Comparateur assurance prêt immobilier

BanqueTauxTarifDélai de franchiseAvisOffre
[['Logo ' + assureur.Assureur]]assureur.taux | number_format(2, ',')%assureur.tarif | number_format(0) € / moisassureur['Délai de franchise']assureur.Avantages | liste_plus_moins(assureur.Inconvenients)assureur.Offreassureur.Offre

Bien que l'assureur emprunteur ne soit pas obligatoire du point de vue de la loi, vous ne pourrez pas contracter de prêt immobilier sans être couvert. En effet, les banques veulent s'assurer d'être remboursées si vous ne pouvez plus payer. Vous devez donc souscrire une assurance emprunteur, mais n'êtes pas certain que la proposition de votre banque soit la meilleure. Et les offres sur le marché sont légion ! Comment s'y retrouver ?

Pour vous aider à trouver la meilleure assurance prêt immobilier, utilisez un comparateur en ligne. Notre comparateur d'assurance emprunteur vous permet d'obtenir en quelques clics des devis et tarifs adaptés à votre situation. Vous n'avez pas besoin de laisser vos coordonnées pour consulter nos offres.

Qu’est ce que l’assurance de prêt immobilier ?

Dans le cadre d’un crédit, l’assurance décès est souscrite par l’emprunteur. Sur les prêts personnels ou les prêts à la consommation, selon les banques ou les établissements de crédit, l’assurance décès peut être facultative.

En revanche, en cas de crédit immobilier, l’assurance temporaire décès est automatique. Et dans ce cas, depuis le 1er octobre 2008, la banque ou l’établissement de crédit qui l’exige doit annexer à leur contrat de prêt une notice énumérant les risques garantis et précisant les modalités de mise en œuvre de l’assurance (article L. 312-9 du Code de la consommation).

Par ailleurs, si l’organisme prêteur n’exige pas d’adhésion au contrat d’assurance décès collectif qu’il a souscrit pour ses clients emprunteurs, dans son offre de prêt, il doit mentionner que le client peut quand même souscrire une assurance décès équivalente auprès de l’assureur de son choix (article L. 312-8 du même code).

La banque ou l’établissement qui accorde le crédit tient en général à ce que l’emprunteur s’assure par son intermédiaire, via un contrat d’assurance collectif souscrit par avance. Toutefois, le client reste libre de s’assurer auprès de la compagnie d’assurances ou de la mutuelle de son choix.

Emprunter à plusieurs : quel impact sur l'assurance prêt immobilier ?

Si les emprunteurs sont plusieurs, l’assurance décès peut être répartie entre eux. Par exemple, si l'un a des revenus plus élevés que l'autre et qu’il prend en charge des mensualités de remboursement plus importantes, l’assurance décès peut le couvrir, par exemple, pour 75 %. L'autre emprunteur sera assuré à 25 %. En cas de décès, l’assurance ne jouera donc qu’à hauteur de la partie assurée : au décès du premier, elle remboursera 75 % du crédit, et au décès du second, seulement 25 %.

Chaque emprunteur peut également s’assurer à 100 %. Dans cette hypothèse, en cas de décès de l’un ou de l’autre, l’assureur paiera la totalité des remboursements restants.

Pourquoi l'état de santé est important pour l'assurance crédit immobilier ? 

Comme l’assureur prend un risque financier envers l’assuré, il est normal qu’il cherche à connaître dans quel état de santé celui-ci se trouve au moment de la souscription du contrat d’assurance décès. En général, il lui demande de remplir un questionnaire de santé.

Mieux vaut le remplir très honnêtement, sans rien cacher. En effet, un assuré qui meurt après avoir caché qu’il souffrait d’une maladie rend lui-même le contrat caduc : la loi autorise l’assureur à refuser de verser le capital prévu (article L. 113-8 du Code des assurances).

La question de l’état de santé de l’assuré dépend à la fois de son âge au moment de la souscription et du montant du capital qu'il souhaite garantir. Ainsi, pour un capital peu élevé et un assuré plutôt jeune, la compagnie d’assurances demandera simplement de signer une déclaration de bonne santé.

Si l’assuré est plus âgé ou de santé plus précaire, la compagnie d’assurances peut lui demander de remplir un questionnaire médical plus détaillé (taille, poids, pratique régulière ou non d'un sport, date et nature des interventions chirurgicales ayant eu lieu les cinq dernières années...). Elle peut même exiger une visite médicale préalable (prise de sang, radio des poumons, électrocardiogramme, etc.)

Le souscripteur a le droit de refuser de passer ces examens, mais, dans ce cas, l’assureur a le droit de lui refuser le contrat.

Comment obtenir un devis d'assurance emprunteur ?

Pour obtenir des devis d'assurances prêt immobilier, plusieurs solutions sont possibles.

Vous pouvez interroger la banque avec qui vous êtes en négociation pour votre crédit immobilier ou faire une délégation d'assurance. En effet, l'établissement de crédit essaiera souvent de vous vendre l'assurance avec le crédit et tentera de vous faire croire que sans l'assurance, vous n'aurez pas le crédit. Cela est illégal et vous pouvez donc refuser leur assurance.

Alternativement, vous pouvez utiliser un comparatif d'assurance emprunteur en ligne. Grâce à ce type d'outil, vous pouvez obtenir en quelques clics des devis d'assurance crédit immobilier. C'est la meilleure solution pour mettre en concurrence les assureurs et faire des économies.

Qu'est-ce qui joue sur le prix de l'assurance emprunteur ?

Le prix de l'assurance de prêt immobilier dépend de plusieurs facteurs :

  • Votre âge : plus il est élevé, plus la prime le sera,
  • Vos déclarations médicales : si vous êtes une personne présentant un risque de santé dit aggravé, une surprime s'appliquera ou pire, l'assureur pourra refuser de vous couvrir,
  • Si vous êtes fumeur ou pas, l'éventuelle pratique de sports à risque, et plus généralement votre mode de vie,
  • Le montant du capital emprunté,
  • S'il s'agit d'un bien résidentiel ou locatif,
  • La politique tarifaire de l'assureur. Comparez et vous verrez que des différences significatives existent.

A quoi sert la convention Aéras ? 

L'origine de la convention Aéras

Certaines personnes handicapées ou présentant un « risque de santé aggravé » (séropositivité, diabète, rémission de cancer) ont de graves difficultés à assurer leur décès. Et par contrecoup à obtenir un crédit.

Les associations de malades se sont battues pour que les conditions qui leur sont imposées soient assouplies. En 2007, elles ont signé avec les assureurs et les fédérations professionnelles de la banque et de l’assurance une convention «Aéras» (s’assurer et emprunter avec un risque aggravé de santé), consacrée par la loi n° 2007-131 du 31 janvier 2007.

Les dispositions de la convention Aéras

Désormais, les personnes gravement malades peuvent emprunter jusqu’à 300 000 € pour réaliser un projet immobilier. La durée de remboursement de ce capital n’est pas limitée dans le temps, mais l’emprunteur ne doit pas être âgé de plus de 70 ans à l’échéance du prêt. En échange, le tarif appliqué sera en général plus élevé et/ou les garanties plus limitées que celles d’un contrat standard.

Les professionnels de l’assurance et de la banque se sont aussi engagés à donner une réponse dans un délai de cinq semaines à compter de la réception du dossier complet relatif à une demande de prêt immobilier.

Pour les prêts à la consommation affectés ou dédiés, les conditions de souscription sans questionnaire médical sont également assouplies : l’âge limite de conclusion est de 50 ans, le crédit doit être demandé pour une durée inférieure ou égale à quatre ans et le montant maximal du prêt porté à 15000 €.

Enfin, les assureurs doivent couvrir non seulement le décès mais aussi l’invalidité : ils doivent rembourser le prêt de leur client présentant un risque aggravé de santé, s’il perd son autonomie de façon totale et irrémédiable ou s’il vient à relever d’une invalidité de troisième catégorie (au sens de la Sécurité Sociale, c’est-à-dire : impossibilité d’effectuer des actes de la vie quotidienne sans l’assistance d’une tierce personne).

Pourquoi utiliser un simulateur d'assurance prêt immobilier ?

Faire une simulation d'assurance de prêt est un bon moyen de connaître le montant que vous devrez dépenser pour couvrir votre crédit immobilier. En effet, en utilisant un simulateur en ligne, vous pouvez avoir accès à des estimations de vos futures échéances mensuelles.

Que vous choisissiez l'offre de votre établissement de crédit ou que vous envisagiez un assureur externe, il est toujours judicieux de faire ces estimations pour connaître le coût total de votre prêt immobilier. Vous pourrez ainsi choisir la meilleure option et faire des économies !

En règle générale, un simulateur d'assurances emprunteur vous demandera très peu d'informations. Préparez-vous à devoir renseigner le montant de votre crédit, la durée d'emprunt et votre taux d'assurance.

La simulation d'assurance est selon nous une étape intéressante avant la comparaison de différents contrats.

Comparatif assurance emprunteur : ce qu'il faut retenir

Lorsque vous comparez les assurances emprunteur, vous devez être vigilant aux points suivants :

  • La banque n'a plus le droit vous imposer son assurance. Si elle le fait, c'est illégal.
  • Regardez bien les conditions générales du contrat et assurez-vous que vous n'êtes pas concerné par une exclusion,
  • Assurez-vous que le courtier qui vous fait une proposition connait bien les délais et la procédure de résiliation. En effet, certaines banques font trainer les dossiers d'assurance emprunteur. De ce fait, si votre courtier n'est pas bien organisé, votre dossier risque de trainer !
  • En cas de renégociation, le nouveau contrat doit au moins proposer les mêmes garanties que celles de votre contrat actuel. Si ce n'est pas le cas, la banque sera en droit de refuser la substitution d'assurance.

FAQ sur l'assurance de prêt

L'assurance emprunteur est-elle obligatoire ?

Il n'existe aucune obligation légale concernant l'assurance emprunteur. Cependant, elle sera exigée dans la pratique par l'établissement de crédit.

Comment choisir son assurance de prêt ?

L'assurance emprunteur est souvent proposée par la banque, on parle alors d'assurance de groupe. Ce contrat est souvent (trop) cher. C'est pourquoi il est recommandé aux consommateurs de profiter des lois Hamon et Bourquin pour solliciter des devis d'autres assureurs via un comparatif en ligne. Une fois votre nouvelle couverture trouvée, résiliez votre contrat dès que possible.

Retrouvez ici nos derniers articles sur l'assurance emprunteur

Notez cet article

Note moyenne 5 / 5. Votes : 7