Simulateur calcul indemnités journalières maladie

En cas d'arrêt maladie, vous pouvez percevoir des indemnités journalières qui viendront compenser votre perte de revenus. Toutefois, ces indemnités varient selon vos revenus et sont différentes selon votre statut. Notre simulateur calcul indemnités journalières maladie vous permet de connaître le montant de ces indemnités.

Indemnités journalières et Coronavirus

Coronavirus et arrêt maladie pour garde d'enfants

Le gouvernement a indiqué que les salariés et les indépendants qui ont un ou des enfants de moins de 16 ans dont l'école est fermée peuvent bénéficier d'un arrêt de travail.

Pour les salariés, cette prise en charge intervient sans carence. En effet, dès le premier jour d'arrêt, les salariés pourront bénéficier de leurs indemnités journalières et du complément de salaire de leur employeur, le cas échéant.

Pour les indépendants, la carence est celle habituelle à ce stade.

La durée de cette indemnisation exceptionnelle est pour l'instant fixée à 20 jours. Toutefois, pour pouvoir bénéficier de ce régime favorable, il faut que le télétravail soit impossible à mettre en place.

Vous pouvez donc utiliser notre calculateur pour connaitre vos indemnités journalières pendant la crise du coronavirus.

Attention : si vous êtes indépendant et sans enfant de moins de 16 ans, vous n'êtes pas éligible aux indemnités journalières (sauf si vous êtes vous-même malade).

Arrêt maladie pour cause d'exposition au coronavirus

En cas d'arrêt maladie pour exposition au coronavirus, les salariés peuvent là encore bénéficier d'indemnités journalières sans délai de carence.

Cependant, la situation est toute autre pour les TNS (travailleurs indépendants). Le droit à des indemnités journalières varie selon votre caisse de retraite :

  • si vous êtes commerçant ou artisan : vous êtes affilié à la SSI. En cas d'arrêt maladie ou d'hospitalisation vous pourrez avoir des indemnités journalières après 3 jours de carence. A condition toutefois que votre arrêt soit supérieur à 7 jours.
  • si vous êtes auto-entrepreneur affilié à la SSI, les conditions seront les mêmes que celles des commerçants et artisans. Toutefois, si vous êtes affilié à la CIPAV, vous ne percevrez aucune indemnité ;
  • si vous êtes un professionnel libéral, tout dépend de votre caisse d'affiliation. Là encore, à la CIPAV vous n'aurez aucun droit. Nous vous invitons à consulter notre article dédié sur ce sujet, vous y trouverez les spécificités de votre caisse (CARPIMKO, CARMF, CNBF etc.)

Pour plus de renseignements sur les arrêts de travail possibles lors du Coronavirus, nous vous invitons à consulter notre article dédié.

En cas de mise en quarantaine ou de confinement, les indemnités journalières des TNS ne seront pas dues. En effet, sans un arrêt de travail valide, vous ne percevrez rien.

Arrêt maladie auto entrepreneur

Si vous êtes auto-entrepreneur affiliés à la Sécurité sociale des indépendants (SSI anciennement RSI), vous pouvez sous conditions bénéficier d'indemnités journalières (IJ). Ainsi, en cas d'arrêt de travail, ces indemnités viendront compenser vos pertes de revenus.

Pour recevoir vos indemnités journalières vous devez :

  • être affilié à la SSI depuis au moins 1 an ;
  • être en activité ou en maintien de droit au début de votre arrêt de travail ;
  • avoir en votre possession un arrêt de travail signé par un médecin et en transmettre les volets 1 et 2 à la SSI ;
  • avoir des revenus de plus de 3 919,20 €.

Pour calculer le montant de vos indemnités, la SSI fait le calcul suivant : 1/730e du revenu annuel moyen de vos 3 dernières années. Petite spécificité pour les micro-entrepreneurs, ce revenu moyen est obtenu en appliquant l'abattement forfaitaire fiscal au chiffre d'affaires déclaré.

La Sécurité Sociale des indépendants vous versera alors ces indemnités dans les conditions suivantes :

  • en cas de maladie ou d'accident inférieurs à 7 jours : aucune indemnité journalière ;
  • en cas de maladie ou d'accident supérieurs à 7 jours ou d'hospitalisation : des indemnités sont versées à partir du 4e jour d'arrêt. Elles sont plafonnées à hauteur de 360 indemnités sur une période de 3 ans.

Si vous êtes un auto-entrepreneur exerçant également une activité salariée, c'est la CPAM qui vous versera vos indemnités journalières. Toutefois, les conditions ne sont pas les mêmes (veuillez vous reportez à la partie "arrêt maladie salarié" pour effectuer votre calcul ijss).

Si vous exercez une activité libérale et que vous êtes affiliés à la CIPAV, vous ne pouvez prétendre à aucune indemnité journalière.

Arrêt maladie indépendant et calcul IJSS

Le versement d'indemnités journalières (IJ) aux indépendants en cas d'arrêt maladie est très similaire à celui des auto entrepreneurs.

Ainsi, les indépendants doivent :

  • être affilié à la SSI depuis au moins 1 an ;
  • être en activité ou en maintien de droit au début de votre arrêt de travail ;
  • avoir en votre possession un arrêt de travail signé par un médecin et en transmettre les volets 1 et 2 à la SSI.

Là encore, la Sécurité sociale des indépendant vous verse des indemnités en suivant ce calcul : 1/730e du revenu annuel moyen de vos 3 dernières années.

La SSI vous versera alors ces indemnités dans les conditions suivantes :

  • en cas de maladie ou d'accident inférieurs à 7 jours : aucune indemnité journalière ;
  • en cas de maladie ou d'accident supérieurs à 7 jours ou d'hospitalisation : indemnités à partir du 4e jour d'arrêt. Elles sont plafonnées à hauteur de 360 indemnités sur une période de 3 ans.

Le conjoint collaborateur a droit à une indemnité journalière de 21,77 € par jour.

Arrêt maladie salarié et calcul IJSS

Les salariés qui sont en arrêt maladie peuvent également percevoir des indemnités journalières. Ces indemnités vous sont versées par la CPAM de votre département.

Il existe toutefois un délai de carence de trois jours.

Pour verser vos indemnités journalières, la CPAM se base sur les méthodes de calcul suivantes :

  • si vous avez moins de 3 enfants à charge : vos 3 derniers salaires bruts (avant votre arrêt) divisés par 91,25 puis le tout divisé par 2. Toutefois, les indemnités journalières ne peuvent pas dépasser les 45,55 € bruts ;
  • si vous avez au moins 3 enfants à charge : ce même calcul est appliqué pour vos 30 premiers jours d'arrêt. A partir du 31e jour d'arrêt, vous devez prendre vos trois derniers salaires bruts puis les diviser par 91,25 puis diviser ce chiffre par 2/3. Dans cette dernière situation, les indemnités sont plafonnées à 60,73 €.

Arrêt maladie salarié : jusqu'à 6 mois d'arrêt

Pour pouvoir bénéficier de vos indemnités journalières, vous devez, au jour de votre arrêt de travail :

  • avoir travaillé plus de 150 heures au cours des trois derniers mois ou des 90 jours précédant l'arrêt ;
  • OU, au cours des 6 derniers mois précédant l'arrêt, avoir cotisé sur la base d'une rémunération au moins égale à 1 015 fois le SMIC horaire.

Arrêt maladie salarié : après 6 mois d'arrêt

Pour bénéficier d'indemnités journalières au-delà de 6 mois d'arrêt, vous devez respecter les conditions suivantes :

  • à la date de l'arrêt de travail, vous devez pouvoir justifier d'une affiliation à la Sécurité sociale depuis une année ;
  • ET avoir travaillé au moins 600 heures au cours des 12 derniers mois ou des 365 jours avant l'arrêt ;
  • OU, au cours des 6 derniers mois précédant l'arrêt, avoir cotisé sur la base d'une rémunération au moins égale à 2 030 fois le SMIC horaire.

Si votre arrêt de travail résulte d'une maladie pro ou d'un accident de travail, le calcul des IJ sera différent et plus intéressant pour vous. Rendez vous sur le site Ameli.fr pour faire le calcul si vous êtes dans cette situation.

Arrêt maladie artisan commerçant

Le versement des indemnités journalières en cas d'arrêt maladie d'un artisan ou d'un commerçant s'effectue dans les mêmes conditions que celles des indépendants.

Les artisans et les commerçant doivent :

  • être affilié à la Sécurité sociale des indépendants depuis au moins 1 an ;
  • être en activité ou en maintien de droit au début de votre arrêt de travail ;
  • avoir en votre possession un arrêt de travail signé par un médecin et en transmettre les volets 1 et 2 à la SSI.

Pour calculer le montant des indemnités versées aux artisans et aux commerçants, la SSI fait le calcul suivant : 1/730e du revenu annuel moyen de vos 3 dernières années.

La Sécurité Sociale des indépendants vous versera alors ces indemnités dans les conditions suivantes :

  • en cas de maladie ou d'accident inférieurs à 7 jours : aucune indemnité journalière ;
  • en cas de maladie ou d'accident supérieurs à 7 jours ou d'hospitalisation : indemnités à partir du 4e jour d'arrêt. Elles sont plafonnées à hauteur de 360 indemnités sur une période de 3 ans.

Le conjoint collaborateur a droit à une indemnité journalière de 21,77 € par jour.

Notre outil de calcul des IJSS

Notre outil de vous permet de calculer les indemnités journalières qui vous seront dus si vous êtes salarié, artisan-commerçant ou auto-entrepreneur.

Nous vous expliquons également dans cet article comment sont calculées les indemnités journalières pour chaque statut.

De manière générale, il faut retenir que le calcul des IJ maladie se base sur le montant de vos trois derniers salaires si vous êtes salariés ou sur vos revenus des trois dernier salaire si vous êtes travailleur non salarié.

Le montant obtenu est la somme exacte qui vous sera versée par votre CPAM (si vous êtes salarié) ou par le RSI (si vous êtes indépendant).

Les indemnités journalières sécurité sociale (IJSS) peuvent être complétées par des prestations d'un assureur si vous avez souscrit un contrat de prévoyance.

Notez cet article

Note moyenne 4.4 / 5. Votes : 38

14 commentaires à "Simulateur calcul indemnités journalières maladie"

mr meddour, le 19 octobre 2020

bonjour je suis en arret de maladie depuis le 2 juillet pour une operation chirurgical l entreprise m a dit que j avais un maintien de salaire cent pour cent pendant trois mois et je me suis apercu que j avais simplement 50 jours je ne comprends pas bien j ai un peu plus de 15 ans d acienneteé cdl

Répondre
Pierre Fruchard, le 20 octobre 2020

Bonjour,
50 jours signifie 50 jours ouvrés. Et 3 mois de travail équivaut à 50 jours ouvrés. C'est donc la même chose.
Cordialement,

Répondre
TRENQUE, le 11 novembre 2020

En accident de travail après avoir été agressée par mon employeur mon docteur demande à la médecine du travail de faire une inaptitude pour mise en danger dans l'entreprise. Est il obligé de me licencier ?

Répondre
Pierre Fruchard, le 12 novembre 2020

Bonjour,
Vous ne pouvez être licencié pour la seul raison d'un accident de travail. L'employeur qui veut licencier un salarié en accident du travail doit préciser dans la lettre de licenciement la faute grave ou l'impossibilité de poursuivre le contrat pour un motif étranger à l'accident ou à la maladie. À défaut de précision, le licenciement est nul.
Cordialement,

Répondre
Khalid, le 13 novembre 2020

Bonjour,

J’ai été infecté par le covid au debut du mois d’avril et je suis resté 5 semaines en réanimation avec des séquelles. Je suis donc en arret depuis avril 2020. J’ai 15 ans d’ancienneté et l’employeur n’a pas maintenu le salaire a 90% comme prevu dans la convention collective. Que puis je faire ?

Merci

Répondre
Pierre Fruchard, le 16 novembre 2020

Bonjour,
Vous pouvez lui envoyer une lettre recommandé avec accusé de réception, pour lui demander de régulariser votre salaire. Vous trouverez un modèle ici : https://www.coover.fr/modeles/droit-travail/lettre-demande-regularisation-salaire
Cordialement,

Répondre
veronique, le 21 décembre 2020

Bonjour, je suis en arrêt de travail depuis le mois de mai 2020 suite à un problème de santé sans rapport avec le corona virus. je touche depuis les indemnités de la sécurité sociale et mes bulletins de salaires sont d'un montant de 0 euros. Est ce normal ?

Répondre
Pierre Fruchard, le 21 décembre 2020

Bonjour,
Selon votre convention collective, le complément de salaire versé par l'employeur n'est pas toujours effectif.
Cordialement,

Répondre
El MEGRINI, le 11 janvier 2021

Bonjour , je suis en arrêt maladie depuis le 13/01/2020 enprofessionnelle qui a été reconnue depuis le mois de mai 2020
La sécu m’a toujours indemnisé mais jamais mon employeur, je travaille dans l’agros alimentaire je pareur , est ce normal de n’avoir rien touché de mon employeur ?

Répondre
Pierre Fruchard, le 12 janvier 2021

Bonjour,
Le complément de revenu par l'employeur est prévu ou non par votre convention collective. A vous de vérifier si vous pouvez y prétendre ou non. Si, effectivement, vous y avez droit, vous pouvez faire une lettre de réclamation de salaire pour demander une compensation.
Cordialement,

Répondre
Franck, le 26 janvier 2021

Bonjour
Étant en arrêt maladie longue durée de plus d'un an ,est ce que j'ai quand même le droit d'avoir mes congés payés ou dès que je suis en arrêt tout s'arrête ?

Répondre
Pierre Fruchard, le 27 janvier 2021

Bonjour,
En arrêt maladie, les congés payés ne s'acquièrent plus.
Cordialement,

Répondre
Patrick, le 17 février 2021

Bonjour monsieur madame j'ai être en arrêt maladie suite a opération pendant ma période de congé ( 14 jour de congé) 5 jour de congé ont et paye mais pas les zuaute au notre de 9 peut on les récupérer ?

Répondre
Pierre Fruchard, le 18 février 2021

Bonjour,
Tout dépend de ce qu'énonce votre convention collective. Je vous invite donc à vous rapporter à celle ci.
Cordialement,

Répondre


Un expert vous répondra