Quelles sont les meilleures banques pour les freelances ?

Que vous soyez graphiste, développeur web ou consultant, si vous êtes en freelance, la question du compte bancaire est forcément assez centrale pour vous. Même si trouver la « bonne » banque peut paraître compliqué, cela ne l’est pas tant en réalité. Il suffit de savoir sur quels critères se baser et comment faire un comparatif sérieux. Voyons ensemble comment choisir la meilleure banque pour travailleur freelance.   

Banque traditionnelle ou banque en ligne : que choisir en tant que freelance ?

Pour un freelance comme pour tout entrepreneur, il est tout à fait légitime d’hésiter entre banque traditionnelle (Crédit Agricole, BNP Paribas…) et banque en ligne, voire néobanque (Qonto, N26…). 

Même si les banques à guichet ont quelques arguments à faire valoir, dans l’ensemble, les banques pro en ligne et néobanques sont souvent mieux adaptées aux spécificités de l’activité freelance, car mieux calibrées aux besoins de ces professionnels indépendants. 

Attention toutefois : certains services ne sont pas dispensés par les banques en ligne, ou pas par toutes : découvert autorisé, chéquier, terminal de paiement, financement (crédit)… Faites toujours un point sur vos besoins avant d’ouvrir un compte professionnel pour votre activité. 

L’immense majorité des banques en ligne et néobanques commercialisent des offres spécialement conçues pour les freelances et micro-entrepreneurs. L’ouverture du compte et des services se fait à 100 % en ligne. L’adhésion est simple et rapide. Par extension, toutes les opérations, la gestion… s’effectuent en ligne, via l’espace personnel. Certaines néobanques se proposent même de vous accompagner dans la création de votre micro-entreprise (Shine par exemple). 

Au final, même s’il est vrai qu’elles proposent un plus large éventail de services, les banques traditionnelles sont souvent plus chères et moins bien adaptées aux travailleurs freelance. L’ouverture de compte est en outre moins simple (et surtout moins rapide). Leur offre évoluera peut-être dans les années à venir pour rattraper « l’avance » prise par les néobanques. Ces dernières, souvent issues de la « fintech », proposent aujourd’hui une offre « hybride », regroupant des services bancaires (compte, carte bancaire…) et d’autres destinés spécifiquement aux entrepreneurs : comptabilité, facturation… 

Rien ne vous empêche de conserver votre compte personnel dans votre établissement bancaire et d’ouvrir un compte dédié à votre activité professionnel auprès d’une autre entité. Cela vous permettra de bénéficier des avantages des deux. Nous y reviendrons plus bas. 

Banques spécialisées pour les indépendants : comment fonctionne l’offre ?

Les travailleurs freelance sont des indépendants aux besoins spécifiques. La banque se doit de faciliter leur quotidien, pas de le complexifier. Ainsi, les banques en ligne / néobanques avancent une offre parfaitement définie, incluant par exemple

  • Une gestion du compte simplifiée en ligne, 
  • Une gamme de services pensée pour les indépendants, 
  • Un service clients réactif et disponible, 
  • Des outils bien utiles : simplification administrative, facturation (tableau de bord de suivi…), comptabilité (calculette TVA…)…    

Shine propose par exemple, dans son offre, un service de facturation intégré, lequel simplifie largement le suivi au quotidien des travailleurs freelance. 

La banque et le compte pro ne doivent pas être un fardeau. Les banques en ligne l’ont bien compris et ont développé une offre claire et transparente : pour une cotisation mensuelle (en général sans abonnement), l’indépendant a accès à une gamme de services définie. Ces derniers sont adaptés à ses besoins réels : carte bancaire, terminal de paiement, virements gratuits (jusqu’à un certain nombre par mois en général), RIB / IBAN français… 

L’offre de Shine, Qonto ou encore N26 Business est en général sans engagement. L’indépendant peut y souscrire avant même son statut créé : il pourra ainsi (auprès de certaines d’entre elles) bénéficier d’un accompagnement complet à la création de son activité

Attention toutefois : l’offre de ces banques en ligne et néobanques ne se destine souvent qu’aux indépendants, freelance et petites entreprises. Certaines structures comme les SAS n’y ont pas forcément accès.  

Meilleure banque pour freelance : comment faire son choix ?

Avant toute chose, commencez par faire un point sur vos besoins : chéquier ? TPE ? Récurrence des virements ? Virements internationaux ? Retrait d’espèces ? … 

Chaque banque a sa propre offre de services. Tous ne sont pas disponibles partout. Il est donc essentiel de savoir ce dont vous aurez besoin au quotidien. Qonto propose par exemple un terminal de paiement, mais ce n’est pas le cas de N26 Business. Autre exemple : un découvert autorisé est accessible avec Boursorama Pro, mais pas avec Shine. 

Aujourd’hui, les banques en ligne et néobanques ne sont plus que de « simples » banques : elles proposent aussi des services et outils de gestion de comptabilité, de trésorerie… Voyez ce dont vous avez / aurez besoin et prenez connaissance des solutions proposées par chacune. 

Pour comparer efficacement les offres disponibles sur le marché, plusieurs solutions s’offrent à vous : 

  • Consulter le site des banques en ligne les uns après les autres, mais cela prend du temps, 
  • Utiliser un comparateur de banques pour freelance, comme celui que Coover vous propose, 
  • Consulter des articles, classements et palmarès en ligne. 

Aujourd’hui, la solution la plus simple et la plus efficace est de passer par un comparateur de banques en ligne. Vous accédez ainsi, sur une même page, aux tarifs, services disponibles, avantages et inconvénients de chaque offre… La mise en concurrence est ainsi beaucoup plus facile. 

Selon le statut choisi pour votre activité (auto-entrepreneur, SASU, entreprise individuelle…), toutes les banques en ligne et néobanques ne seront pas accessibles. N26 ou Boursorama Pro ne s’adressent par exemple pas aux SAS. 

Quelles sont les meilleures banques pour les indépendants ?

Trouver la meilleure banque pour freelance revient à prendre en compte de nombreux critères : services disponibles, prestations complémentaires (outil de gestion, de facturation…), niveau de frais… 

Coover vous propose un tableau récapitulatif des forces et faiblesses de 5 offres de banques en ligne / néobanques, souvent citées parmi les meilleures du marché : 

BanqueTarif mensuelAvantagesInconvénients
Bienvenue dans la salle de presse #finomenal de FINOM0,00 € Outils de facturation et de comptabilité mis à disposition
Finom offre jusqu'à 3% de cashback sur tous les achats effectués
Pas de chéquiers
logo shineA partir de 3,90€ Le prix
Les services proposés
20 virements / prélèvements gratuits par mois dès la formule de base
Encaissement de chèques dans la formule Premium
Carte bancaire incluse
Terminal de paiement
Pas de découvert autorisé
Pas de dépôt d'espèces
Pas de chéquier
logo revolutA partir de 7 € Formule de base gratuite !
Compte multi devises
Paiements locaux et internationaux gratuits (dans une certaine mesure)
Pas de dépôt d'espèces
Pas de chéquier
logo qontoA partir de 9 € Encaissement de chèques (selon la formule choisie)
Outil de gestion de comptabilité inclus
Bon rapport
qualité de services / prix
Terminal de paiement
Pas de dépôt d'espèces
Pas de chéquier
Virements limités
Pas de découvert autorisé
logo n26A partir de 16,90 € Formule de base gratuite !
Simplicité d'utilisation des services et outils en ligne
Aucun frais pour les paiements l'étranger
Pas de dépôt d'espèces
Pas de chéquier
Pas de TPE
A partir de 45 €
L'offre la plus complète de fiducial, idéal pour lancer en toute tranquilité
Prélèvements et virements SEPA illimités, encaissement en chèques, espèces ou contrats monétiques

Offre réservé aux entreprises réalisant un chiffre d'affaires inférieur à 2 millions d'euros
Comparatif meilleures banques freelance

Banque pour freelance pas chère, gratuite… Quid des frais bancaires ?

Disons-le tout de suite : il n’existe pas de banque pour freelance 100 % gratuite. Le rapport qualité-prix des offres des banques en ligne reste toutefois, souvent, plus intéressant que celui des banques traditionnelles. 

De manière générale, un compte pro pour freelance ouvert en ligne est moins cher qu’un compte pro « classique » ouvert auprès d’une banque à guichet. Il reste toutefois légèrement plus onéreux qu’un compte courant individuel qui serait dédié à l’activité professionnel, car il intègre des services spécifiques. 

Les banques en ligne et néobanques ont peu de frais bancaires, nous l’avons dit. L’offre d’entrée de gamme de Shine commence par exemple à 3,90 euros par mois, la cotisation mensuelle tourne autour de 10 euros par mois chez Boursorama Pro… Les tarifs sont donc très compétitifs, d’autant que tout (ou presque) est compris. Le tarif est clair et transparent, sans frais cachés. 

Chaque établissement en ligne propose en général plusieurs formules. Vous pouvez ainsi choisir celle qui sera la mieux adaptée à votre activité de freelance et connaîtrez les prix d’emblée. 

Globalement, les banques en ligne ne facturent par exemple pas : 

  • De frais de tenue de compte, 
  • De frais pour la carte bancaire (carte bancaire « gratuite »), 
  • De commissions de mouvement (ou alors elles sont beaucoup plus faibles que celles ponctionnées par les banques à guichet). 

Précisons enfin que la plupart des banques en ligne ont des offres spécifiques à l’adhésion : mois offert(s), remises spécifiques, offres flash… 

Les tarifs sont souvent plus opaques auprès des banques traditionnelles. Si vous optez pour cette solution, mieux vaudra souscrire à une offre de services groupés plutôt qu’à des services « à la carte ». 

Banque, compte pro et freelance : est-ce obligatoire ?

Depuis 2016, les travailleurs freelance doivent avoir un compte bancaire dédié à leur activité. La loi ne leur impose toutefois pas d’ouvrir un compte professionnel pour autant. Il peut donc s’agir d’un compte « classique » (pour particulier), mais celui-ci doit être exclusivement dédié à l’activité. 

Vous pouvez donc, par exemple, ouvrir deux comptes dans votre banque. Un pour votre vie personnelle et un autre pour votre activité de freelance. 

Dans les faits, il est possible que votre banque refuse de vous ouvrir un compte particulier pour votre activité de freelance. En effet, elle commercialise des comptes professionnels, lesquels sont plus rémunérateurs pour elle. Le cas échéant, vous pourrez toujours vous tourner vers une banque en ligne. 

Attention enfin : une personne en freelance peut avoir plusieurs types de statut juridique : auto-entrepreneur, SASU, entreprise individuelle… Selon le statut, les obligations ne sont pas les mêmes. Une SAS, SARL etc. doit par exemple avoir un compte professionnel. 

De manière générale, nous vous conseillons toujours d’opter pour un compte professionnel dédié à votre activité. Celui-ci vous donnera accès à de nombreux services bien utiles (tous ceux que nous avons vus précédemment). 

Notez cet article

Note moyenne 5 / 5. Votes : 1


Un expert vous répondra