaire d'un guide touristique ou d'un guide touristique est variable. S'il est salarié, son salaire dépendra de son ancienneté. S'il est guide touristique auto-entrepreneur, ses revenus vont dépendre de sa capacité à fidéliser une clientèle ainsi que de la concurrence.

Voici les salaires moyens d'un guide touristique constatés à Paris et en région :

Salaire/revenus à ParisSalaire/revenus à Lyon
Guide touristique salarié
  • 1 600 € par mois en début de carrière
  • entre 2 200 € et 2 500 € en milieu et fin de carrière
  • 1 400 € par mois en début de carrière
  • 2 000 € et 2 300 € en milieu et fin de carrière
Guide touristique indépendantEntre 2 200 € à 3 400 € par moisEntre 1 800 € à 3 200 € par mois
Salaire guide touristique

Un guide touristique indépendant peut donc espérer des revenus plus importants que le guide touristique salarié. Cependant sa rémunération fluctue énormément en fonction de sa clientèle puisque le guide touristique est rémunéré à la prestation.

Quelles obligations pour devenir guide touristique ?

Les contraintes pour exercer le métier guide touristique

Pour travailler comme guide touristique, vous devez respecter les obligations suivantes :

  • Pour faire des visites dans des musées il faut être un guide touristique reconnu en France ou en Union européenne, si l’agence pour laquelle il travaille est Française ou Européenne ;
  • Être en possession d’une carte de guide interprète auxiliaire à titre définitif, ou de guide auxiliaire local.

Les assurances du guide touristique

AssuranceCaractèreConseilPrix
RC Pro
guide touristique
Fortement recommandéeL'assurance responsabilité civile pro couvre les dommages que vous pouvez causer à vos clients. Elle sera comprise dans votre contrat multirisque.175 € / an
Multirisque professionnelleFortement recommandéeC'est la garantie indispensable pour couvrir votre local et votre matérielA partir de 300 € / an
Mutuelle d'entrepriseObligatoireComparez les contrats d'entreprise pour trouver les meilleurs remboursements sur vos besoins (dentaire, optique, soins hospitaliers ou consultations)À partir de 25 € / mois
Mutuelle guide touristiqueFacultativeComparez les contrats de mutuelle pour trouver les meilleurs remboursements sur vos besoins (dentaire, optique, soins hospitaliers ou consultations) À partir de 38 € / mois
Auto proObligatoire Vous pouvez utiliser votre assurance personnelle si vous déclarez à votre assureur l'usage professionnel de ce dernier50 € / mois
Prévoyance d'entrepriseObligatoireLa convention collective des guides touristiques prévoit qu'un régime de prévoyance obligatoire est à mettre en place pour les cadres et pour les non-cadresA partir de 27 € / mois
Prévoyance guide touristiqueFacultativeGrâce au contrat loi Madelin, vous pouvez bénéficier d'avantages fiscaux. La prévoyance vous permet d'avoir un maintien de salaire en cas d'arrêt de travail.A partir de 24 € / mois
Assurances guide touristique

Être guide touristique auto-entrepreneur ou salarié ?

Le métier de guide touristique salarié

Avantages d'être guide touristique salarié

  • Pas besoin de rechercher des clients ;
  • Meilleur équilibre vie professionnelle et vie privée ;
  • Sécurité de l'emploi et salaire perçu tous les mois quelle que soit l'activité ;
  • Cadre de travail établi.

Inconvénients d'être guide touristique salarié

  • Perspectives d'augmenter son salaire limitées ;
  • Contraintes liées au salariat (congés, horaires, décision etc...)

Le métier de guide touristique auto-entrepreneur

Avantages d'être guide accompagnateur indépendant :

  • Etre son propre patron donc avoir la liberté de prendre soi-même les décisions ;
  • Développer des compétences commerciales ;
  • Plus vous travaillez, plus votre salaire augmente et les revenus moyens des guides touristiques sont largement plus élevés chez les indépendants.

Inconvénients d'être guide touristique indépendant :

  • Nombreuses tâches administratives à réaliser soi-même (Urssaf, impôts, assurance etc..) ;
  • Grande compétition et stress important ;
  • De nombreux frais pour un guide touristique à son compte, notamment en assurance ;
  • Incertitude sur les revenus que vous allez générer.

En résumé :

L'activité de guide touristique à son compte présente de nombreux avantages et vous permettra de gagner plus d'argent sur le moyen et long terme. Cependant, être indépendant est par nature plus risqué et moins stable.

Quelles sont les démarches pour devenir guide touristique à son compte ?

Le statut juridique d'une entreprise de tourisme

Avant de créer votre société, vous devez décider du statut juridique à adopter. En effet, vous pouvez exercer comme auto entrepreneur accompagnateur touristique, en entreprise ou en société.

Le statut d'auto entrepreneur est souple, rapide à mettre en place et il bénéficie d'une fiscalité allégée. Cependant, en exerçant avec le statut de micro-entreprise, vous êtes limités dans le développement de votre activité. En effet, ce statut plafonne votre chiffre d'affaires à hauteur de 72 500 € pour les activités libérales.

Le statut d'entreprise (EIRL, EURL) et de société (SAS ou SASU) ne bénéficie pas de ces formalités allégées mais permet de protéger votre patrimoine personnelle. De plus, vous pourrez développer votre affaire sans plafond de chiffre d'affaires.

Consulter notre article sur les statuts juridiques si nous ne savez pas encore sous quelle forme ouvrir votre entreprise.

La création d'une société de tourisme

S'agissant d'une activité libérale, votre Centre de Formalités des Entreprises (CFE) sera l'URSSAF.

Les démarches à accomplir pour demander l’immatriculation de votre entreprise de tourisme dépendent de la forme juridique que vous avez choisi.

La forme recommandée pour démarrer votre activité est le format micro-entreprise. Devenir auto-entrepreneur guide touristique est très facile car il vous suffit de vous inscrire en ligne sur le site de l'URSSAF. La démarche ne prend que quelques minutes. A contrario, si vous créez une société, vous devrez rédiger vos statuts ainsi que vous inscrire au Registre du Commerce et des Sociétés.

Pour faire des économies sur vos frais juridiques, consultez notre comparatif des meilleures solutions de création d'entreprise en ligne.

Votre code NAF / APE vous sera automatiquement attribué une fois votre société créée. Le code principal des guides touristiques est le 7990Z.

Le compte bancaire d'un guide touristique

L'activité de guide touristique à son compte implique l'ouverture d'un compte bancaire professionnel sauf pour les auto-entrepreneurs qui peuvent ouvrir un compte classique (uniquement dédié à leur activité).

De plus, en dessous de 10 000 € de chiffre d'affaires annuels, vous pouvez utiliser votre propre compte personnel.

Vous prenez néanmoins un risque en utilisant un compte personnel pour une activité professionnelle car les banques n'acceptent pas cette utilisation et sont en droit de fermer votre compte si elles découvrent votre activité pro.

Aujourd'hui, les néo-banques et banques en ligne proposent des tarifs très intéressants pour les professionnels. Consultez notre comparatif des banques pro avec les meilleurs prix et des avis sur chacune d'entres elles.

Notez cet article

Note moyenne 5 / 5. Votes : 3


Un expert vous répondra