Qu’est-ce que le fonds euro de l’assurance-vie ?

On entend souvent parler du fonds euro de l’assurance-vie, notamment lorsque, chaque année, les observateurs reviennent sur le taux moyen servi. Principal support de l’assurance-vie, le fonds en euros est aussi une poche sécurisée et garantie, qui séduit tous les types d’épargnants. Voyons ensemble ce qu’est précisément le fonds euro, comment il est constitué et comment faire pour trouver « le meilleur ». 

Assurance-vie et fonds en euros : définition 

Le titulaire d’un contrat d’assurance-vie monosupport n’a pas de choix particulier à faire lorsqu’il verse une prime : les sommes investies rejoindront le fonds euro, qui est le seul support disponible dans ce type de contrat. S’il détient en revanche un contrat multisupports, il pourra décider de diriger son versement vers le fonds euro et / ou acquérir des « unités de compte ». 

Concrètement, le fonds en euros est le support 100 % sécurisé et garanti de l’assurance-vie. En plaçant de l’argent dessus, vous ne prenez aucun risque en capital : vous ne pourrez donc pas en perdre. Si vous faites un apport de 1000 euros (après déduction des éventuels frais sur versement), vous serez certain que la valorisation du contrat ne descendra jamais en dessous de cette somme. 

Sur l’ensemble des contrats d’assurance-vie ouverts en France, le fonds euro est le support « préféré » des épargnants (même si depuis quelques années, les unités de compte, qui représentent l’alternative au fonds en euro, voient leur encours augmenter). 

Les sommes placées généreront des intérêts, plus ou moins importants selon la constitution du fonds (laquelle dépend des choix du gestionnaire, ce que nous verrons plus tard). L’épargnant pourra faire un retrait à tout moment : le capital placé est liquide et n’est pas bloqué. 

8 choses à savoir sur le fonds euro de l’assurance-vie 

Si vous comptez ouvrir une assurance-vie en euro prochainement, voici quelques éléments à connaître

  • Le fonds euro est accessible aussi bien au sein d’un contrat monosupport que d’un multisupports, 
  • Il s’agit d’un placement sans risques, sécurisé et garanti, 
  • Les intérêts qu’il dégage sont « capitalisés » chaque année, ce qui signifie qu’ils rejoignent le capital investi afin de produire eux-mêmes des intérêts l’année suivante (on parle d’ « effet cliquet »), 
  • Il s’agit d’un placement liquide : votre argent reste disponible en cas de coup dur ou de projet particulier (même si l’assurance-vie est un placement à horizon long-terme), 
  • Le fonds euro est disponible dans tous les contrats d’assurance-vie du marché, 
  • Il est très souvent accessible à partir de « petits » montants (quelques dizaines d’euros seulement pour certains contrats), 
  • Quasiment tous les contrats d’assurance-vie ouverts aujourd’hui intègrent une fraction (plus ou moins grande) placée en fonds euro, 
  • Sur un contrat multisupports il est possible de ventiler son capital entre fonds euro et unités de compte selon une répartition que l’on choisit (par ex, 50 / 50). 

À qui s’adresse l’assurance-vie investie en fonds euro ? 

En soi, le fonds euro de l’assurance-vie s’adresse à tous les types d’épargnants. Quasiment tous, même ceux ayant majoritairement investi en unités de compte, ont une part liquide en fonds euro. 

Dans les faits, le fonds euro concerne surtout les profils les plus prudents, c’est-à-dire les épargnants qui souhaitent ne prendre aucun risque avec leur argent, quitte à sacrifier le meilleur potentiel de rendement qu’ils auraient avec les unités de compte. Il est par exemple intéressant de placer tout ou partie de l’épargne sur le fonds euro lorsque l’on ouvre une assurance-vie à un enfant. 

Il s’adresse aussi à ceux qui ont un horizon de placement court, par exemple de 2, 3 ou 4 ans, et qui souhaitent simplement « placer » leur épargne un temps, en bénéficiant quand même d’une meilleure rentabilité que celle servie par d’autres produis d’épargne. 

Logiquement, il serait risqué de placer le capital sur des unités de compte pour une période si courte. En effet, les UC sont un placement long terme, car les risques sont ainsi lissés dans le temps. Les gains viendraient compenser les éventuelles pertes au fil des années. 

Tout dépend aussi des objectifs : ceux en quête d’une rentabilité élevée et qui acceptent les risques inhérents aux marchés se détourneront (au moins en partie) du fonds euro. 

Assurance-vie en fonds euro : faites un comparatif ! 

Si vous avez pour projet d’ouvrir une nouvelle assurance-vie à 100 % en fonds euro, vous aurez l’embarras du choix, tant les établissements sont nombreux sur le marché : banques traditionnelles, assureurs, institutions de prévoyance, associations d’épargnants… et bien sûr banques en ligne. 

Votre mission sera alors de comparer un maximum d’offres, en ne vous basant pas uniquement sur le critère de l’historique de rendement des fonds proposés. Sur ce point, n’hésitez pas à consulter les classements et palmarès annuels des meilleures fonds euro que l’on trouve en ligne. 

Voici les principaux critères à retenir pour comparer des fonds euro : 

  • Le rendement net sur les dernières années, 
  • Les conditions d’accès au fonds (faudra-t-il par exemple investir également en unités de compte à côté pour accéder à un fonds boosté ?), 
  • Les frais inhérents à ce support (frais de gestion et frais de versement), 
  • La composition du fonds : est-il majoritairement investi en obligations d’États ? Quelle est la part de supports plus dynamiques (qui viendront, potentiellement, améliorer son rendement global sans toutefois perdre le caractère garanti du capital) ? 

En tant que courtier en ligne, Coover vous permet de dénicher le meilleur contrat d’assurance-vie en fonds euro du marché. Notre service est 100 % gratuit, anonyme et sans engagement ! 

Quel est le rendement du fonds euro ? 

Le taux du fonds euro n’est pas fixé par l’État, comme c’est le cas par exemple pour le Livret A. Le rendement d’un fonds en euros dépend de la façon dont il est composé (c’est l’assureur qui fait ses choix de gestion, et cela explique le fait que certains fonds performent mieux que d’autres). 

Globalement, le taux du fonds en euros est en baisse depuis des années. Rien n’indique que cette tendance ne va pas s’inscrire dans le temps, d’où le regain d’intérêt des épargnants pour les unités de compte, qui ont un potentiel de rentabilité supérieur. 

Selon le cabinet Facts & Figures, le rendement moyen de ce fonds au cours des dernières années a donc été de : 

  • 1,8 % en 2017, 
  • 1,55 % en 2018
  • 1,24 % en 2019. 

Le fonds en euros 2020 devrait, selon ce même cabinet, servir entre 1 et 1,10 %. Il est bien sûr trop tôt pour émettre la moindre prévision pour 2021. 

Voici quelques niveaux de rendement avancés par divers établissements commercialisant de l’assurance-vie en euros : 

EntitéRendement du fonds euro en 2019
Fonds euro Boursorama1,15 ou 1,55 % selon le fonds
Fonds euro Swiss Life1 % (supérieur pour les clients Gestion Privée)
Fonds euro Generali1 %

N’oubliez pas : lorsque vous comparez des contrats, concentrez-vous sur le rendement net. Un taux brut de 2 % frappé de frais de gestion de 1 % aurait peu d’intérêt, puisque la rémunération nette ne serait au final que de 1 % (sans même prendre en compte les prélèvements sociaux annuels !). 

Fonds en euro : frais et fiscalité 

Les frais propres au fonds euro de l’assurance-vie 

Les frais permettent à l’établissement où est ouvert le contrat de se rémunérer. Chacun a ses propres pratiques en la matière. En général, les banques en ligne sont beaucoup moins chères pour les frais sur versement et frais de gestion, d’autant qu’elles proposent régulièrement des offres (bonus lors du premier versement, frais d’arbitrage offerts…). 

On note de grands écarts, en termes de frais, entre les contrats disponibles sur le marché. 

Sur le fonds euro, les deux principaux types de frais que vous retrouverez sont les suivants : 

  • Les frais sur versement, qui peuvent aller jusqu’à 5 % pour les établissements les plus gourmands (souvent offerts par les banques en ligne), 
  • Les frais de gestion annuels, qui se situent entre 0,5 et 1 % en moyenne. 

N’oubliez pas, plus les frais sont élevés, plus ils grignotent le rendement annuel final du fonds. Prenez-les toujours en compte lorsque vous mettez en concurrence des contrats ! 

Quelle est la fiscalité pour le fonds en euros de l’assurance-vie ?

L’assurance-vie a un régime fiscal qui lui est propre

En dehors de tout rachat (retrait), le fonds euro et les unités de compte ne sont pas tout à fait traités de la même façon, puisque le premier est soumis aux prélèvements sociaux chaque année. Ainsi, 17,20 % des intérêts dégagés seront prélevés tous les ans au titre des prélèvements sociaux. Les unités de compte ne sont pas concernées ici. 

La fiscalité propre au rachat dépend quant à elle de l’âge du contrat et du moment où ont été faits les versements par l’assuré (avant ou après septembre 2017). À noter ici que seule la part d’intérêts / de gains retirés sera imposable, jamais celle de capital. 

Quelle est la composition du fonds en euros ? 

Le terme « fonds euro » est un terme générique. En effet, les fonds euro que l’on trouve sur le marché ne sont pas tous constitués de la même façon, même si leurs caractéristiques (fonds sécurisé, garanti…) sont les mêmes. Comme dit précédemment, chaque établissement fait des choix de gestion et compose son (ou ses) fonds comme il l’entend. 

En général, un fonds euro classique est constitué à environ 80 % d’obligations d’États et d’entreprises européennes. Il s’agit donc d’emprunts (réalisés par ces États…) qui génèrent des intérêts pour les épargnants, et c’est de là que provient la rémunération du fonds. La fraction restante est investie par l’assureur sur des supports un peu plus dynamiques, dans l’objectif de booster la rentabilité globale. 

Un fonds en euros n’est pas nécessairement lié qu’à un seul contrat. Cela signifie que plusieurs entités (banques, assureurs…) peuvent proposer le même fonds (exactement comme pour des unités de compte). Ainsi, si un fonds euro vous intéresse en raison de sa composition, vérifiez quels sont les contrats d’assurance-vie sur le marché qui peuvent l’intégrer. 

Il existe aussi des fonds euro plus dynamiques / opportunistes, qui ont un potentiel de rendement plus intéressant (leur rémunération est souvent supérieure aux moyennes du marché). Il y a toutefois des conditions d’accès : par exemple investir un certain pourcentage de votre apport en unités de compte. 

Enfin, citons une variante plus récente : le fonds euro-croissance, créé en 2014. Celui-ci intègre des « supports de diversification » et est souvent plus rémunérateur qu’un fonds classique. Il faudra toutefois s’engager 8 ans pour bénéficier de la garantie. 

FAQ

C'est quoi les fonds en euros ?

Le fonds euro est le support 100 % sécurisé et garanti que l'on trouve dans les contrats d'assurance-vie.

Quel fonds euro choisir ?

Choisir le "bon" fonds euro passe par la comparaison d'un maximum d'entre eux au regard de nombreux critères : historique de rendement, modalités d'adhésion, niveau de frais...

Pourquoi la rémunération des fonds en euros baisse ?

La baisse constatée depuis plusieurs années pour les fonds euro suit le contexte de baisse des taux obligataires (d'États et d'entreprises).

Comment est calculée la rémunération du support euro ?

Le fonds euro dégage des intérêts chaque année. Ceux-ci dépendent de la constitution du fonds.

Notez cet article

Note moyenne 1 / 5. Votes : 3


Un expert vous répondra