Quelle assurance auto pour du covoiturage ?

Partager un véhicule pour un trajet est convivial, plus économique et plus écologique. Avec les problèmes liés à l’environnement, cette tendance se développe de plus en plus aujourd’hui. Cependant, une question persiste pour les automobilistes : qu’en est-il de l’assurance auto pour du covoiturage ? Est-elle obligatoire ? Quelles sont les garanties, les indemnisations et qui se charge de souscrire le contrat ? Combien coûte un contrat d’assurance auto covoiturage ? Coover vous éclaire sur tout ce qu'il y a à savoir sur les spécificités de cette assurance.

Qu’est-ce que le covoiturage ?

Le covoiturage est le partage d’un véhicule entre plusieurs personnes qui vont dans la même direction ou effectue le même trajet. Différentes typologies utilisent ce moyen de transport plus simple, comme des étudiants, des collègues de travail ou des voyageurs qui partent en vacances.

Un covoiturage peut s’effectuer, soit directement entre les individus, soit par le biais d’une association, soit via la plateforme numérique d’une société, telle que BlaBlaCar. Les covoitureurs peuvent ainsi conduire à tour de rôle ou laisser une seule personne conduire l’automobile, tout en partageant les frais de déplacement, comme le péage et le carburant.

Si une contrepartie financière est réglée en plus des frais de déplacement, cela s’assimile à une activité de transport professionnel qui demande une assurance spécifique.

L’assurance auto covoiturage est-elle obligatoire ?

Comme pour tout véhicule terrestre à moteur, il est obligatoire de souscrire un contrat d’assurance détenant au moins la garantie responsabilité civile. Cette dernière couvre les dommages matériels et physiques survenant aux tiers. Il n’existe pas de contrat spécifique à ce type d’activité, un contrat classique suffit.

D’autant plus que partager son véhicule augmente les risques d'inattention et donc d’accidents, un contrat d’assurance auto covoiturage est non négligeable. Un sinistre peut vite coûter cher, aussi bien d’un point de vue économique que matériel et corporel. Vous protéger avec une assurance auto est donc l’une des meilleures choses à faire avant de prendre la route.

Assurance auto covoiturage : quels sont les points importants ?

Il est préférable que le propriétaire prévienne son assureur du partage de son automobile. Le professionnel peut ainsi lui donner des conseils et l’alerter sur les risques encourus. L’usage déclaré doit aussi être bien défini, notamment en termes de destinations. Un parcours domicile-travail n’est pas la même chose qu’un déplacement à travers le territoire français pour des vacances.

De même, le souscripteur doit s’assurer que son contrat d’assurance auto covoiturage ne contient pas de clause de conduite exclusive. Celle-ci n’autorise pas un autre passager à utiliser le véhicule et n’accorde pas le déclenchement des garanties en cas d’incident. Retirer cette clause du contrat peut s’effectuer à tout moment, en échange de l’augmentation de la cotisation.

Aussi, si l’assurance inclut le prêt de volant, il est essentiel de savoir que si le conducteur temporaire provoque un dommage, le malus pénalise uniquement le souscripteur du contrat. Si cette même personne est un jeune conducteur, l’assureur pourra augmenter le montant de la franchise du contrat. Le propriétaire se trouverait donc doublement pénalisé.

Il est pertinent de vérifier si l’usage d’un véhicule de fonction autorise à transporter d’autres personnes.

Quelle est l’indemnisation de l’assurance auto covoiturage en cas d'accident ?

Avec une formule d’assurance auto au tiers, détenant la garantie responsabilité civile, seuls les dégâts provoqués à autrui sont pris en charge par l’assureur. Le conducteur est exclu automatiquement, mais les passagers sont couverts.

Pour être couvert en cas de dommages matériels du véhicule et corporels de l’ensemble des personnes, une formule d’assurance auto tous risques doit être souscrite. Celle-ci comporte les garanties dommages tous accidents et/ou dommages collision et personnelle du conducteur.

Entre ces deux formules, se trouve le contrat d’assurance auto covoiturage intermédiaire, qui compte le plus souvent une couverture en cas d’incendie, de vol ou encore d’explosion. Il est judicieux d’y souscrire si vous désirez une protection un peu plus complète, mais sans dépenser autant qu’un contrat tous risques.

Dans tous les cas, l’indemnisation versée sera équivalente à l’importance du sinistre et peut comprendre un plafond, une franchise ou une exclusion de garantie. Elle peut être calculée à partir d’un pourcentage de la somme des dommages ou à partir d’un montant fixe.

Pour éviter les accidents, l’association Assurance Prévention émet des conseils en termes de prévention et de sécurité.

Comment souscrire un contrat d’assurance covoiturage pas cher ?

Souscrire un contrat d’assurance auto covoiturage est réalisable de plusieurs manières. Tout d’abord, par le biais d’un comparateur en ligne d’assurances auto. Cette solution permet de limiter les frais et d’avoir une vision large sur l’ensemble des contrats du marché.

Ensuite, le contrat peut être souscrit via un agent ou un courtier en assurances. Ces professionnels ont un devoir de conseil et sauront vous conseiller au mieux selon vos besoins. Des frais supplémentaires peuvent s’ajouter, mais cela vient en contrepartie d’un accompagnement personnalisé.

En outre, les plateformes de covoiturage qui mettent en relation les individus, comme BlaBlaCar, proposent généralement des services d’aide et d’assistance. Le contrat d’assurance auto covoiturage, une fois souscrit, est renforcé, ces services prenant en charge :

  • le remboursement de la franchise lors d’un prêt de volant ;
  • une prise en charge des passagers jusqu’à leur destination quand l’automobile n’est pas utilisable ;
  • le remorquage du véhicule en cas d’incident ;
  • l’hébergement des covoitureurs lors d’une immobilisation obligatoire du véhicule.

L’assurance auto covoiturage en Europe diffère de celle en France, car il y a plus d’exclusions de garanties. C’est un point à vérifier avant votre voyage à plusieurs.

Combien coûte une assurance auto covoiturage ?

Le tarif d’assurance auto comprenant des garanties pour le covoiturage varie en fonction de la formule souscrite de 65 euros en moyenne à 135 euros. Vous trouverez ci-dessous un tableau vous permettant de comparer les offres du marché :

AssureurPrix formule au tiers / moisPrix formule tous risques / mois
À partir de 23 €À partir de 67 €
À partir de 25 €À partir de 75 €
À partir de 38 €À partir de 112 €
À partir de 44 €À partir de 130 €
À partir de 47 €À partir de 138 €
Comparateur prix assurance auto covoiturage

Que vérifier avant de souscrire une assurance auto covoiturage ?

Avant de souscrire une assurance auto covoiturage, il est nécessaire de préparer les éléments demandés par l’assureur, à savoir :

  • les informations du véhicule : marque, modèle, kilométrage, date de mise en circulation, valeur d’achat... ;
  • l’usage qui va être fait ;
  • le type de stationnement
  • votre profil : âge, date d’obtention du permis de conduire, date d’échéance, antécédents sinistres et bonus-malus si un contrat antérieur existe ;
  • les garanties correspondantes aux besoins ;
  • les plafonds des indemnisations ;
  • le montant des franchises qui diminue la cotisation d’assurance lorsqu'il est plus élevé.

Passager d’un covoiturage : quelles obligations ?

En tant que simple passager de covoiturage, vous n’avez pas l’obligation de souscrire une assurance. Toutefois, il est essentiel de vérifier si le conducteur a bien une assurance auto covoiturage, un certificat d’immatriculation et un permis de conduire à jour.

Si vous désirez être le conducteur occasionnel du véhicule, le contrat d’assurance doit autoriser le prêt de volant et ne pas comporter une clause de conduite exclusive. Il est important de souligner qu’un conducteur occasionnel n’est pas déclaré dans le contrat, ce qui est contraire au cas du conducteur secondaire. Une analyse des garanties qui le couvrent est primordial avant d’entamer toute excursion.

FAQ

Le contrat d’assurance auto doit-il être modifié pour faire du covoiturage ?

Un point doit être réalisé avec votre assureur auto pour vous informer des nouvelles pratiques d’usage du véhicule afin que les garanties soit adaptés pour le covoiturage. Une augmentation de la cotisation et une extension de couverture peuvent avoir lieu selon la situation.

Jeune conducteur, quelle assurance auto covoiturage choisir ?

En tant que jeune conducteur, les prix des contrats d’assurance auto covoiturage sont plus élevés que les contrats classiques. Les assureurs estiment que les risques sont plus importants du fait du manque d’expérience. Souscrire une formule d’assurance auto au tiers est alors une solution pour réaliser des économies tout en étant bien protégés.

Comment résilier une assurance auto covoiturage ?

Les lois Hamon et Châtel vous permettant de résilier votre contrat d’assurance auto covoiturage. Avec la première, vous pouvez résilier quand vous voulez à partir de la date du premier anniversaire et avec la seconde, vous pouvez mettre fin au contrat plus tôt lorsque l’assureur ne vous informe pas de toutes les conditions possibles. Les autres cas sont, entre autres, les modifications de risque, comme la vente, le changement de situation, le vol ou bien la destruction de l’automobile.

Notez cet article

Note moyenne 5 / 5. Votes : 1


Un expert vous répondra