Assurance scooter : ce qu’il faut savoir

Vous avez besoin d'une assurance scooter, car vous possédez ou allez faire l’acquisition d’un deux-roues  pour vos trajets quotidiens ou occasionnels ? Que vous soyez jeune conducteur ou motard aguerri, vous désirez une assurance scooter pas chère et rapide à souscrire en ligne ? Quelles sont les formules disponibles ? À quel prix ? Coover vous dit tout.

L’assurance scooter est-elle obligatoire ?

Tous les véhicules terrestres à moteur sont soumis à une assurance obligatoire pour protéger votre personne et les autres, notamment en ce qui concerne la responsabilité civile. Ainsi, tout comme l'assurance moto, l'assurance scooter est obligatoire. La garantie indemnise les dommages matériels et corporels causés aux tiers, y compris le passager. Vous devez alors souscrire un contrat d’assurance scooter électrique ou thermique, nommé « au tiers », pour pouvoir y prétendre.

Ne pas détenir au minimum cette assurance responsabilité civile fait l’objet d’un délit vous sanctionnant :

  • de 3 750 € par une amende ;
  • d’une suspension de votre permis de conduire : jusqu’à 3 ans et, voire même une annulation avec une interdiction de le repasser durant ce même délai ;
  • d’une saisie de votre deux-roues ;
  • de travaux d’intérêts généraux ;
  • d’un suivi de stage de sensibilisation à la sécurité routière.

En cas d’accident responsable, il n’y a pas d’indemnisation de vos propres dommages.

Quels sont les types de scooters à assurer ?

Bénéficier d’un scooter pour circuler librement partout et rapidement est envié par de nombreuses personnes, en particulier par les citadins qui veulent se déplacer facilement et éviter les embouteillages. Afin de vous protéger, vous devez souscrire à une assurance scooter pour votre véhicule thermique ou électrique, d’une cylindrée de 50 ou 125cc, ou bien pour votre trois-roues.

Le scooter 50cc

Le permis AM est obligatoire pour conduire un scooter de 50cc d’une puissance de 4 kWh et peut être passé à partir de l’âge de 14 ans. Ce permis comprend, entre autres, une formation pratique de 8 heures.

Toutes les motos et scooters, malgré leur petitesse et leur accessibilité aux plus jeunes, se doivent de posséder la couverture minimale obligatoire, qu'est l'assurance au tiers, également appelé responsabilité civile.

Le scooter 125cc

Une formation théorique et pratique d’une durée de 7 heures est également indispensable pour rouler avec un scooter 125cc, dont la puissance ne dépasse pas 11 kWh. Elle est, soit accessible avec le permis A1, soit avec un permis B pour obtenir l’équivalence de ce permis. Le permis A1 s’obtient à partir de 16 ans avec un code moto et quelques heures de leçons.

Pour un scooter avec une cylindrée supérieure à 125 cm3 et limité à une puissance de 35 kWh, 18 ans au minimum et la détention du permis A2 sont les deux principales conditions.

Le scooter électrique ou le trois-roues

Conduire un scooter électrique ou un trois-roues fonctionne de la même manière que les deux premiers cas. Une autorisation spécifique en fonction de la cylindrée est nécessaire pour profiter pleinement de ses avantages.

Acheter un scooter électrique peut être subventionné par l’Etat, les aides financières variant d’une ville à l’autre et allant de 20 à 40 % de son montant.

Les garanties et options de l’assurance scooter

Pour trouver le contrat qui correspond le plus à vos besoins en fonction de l'utilisation courante ou occasionnelle, il est important de connaître les différentes garanties des assurances scooter. Dans un contrat type "tous risques » assurant plusieurs sortes de dommages, vous pouvez retrouver par exemple :

  • les accidents matériels et corporels ; 
  • la défense pénale et recours : vous assiste et règle les frais d’avocat et d’expertise lors d’un litige avec un tiers ;
  • la protection juridique du conducteur : protège votre permis et défend vos droits en cas de différend ;
  • l’assistance accident : assiste votre véhicule et vous-même lors d’un accident, incendie ou vol du deux-roues en France et à l’étranger ;
  • le vol, l’incendie, l’explosion et les forces de la nature ;
  • les catastrophes naturelles et technologiques ;
  • les attentats et actes de terrorisme qui comprennent aussi les sabotages, les émeutes et les mouvements populaires ;
  • la protection corporelle : vous indemnise en cas d’invalidité ou de décès.

Faites attention au montant de la franchise en cas de vol, aux garanties financières du contrat et aux différentes options, comme le « 0 kilomètre », qui est plus qu’utile en cas de panne à votre domicile.

Au côté de ces garanties largement répandues, vous pouvez aussi retrouver dans votre assurance scooter d’autres options, telles que :

  • la panne, la crevaison, la perte ou le vol des clés, l’erreur de carburant, un voyage à l’étranger, un scooter de remplacement ;
  • l’indemnisation des accessoires : casque et gants ;
  • le rachat de franchise ;
  • la casse ou panne mécanique.

Toutes ces garanties et options peuvent demander des conditions particulières et des exclusions qu’il convient de bien lire avant de signer le contrat d’assurance scooter.

Combien coûte une assurance scooter ?

Outre les garanties, le tarif de l’assurance scooter est un autre élément important à considérer pour faire le meilleur choix. Les prix varient de 25 € à 300 € par mois. La cotisation d’assurance est déterminée en fonction de plusieurs critères, comme :

  • votre profil : âge, date d’acquisition du permis, relevé d’informations des précédents sinistres…
  • les caractéristiques de votre scooter : année, modèle, cylindrée, série, type, etc. 
  • l’usage effectué : prêt du véhicule ou utilisation individuelle par exemple
  • le lieu de résidence : avec le type de parking, en ville ou à la campagne... 
  • la formule et les garanties choisies
  • le bonus-malus.

Pour vous donner une idée des écarts de prix :

Profil du conducteurCylindrée Prix moyen /mois
Jeune Conducteur50ccA partir de 230 €
Jeune Conducteur 125 ccA partir de 612 €
Conducteur aguerri 50ccA partir de 360 €
Conducteur aguerri125ccA partir de 360 €
Prix assurance scooter selon profils

La puissance et les spécificités du deux-roues vont faire augmenter ou diminuer la cotisation d’assurance. Un modèle cher et très prisé sera en effet plus propice au vol et donc demandera une prime plus conséquente. Pour avoir une idée plus précise du prix que vous devrez payer en fonction de votre profil conducteur et de votre véhicule, utiliser un comparateur en ligne !

Comment réaliser des devis d’assurance scooter ?

Une assurance scooter qui n’est pas chère, sera certes positive pour votre portefeuille, mais vous protégera moins. Il est important de bien choisir la meilleure assurance scooter en effectuant des devis en ligne. À l’aide d’un comparateur, vous adaptez les garanties en fonction de vos besoins pour éviter les mauvaises surprises. Un sinistre peut vite se compter en milliers d’euros !

Pour obtenir différents devis, il vous suffit de préparer les éléments demandés, tels que :

  • la date de votre permis de conduire scooter ;
  • la cylindrée et le modèle de votre véhicule ;
  • sa date de mise en circulation ;
  • si vous possédez déjà un contrat d’assurance scooter : la date d’échéance, le bonus-malus et les sinistres des 3 dernières années.

Pour trouver l'assurance scooter au meilleur prix et la moins chère pour vous et votre budget, il faut comparer régulièrement les contrats disponibles. Par ailleurs, certains éléments permettent de diminuer le montant de la cotisation d’assurance scooter. Aussi, portez une attention accrue sur :

  • le choix de la formule « au tiers » comme vu précédemment
  • des précautions supplémentaires énoncées à l’assureur dont vous n'avez peut-être pas besoin : parking sécurisé, antivol certifié…
  • la souscription d’une assurance moto au kilomètre, économique si vous roulez peu

Comment résilier une assurance scooter ?

La rupture de contrat du deux-roues avant l’échéance

Vous pouvez demander la résiliation de votre assurance scooter avant la première date d’échéance dans plusieurs cas :

  • un changement de situation : vous avez 3 mois à partir de la date de l’événement pour avertir votre assureur avec une lettre recommandée ;
  • une vente, un don ou une cession de votre véhicule : vous pouvez demander la résiliation le lendemain de l’action ;
  • la destruction ou le vol du deux-roues : vous devez alerter votre assureur dans un délai de 10 jours suivant le sinistre ;
  • la hausse de la cotisation sans réelle justification : suivant votre contrat, vous avez entre 2 semaines et 1 mois pour demander sa résiliation ;
  • la non-diminution de la prime d’assurance alors que vous avez effectué les actions nécessaires à la baisse du risque.

La résiliation de l’assurance scooter à l’échéance

La plupart des contrats d’assurance scooter sont à tacite reconduction, autrement dit, ils sont renouvelés de manière automatique au bout d’un an. Cependant, vous pouvez résilier votre contrat à la date d’échéance sans émettre de motif particulier. La seule condition est d’envoyer une lettre de résiliation de l’assurance scooter en courrier recommandé directement à votre assureur au minimum 2 mois avant cette date.

N'oubliez pas de demander à votre assureur le relevé d’informations lors de la résiliation de l’assurance scooter.

La fin du contrat d’assurance scooter hors échéance

Il est possible de résilier votre assurance scooter hors échéance grâce à la loi Châtel de 2005 dans deux situations :

  • lorsque l’avis d’échéance envoyé par l’assureur n’a pas clairement énoncé les conditions de rompre le contrat ;
  • lorsque ce même avis a été expédié moins de 2 semaines avant la fin de la période de résiliation ou postérieurement. Dans ce cas, vous disposez de 20 jours pour demander la résiliation.

En outre, la loi Hamon de 2015 donne la possibilité de résilier l’assurance scooter et de modifier son assureur sans frais ni motif la première année du contrat passée. Le nouvel assureur, après vous avoir demandé un mandat d’autorisation, se charge d’effectuer les modalités administratives pour changer votre contrat.

Pour finir, des cotisations non payées amèneront votre assureur à résilier votre assurance scooter qui en a parfaitement le droit, mais tout en vous informant au préalable, bien évidemment.

Il est obligatoire de trouver le nouvel assureur avant d’avoir résilié le contrat pour éviter d’être dans l’illégalité.

Lettre de résiliation d'assurance scooter : notre modèle gratuit

Dans tous les cas, pour résilier votre assurance scooter dans les règles, vous devez faire parvenir à votre assureur une lettre de demande de résiliation de votre assurance scooter, par lettre recommandé avec accusé de réception. Vous trouverez ci-dessus notre modèle gratuit afin de faire votre demande. Vous pouvez l'adapter selon vos besoins:

capture
Lettre type demande de résiliation assurance scooter

FAQ

Est-il nécessaire d’avoir une assurance scooter lorsque ce dernier ne roule pas ?

Il est obligatoire d’avoir une assurance scooter dans n’importe quelle condition, et ce, même si l’engin ne roule pas. L’article L211-1 du Code des assurances énonce en effet que tout véhicule terrestre à moteur en état de fonctionnement a l’obligation d’être assuré. Un scooter garé peut causer des dommages, tels qu’un incendie ou une explosion. Une formule d’assurance « au tiers » suffira amplement à ce type de situation.

Est-il possible d’avoir une assurance scooter temporaire ?

Il est possible d’avoir une assurance scooter temporaire, mais il existe des particularités en fonction de la cylindrée. Certains assureurs ont des contrats spécifiques allant jusqu’à une durée de 90 jours, mais dans ce cas de figure, ils concernent seulement les véhicules de plus de 125 cm3. La souscription peut être demandée dans le cas de l’import ou de l’export d’un engin étranger, le déplacement du deux-roues dans un autre pays non assuré ou encore l’immatriculation d’un véhicule dans l’Union européenne en attente de mise sur route.

Par contre, le cas est différent dans le cadre d’une location qui concerne tous les types de véhicules. Cette dernière demandera seulement d’avoir au minimum 20 ans et de posséder un permis européen valide. Concernant les garanties proposées, elles dépendent de la société de location et doivent donc être regardées avec attention.

Dans tous les cas et comme vous l’aurez compris, la garantie minimale restera celle de la responsabilité civile, toujours obligatoire quel que soit le contrat d’assurance scooter.

Où se place la vignette de l’assurance scooter ?

La vignette de l’assurance scooter, envoyée par la compagnie lors de la souscription du contrat, prouve votre légalité lors d’un contrôle par les forces de l’ordre. Elle doit être immédiatement visible et placée à l’avant de votre véhicule, au choix : sur la fourche avant, sur la bulle ou sur une partie du carénage avant.
Cette vignette doit énoncer le nom de votre assureur, le numéro de souscripteur, le numéro d’immatriculation du véhicule et les dates du contrat d’assurance scooter.
La non-présence de la vignette d’assurance scooter vous expose à une amende de 150 € et à une convocation de présentation de la carte verte dans un délai de 5 jours au poste de police ou de gendarmerie. Le cas échéant, le montant peut monter jusqu’à 750 €.

Notez cet article

Note moyenne 5 / 5. Votes : 1


Un expert vous répondra