Mutuelle entreprise et congé parental : comment ça marche ?

La loi ANI (Accord National Interprofessionnel) impose à chaque entreprise de souscrire une mutuelle collective pour l’ensemble des salariés. Cette complémentaire santé leur permet d’être couverts tout au long de l’année. Cependant, lors d’un congé parental, la question de la portabilité de la mutuelle entreprise se pose. 

La mutuelle d’entreprise est-elle maintenue pour le salarié ? Quels sont les droits et obligations de l’employeur ? Coover répond à toutes vos interrogations sur la mutuelle d’entreprise et le congé parental.

Mutuelle et congé parental : le salarié est-il couvert ? 

Depuis 2016, les salariés bénéficient d’une mutuelle collective au sein de leur entreprise. En revanche, dès lors que le salarié part en congé parental, il n’est pas certain de conserver sa complémentaire santé.

Congé parental : les règles générales

La naissance d’un enfant ou son adoption peut donner droit au salarié à un congé parental d’éducation. Le salarié peut alors s’occuper de son enfant. Pour cela, il doit travailler dans l’entreprise depuis minimum un an, à partir de la naissance de l’enfant ou de son adoption. 

Dès lors que cette condition est remplie, le salarié est libre de faire la demande de congé parental. La durée du congé parental est de 1 an, avec renouvellement possible en fonction du nombre d’enfants nés. 

Pendant toute la durée du congé, le contrat de travail est suspendu. Cela signifie que le salarié ne perçoit aucune rémunération de la part de son entreprise. 

Congé parental : le cas particulier de la mutuelle

Le contrat de travail du salarié en congé parental étant suspendu, il semble logique que tous ses droits associés soient aussi suspendus. 

En réalité, la portabilité de la mutuelle entreprise en cas de congé parental est laissée à la libre appréciation de l’employeur. Pour savoir s’il est toujours couvert par sa mutuelle d’entreprise, le salarié a alors deux solutions : 

  • prendre contact avec son chef d’entreprise ou des ressources humaines
  • regarder le contrat d’adhésion à la mutuelle qui mentionne l’existence ou non du maintien des droits, ainsi que la durée du maintien. 

Résiliation mutuelle et congé parental : quelles sont les solutions du salarié ?  

Avec l’arrivée d’un enfant, les frais de santé peuvent être très importants et l’Assurance Maladie rembourse mal les dépenses de santé.

Un salarié sans mutuelle devra donc assumer seul tous les frais et son objectif sera donc évidemment de maintenir ses droits à une mutuelle.

Il convient donc au salarié de trouver des solutions s’il ne bénéficie pas de sa complémentaire santé collective au cours de son congé parental. Il aura deux solutions :

  • souscrire à la mutuelle d’entreprise de manière facultative ;
  • souscrire à une mutuelle individuelle de manière temporelle. 

Pour bénéficier de l’adhésion facultative, le salarié devra en faire la demande expresse auprès de son employeur. 

Maintien de mutuelle et congé parental : les droits de l’employeur 

Dans le cas d’un congé parental, le contrat de travail du salarié est suspendu et les obligations de l’employeur à l’égard du salarié sont également suspendues. 

Ainsi, légalement, l’employeur n’est pas obligé de maintenir la couverture santé de ses salariés partis en congé parental. 

L’entreprise est donc totalement libre d’instaurer ou non la portabilité du contrat de mutuelle. Pour déterminer la politique applicable à la mutuelle collective et le congé parental, l’employeur peut opter soit à travers une décision unilatérale d’entreprise, soit par un accord collectif

De manière générale, l’employeur a trois possibilités : 

  • Le maintien des droits à la mutuelle pendant le congé parental : l’employeur pourra étendre les droits à la complémentaire santé entreprise soit de manière temporaire, soit jusqu’à la fin du congé. Cette situation est rare dans la pratique.
  • La suppression des droits pendant le congé parental : l’employeur pourra prévoir que les droits à la mutuelle obligatoire seront suspendus au même titre que le contrat de travail. 
  • Le choix d’une adhésion facultative : l’employeur peut également laisser au salarié la possibilité d’adhérer de manière facultative à la mutuelle entreprise. Dans ce cas, l’obligation de l’employeur de participer à la complémentaire santé à hauteur de 50 % minimum est suspendue. C’est-à-dire que le salarié devra supporter intégralement le coût des cotisations. 

Pour un employeur, avoir une bonne mutuelle d’entreprise peut être un excellent moyen d’attirer et de fidéliser des salariés. Prévoir la portabilité de la mutuelle entreprise en cas de congé parental peut donc être un critère important pour de nombreux collaborateurs.

cta mutuelle

Mutuelle et congé parental : les obligations de l’employeur 

Pour rappel, l’employeur a l’obligation de proposer à l’ensemble de ses salariés une mutuelle collective. Dans le cas d’un congé parental, le contrat de travail du salarié est suspendu et l’employeur n’a pas l’obligation de maintenir la mutuelle. 

En revanche, il est important de distinguer deux situations : 

  • Si la suspension du contrat de travail entraîne un maintien du salaire ou des indemnités, la mutuelle est aussi maintenue. C’est le cas, par exemple, du congé maternité. 
  • Si la suspension du contrat de travail n’entraîne pas un maintien du salaire ou des indemnités, la suspension de la mutuelle pendant le congé parental est laissée à la libre appréciation de l’employeur

A la fin du congé parental, le contrat de travail est réactivé. L’employeur est donc dans l’obligation de fournir à son salarié les mêmes conditions de travail que lors de son départ, ce qui implique l’obligation de fournir à son salarié une mutuelle d’entreprise. Le salarié récupèrera donc ses droits à la complémentaire santé de groupe. 

Mutuelle et congé maternité : quelles spécificités ? 

Dans le cadre d’un congé maternité, le contrat de travail est suspendu. Cependant, à l’inverse du congé parental, celui-ci donne droit à une indemnité journalière de la part de la Sécurité sociale. Pour en bénéficier, la salariée doit remplir un certain nombre de conditions : 

  • être salariée depuis au moins 10 mois ; 
  • avoir travaillé au moins 150 heures au cours des 3 mois précédant la grossesse ; 
  • avoir travaillé au moins 600 heures au cours des 12 mois précédant la grossesse ; 
  • avoir perçu 1015 le SMIC horaire au cours des 6 mois précédant la grossesse.

En complément de cette indemnité de la Sécurité Sociale, l’entreprise peut prévoir un maintien du salaire. Cela est laissé à la libre appréciation de l’employeur. Il pourra ainsi prévoir un maintien total ou partiel (sous forme de pourcentage du salaire brut). 

Une salariée qui bénéficie des indemnités de la Sécurité Sociale continuera également à bénéficier de sa mutuelle de groupe.

L’employeur sera alors dans l’obligation de verser la part patronale correspondant à au moins 50 % des cotisations. De son côté, la salariée devra également verser sa part de cotisation pour le paiement de sa mutuelle pendant son congé maternité.

En revanche, si la salariée n’a pas droit au versement d’une indemnité par la Sécurité Sociale, elle n’aura pas droit au maintien de ses droits. 

Congé parental et mutuelle obligatoire : les 6 points à retenir 

Pour vous aider à y voir plus clair, Coover récapitule tout ce qu’il faut retenir sur le congé parental et mutuelle obligatoire : 

  1. Le congé parental entraîne une suspension du contrat de travail ; 
  2. Le maintien des droits à la mutuelle d’entreprise est laissé à la libre appréciation de l’employeur ; 
  3. L’employeur peut maintenir les droits, suspendre les droits ou rendre l’adhésion à la mutuelle d’entreprise facultative pendant la durée du congé parental ; 
  4. Si les droits du salarié ne sont pas maintenus, il doit se tourner vers une mutuelle individuelle ; 
  5. A la fin du congé parental, les droits du salarié concernant la mutuelle obligatoire sont réactivés ; 
  6. Dès lors qu’il donne droit à une indemnité de la Sécurité Sociale, le congé maternité entraîne le maintien de la mutuelle entreprise.

Notez cet article

Note moyenne 5 / 5. Votes : 4

2 commentaires à "Mutuelle entreprise et congé parental : comment ça marche ?"

Benadda, le 10 juillet 2020

Bonjour

J’étais en congé parental pendant 1 an et demi...

J’ai repris le travail et mon employeur me réclame 1 500€ de la cotisation de Mutuelle....

Pourtant ils m’ont pas prévenu avant et pendant mon congé parental...

Suis je responsable ???

Répondre
Pierre Fruchard, le 10 juillet 2020

Bonjour,
Le code du travail précise que durant un arrêt maladie, si vous êtes rémunérée même partiellement, la couverture de la mutuelle d’entreprise doit être maintenue, et vous devez donc en payer les cotisations. Au contraire si votre employeur ne vous a pas versé de salaire, alors vous n’avez rien à payer puisque le contrat de travail était considéré comme suspendu.
Cordialement

Répondre


Un expert vous répondra