A quoi sert la carte européenne d'assurance maladie et comment l’obtenir ?

La carte européenne d'Assurance Maladie (CEAM) est essentielle pour voyager en Europe en toute sécurité. Chaque pays a ses propres règles en termes de protection sociale, et de simples consultations ou médicaments peuvent coûter très cher pour les étrangers. Avec votre CEAM, vous pouvez être soigné sur place aux mêmes tarifs et formalités que les assurés du pays.

Alors, quand faut-il demander une carte européenne d'Assurance Maladie ? Où la demander ? Quelle est sa durée de validité ? Que couvre exactement la carte européenne d'Assurance Maladie ? Voici notre éclairage.

Quand faut-il une carte européenne d’Assurance Maladie ?

La carte européenne d’Assurance Maladie (CEAM) permet d’attester des droits à l’Assurance Maladie française en Europe. Elle permet une prise en charge des soins sur place, selon la législation du pays.

Il est judicieux d’avoir une CEAM dès que vous vous déplacez en Europe, que ce soit pour des vacances, un rendez-vous professionnel, ou encore lorsque votre enfant part en séjour linguistique à l’étranger par exemple.

Vous vous foulez la cheville lors d’un week-end à Rome ? Grâce à votre CEAM, vous pourrez bénéficier des soins dans les mêmes conditions et aux mêmes tarifs que les Italiens (hors remboursement mutuelle).

La CEAM est nominative : vous ne pouvez ainsi pas donner votre carte à votre enfant pour qu’il bénéficie de la couverture. De même, lorsque vous partez en voyage en famille, vous devez demander une carte par personne.

Les pays concernés par la carte européenne d’Assurance Maladie sont ceux de l’Union Européenne et de l’Espace Economique Européen, ainsi que la Suisse.

Quelle est la prise en charge de la carte européenne d’Assurance Maladie ?

Le principal effet de la CEAM est de bénéficier des soins aux mêmes tarifs et dans les mêmes conditions que les assurés du pays dans lequel vous voyagez. Aucune démarche préalable n’est nécessaire.

Elle couvre uniquement les soins imprévus et médicalement nécessaires. Par nécessaire est entendu toute intervention qui vous permet de continuer votre séjour dans des conditions médicales sûres, pour vous éviter de rentrer en France de toute urgence.

Ainsi, si la prestation est gratuite pour les locaux, elle le sera également pour vous (hors ticket modérateur). Mais seulement si vous présentez votre CEAM ! Sans elle, vous devrez régler des frais souvent conséquents, pas toujours couverts par votre Caisse Primaire d’Assurance Maladie.

Si l’intervention médicale est payante pour les assurés du pays, elle le sera aussi pour vous et vous devrez donc avancer les frais. Selon la situation et le pays, il sera possible de payer sur place ou de régler une fois de retour en France. Pour obtenir le remboursement des sommes avancées, veillez à bien garder tous les documents relatifs à vos soins reçus à l’étranger. Vous devrez les faire parvenir à votre CPAM avec le formulaire cerfa n°12267.

Demande de carte européenne d’Assurance Maladie, comment faire ?

Pour obtenir une carte européenne d’Assurance Maladie à temps pour votre déplacement en Europe, il vous faut en faire la demande au moins 20 jours avant votre départ. La carte est gratuite.

Si celle-ci peut être délivrée en 20 jours seulement, il est tout de même conseillé d’anticiper la demande le plus possible.

En cas de demande tardive, vous pouvez obtenir une carte européenne d’Assurance Maladie provisoire. Il s’agit d’un certificat d’une validité de 3 mois.

La demande de carte européenne d’Assurance Maladie s’effectue auprès de votre organisme. Pour cela, rendez-vous sur votre compte Ameli.fr. Si vous relevez du régime agricole, vous devez faire votre demande auprès de la MSA.

Quelle est la validité d'une carte européenne d'Assurance Maladie ?

La carte européenne d’Assurance Maladie a une validité maximale de 2 ans, à compter de la date d’édition.

Attention, elle atteste de vos droits à l’Assurance Maladie française. De ce fait, si vos droits s’interrompent avant le terme des 2 ans, la validité de votre carte s’achève elle aussi au même moment.

Comment renouveler sa carte européenne d’Assurance Maladie ?

Le renouvellement de la carte européenne d’Assurance Maladie est possible lorsque celle-ci arrive à date de péremption.

Ainsi, vous ne pouvez pas demander une nouvelle CEAM avant la fin de validité de votre carte actuelle.

Pour obtenir une nouvelle carte, contactez votre organisme d’Assurance Maladie directement en point d’accueil, par téléphone ou via le site internet correspondant (ameli.fr, msa.fr, etc.).

Carte européenne d’Assurance Maladie et test Covid : quelle couverture ?

Grâce à votre CEAM, vous pouvez profiter de la prise en charge de vos tests Covid-19 lorsque ceux-ci sont “immédiatement nécessaires”. Vous devez la présenter au moment du test de dépistage.

Si vous n’avez pas de carte européenne d’Assurance Maladie, vous devez avancer les frais du test. A votre retour en France, vous pouvez en demander le remboursement. Pour cela, il vous faut remplir et envoyer le formulaire S 3125 « soins reçus à l’étranger » à votre organisme d’Assurance Maladie.

FAQ

Comment utiliser la carte européenne d'assurance maladie ?

La CEAM peut être utilisée dans les hôpitaux, pharmacies ou encore chez le médecin dans les pays de l'UE/EEE et en Suisse, pour des soins urgents et inopinés. Vous devez la présenter au professionnel de santé. Selon la situation, il se peut que vous ayez à avancer des frais, remboursés de retour en France.

Quelle différence entre la carte vitale et la carte européenne d'Assurance Maladie ?

La carte vitale atteste de vos droits à l'Assurance Maladie. Elle contient de nombreuses informations sur votre profil d'assuré et n'est utilisée qu'en France. La CEAM ne comporte aucune information sur vous mais atteste de vos droits à l'Assurance Maladie française à l'étranger.

Notez cet article

Note moyenne 1 / 5. Votes : 1


Un expert vous répondra