Calcul pension invalidité : notre simulateur

*Votre salaire mensuel brut moyen est obtenu sur le salaire annuel moyen des 10 meilleures années divisé par 12 (pour le convertir en mensuel). Les salaires maximums mensuels pris en compte sont de 3 428 € (1 PASS).

Comment est calculé votre pension d’invalidité ?

Un médecin expert de la Sécurité sociale vous reconnaît comme invalide lorsque votre capacité à effectuer un travail est diminuée de 2/3. Autrement dit, vous ne pouvez plus gagner plus d’un tiers de votre salaire habituel. Ceci à la suite d’un accident ou d’une maladie non professionnelle. Pour compenser votre perte de salaire, la Sécurité sociale vous versera une pension d’invalidité.

Le versement de la pension invalidité est soumise aux conditions suivantes :

  • être affilié à la Sécurité sociale depuis plus de 12 mois (suivant l’arrêt de travail ou de la constatation de votre invalidité) ;
  • avoir cotisé , au cours des 12 derniers mois, sur la base d’une rémunération de 2 030 fois le SMIC horaire.
  • OU avoir travaillé plus de 600 heures sur les 12 derniers mois.

Vous recevrez votre pension d’invalidité (variant selon votre catégorie) jusqu’à votre âge légal de départ à la retraite.

Lorsque la CPAM vous attribue une catégorie, celle-ci n’est pas définitive. En effet, si votre état de santé évolue, vous pouvez passer à une catégorie inférieure ou supérieure.

Calcul pension invalidité catégorie 1

Lorsque le médecin conseil vous déclare en invalidité catégorie 1, cela signifie que vous êtes un invalide capable d’exercer une activité rémunérée.

Vous aurez donc le droit à une pension d’invalidité à hauteur de 30% de votre salaire annuel moyen. Le montant mensuel minimum de cette pension est de 289,90 € et le maximum de 1 028,40 €.

Calcul pension invalidité catégorie 2

Si le médecin conseil de la Caisse Primaire d’Assurance Maladie (CPAM) vous déclare en invalidité de catégorie 2, cela veut dire que vous êtes incapable d’exercer une activité professionnelle.

Dans ce cas, vous pourrez percevoir une pension invalidité à hauteur de 50 % de votre revenu annuel moyen dans une limite allant de 289,90 € à 1 714 €.

Attention, être déclaré invalide de catégorie 2 n’entraîne pas automatiquement la déclaration de votre inaptitude au travail. Seul la médecine du travail peut le faire. De plus, il se peut que vous soyez déclaré apte sous réserves que la médecine du travail fixe dans son avis.

Calcul pension invalidité catégorie 3

Le médecin de la CPAM peut vous déclarer en invalidité catégorie 3. Si tel est le cas, cela signifie que vous êtes invalide et incapable d’exercer une activité professionnelle. De plus, vous êtes dans l’obligation d’être assister par une tierce personne pour effectuer les taches de la vie quotidienne.

Vous pourrez alors toucher une pension invalidité à hauteur de 50 % de votre salaire annuel moyen. Cette pension est majorée de 40 % en raison de votre besoin d’une tierce personne. Son montant minimal est de 1 121,92 € par mois. Au total, votre pension doit alors être comprise entre 1 411,82 € et 2 835,93 €.

Attention, être déclaré invalide de catégorie 2 n’entraîne pas automatiquement la déclaration de votre inaptitude au travail. Seul la médecine du travail peut le faire. De plus, il se peut que vous soyez déclaré apte sous réserves que la médecine du travail fixe dans son avis.

Calcul pension invalidité : salaire brut ou net ?

Le calcul de votre pension invalidité se fait à partir de votre revenu moyen annuel brut de vos 10 meilleures années. Pour obtenir un salaire mensuel moyen, vous devez diviser cette somme par 12.

Exemple de calcul pension invalidité
Sur vos 10 meilleures années, vous avez perçus en moyenne 35 000 € brut annuel. Vous avez donc un revenu mensuel brut de 2 916 € (35 000/12).

Si vous êtes en invalidité de catégorie 2, vous percevrez une rente mensuelle de 1 458 €.

Comment utiliser notre simulateur calcul pension invalidité ?

Pour calculer le montant de votre pension d’invalidité, rien de plus simple ! Vous devez sélectionner votre catégorie d’invalidité. Cette catégorie est fixée par les médecins conseils de la CPAM. Puis, dans un second temps, vous devez inscrire votre salaire moyen mensuel brut (qui est calculé selon vos 10 meilleures années). Les salaires maximums mensuels pris en compte sont de 3 428 € (1 PASS).

Vous obtiendrez alors le montant de votre pension invalidité.

Une pension d’invalidité est-elle cumulable avec d’autres revenus ?

Calcul cumul pension invalidité et salaire : comment ça marche ?

Certains revenus sont cumulables avec votre pension invalidité. C’est le cas notamment de vos salaires.

Toutefois, la Sécurité Sociale peut suspendre votre pension invalidité en tout ou partie. C’est notamment le cas lorsque vos revenus cumulés (pension d’invalidité + salaire) dépassent votre salaire trimestriel moyen de l’année qui précède votre arrêt de travail. En cas de suspension, vous recevrez une notification de la CPAM par lettre recommandée avec accusé de réception.

Cumul pension invalidité et assurance prévoyance

La pension d’invalidité que vous percevez par la CPAM est cumulable, sans restriction, avec votre rente invalidité que vous percevez grâce à votre contrat prévoyance.

Cumul pension invalidité et allocations de chômage

Deux cas de figure se présentent :

  • vous êtes en invalidité de catégorie 1 : votre pension est intégralement cumulable avec l’allocation de retour à l'emploi (ARE).
  • vous êtes en invalidité de catégorie 2 ou 3 : votre pension est intégralement cumulable avec l’ARE si vous perceviez votre pension en même temps que les revenus qui ont ouverts les droits à l’ARE. Si tel n’est pas le cas, vous devez déduire votre pension d’invalidité de votre ARE.

Cumul pension invalidité et rente accident du travail

Vous pouvez cumuler votre pension d’invalidité avec votre rente liée à un accident de travail lorsque :

  • votre accident ou la maladie n’est pas indemnisée par la caisse qui vous verse votre rente ;
  • votre accident ou votre maladie entraîne une incapacité au moins égale à 2/3.

Le montant cumulé (pension invalidité + rente) ne doit pas excéder les revenus d’un travailleur valide d’une même catégorie socioprofessionnelle.

Notez cet article

Note moyenne 4.3 / 5. Votes : 3